Football: la sélection du Liberia à pied d'oeuvre à Oran    Le Real prêt à chiper une cible du FC Barcelone ?    BEM à Alger: les épreuves débutent dans de bonnes conditions    Bonnes nouvelles du front pétrolier !    La feuille de route du nouveau gouvernement    «L'APN doit veiller à l'indépendance de la justice»    FLN, MSP et RND sur le podium    Les Canaris se compliquent la tâche en Ligue 1    Quatorze joueurs boudent la reprise des entraînements    À cause de l'Algérie, le sélectionneur sur la sellette    Les premiers résultats donnent le MSP en tête, suivi du Front El Moustakbal    Saisie de 4,1 kg de kif et arrestation de 13 personnes    Un espace public pour la vaccination contre la Covid-19    Mini-donuts    Youcef Lahrèche, un artiste impliqué dans la promotion de l'image touristique du Sud    Comédie, psychodrame et Histoire    "La fin d'une des pires périodes du conflit", selon les Palestiniens    Les gérants des salles des fêtes reviennent à la charge    L'Anade sensibilise les jeunes bénéficiaires de terre agricole    Conflit sahraoui: le Comité de décolonisation de l'ONU doit "redoubler d'efforts"    VERNISSAGE DE LA 3e EXPOSITION "INTRAMUROS" À DAR ABDELTIF    Azouz Begag ou la recherche de soi    "Tourisme et Voyages" met l'Algérie en haut de l'affiche    Le 21e Festival culturel européen à partir du 24 juin à Alger    Bouira : Le programme PASA à la rescousse de l'oléiculture    Sit-in des souscripteurs du Q23 devant le siège de l'AADL    Brésil : Tite loue les qualités de l'extraordinaire Neymar    52 personnes mortes noyées depuis le 1er mai    Deux entreprises installées: Relance prochaine du projet de 600 logements sociaux d'Es-Sénia    Retrait d'accréditation à France 24: Paris «regrette» la décision d'Alger    El Tarf: Des opérations pour améliorer l'alimentation en eau potable    ANIE et probité des élections: Des partis recadrés    Vainqueur avant l'heure ?    SADEG : des milliards de créances impayées    G7 et confrontation d'intérêts    Des candidats malheureux crient à l'arnaque    Les 11 députés connus    À quand une «police de l'eau»?    L'euro et le dollar flambent    Les annonces de l'ambassadeur russe    Moscou souligne la détérioration des relations    France - Allemagne, affiche de rêve    La JSS rate le coche    101 migrants partis de Libye secourus par la Tunisie    Le clou des forces étrangères    La faillite de l'islamisme officiel    Des femmes latinas qui s'imposent à Hollywood    Décès du poète et traducteur irakien Saâdi Youssef    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sellal inaugure la salle de spectacles "Ahmed-Bey" de Constantine
Publié dans Algérie Presse Service le 16 - 04 - 2015

Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, a inauguré, jeudi soir, la grande salle de spectacles de Constantine qui portera, sur décision du président de la République, Abdelaziz Bouteflika, le nom de "salle Ahmed-Bey".
Le Premier ministre, accompagné du président de l'Assemblée populaire nationale, Mohamed-Larbi Ould Khelifa, d'une importante délégation ministérielle, de plusieurs ministres de pays arabes, de diplomates accrédités à Alger et de nombreux artistes et figures culturelles locales et nationales, ainsi que de plusieurs hauts responsables, a coupé le ruban symbolique qui offre à la ville
du Rocher une infrastructure culturelle qui représente, d'un avis unanime, un acquis inestimable pour Constantine.
D'une contenance de 3.000 places, la nouvelle salle de spectacles, une véritable prouesse architecturale, alliant la beauté à la fonctionnalité, truffée d'équipements de haute technicité, est sans conteste la structure-phare de la manifestation "Constantine, capitale 2015 de la culture arabe".
Première du genre en Algérie, la salle, réalisée à la cité Zouaghi, sur les hauteurs d'Aïn El Bey, donne à admirer une silhouette imposante qui séduit au premier coup d'£il avec sa façade entièrement vitrée et sa couverture d'aluminium en pente.
Dotée d'une autorisation-programme (AP) initiale de 2,5 milliards de dinars, avec un réajustement de 8,5 milliards de dinars, l'infrastructure a été réalisée en un peu plus d'une année par l'entreprise chinoise CSCEC.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.