Le SG de l'OPEP souligne les efforts de l'Organisation et ses alliés pour la stabilité du marché    Football / Algérie : la FAF approuve la mise en place d'un collège technique national    Ministère de la Communication: renforcer la coopération sur la base du référent religieux national    Mahieddine Tahkout condamné à seize ans de prison et tous ses biens confisqués    Le FCE appelle à la refonte du système bancaire    «Le paiement mobile via QR Code sera lancé avant la fin de l'année»    Au moins 12 morts dans des combats opposant l'Arménie et l'Azerbaïdjan    Les troupes américaines se retirent de cinq bases    Elyes Fakhfakh présente sa démission    Dites Oui et nous serons heureux !    Entre conditions sanitaires, économiques et raison d'Etat    Reprise samedi prochain    La double peine !    Le confinement partiel reconduit au 27 juillet en Algérie    Les éleveurs réclament des points de vente des moutons    Riz à la crème fraîche    Installation d'un nouveau chef de Sûreté de wilaya    Un portrait à l'effigie de Mohamed El Badji    Carlos Gomes et ces Européens qui ont marqué l'Histoire du football en Algérie    La culture et l'entreprise    Fête de l'indépendance : le Président Tebboune reçoit de nouveaux messages de vœux    M'sila: placement sous mandat dépôt de deux jeunes pour agression sur le personnel de l'EPH Ain El Melh    La fille des Aurès    L'infrangible lien...    Le NAHD saisit le TAS    Ouyahia, Sellal, Benyounès et Yousfi hospitalisés    Lancement officiel d'un Guide de protection des enfants en ligne    "La décennie 2020 sera celle de l'automobile"    Sahara occidental : le MRAP appelle l'ONU à porter une attention particulière aux violations systématiques du Maroc    Tout savoir sur les promotions de Peugeot    12 décès et 554 nouveaux cas en 24 heures    3 personnes décédées par asphyxie    La tension monte entre Washington et Pékin sur Hong Kong    Les guichets itinérants rétablis    Les habitants soulagés    L'énigme Bouchouareb    La femme qui embrasse les pieds de son homme !    "L'écriture se vit comme un rêve"    L'œuvre de Frantz Fanon à l'honneur à Avignon    La candidature de la Tunisie confirmée    Débat sur la Réforme constitutionnelle 2020    On vous le dit    MOUTON, POLITIQUE ET RELIGIEUX CONFONDUS    Skikda: Le P-DG du port, 28 fonctionnaires et 4 opérateurs économiques sous contrôle judiciaire    MC Oran: Sonatrach entretient l'espoir    Tlemcen: Des ressources minières qui dorment à Honaine    Comment écoper la mer avec une cuillère à café ?    Tebboune demande l'élaboration d'une loi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Affaire Sonatrach I : les témoins entendus par le tribunal criminel d'Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 01 - 2016

Le montant proposé par la société SAIPEM pour la réalisation du projet de gazoduc GK3 est surévalué, a souligné jeudi Yahia Messaoud, chargé de la maintenance à Hassi Messaoud, qui témoignait dans le cadre de l'affaire Sonatrach I.
Le témoin entendu par le tribunal criminel d'Alger a indiqué que le lot du gazoduc attribué à Saipem l'était avec un prix de 2 millions de dollars au kilomètre contre 1,2 million au niveau mondial.
Cette "anomalie" a permis ensuite d'entrer dans des négociations avec la société SAIPEM pour arriver à la réduction du montant, a-t-il ajouté.
D'autres témoins ont informé le tribunal, la partie civile et les avocats de la défense de leur rôle dans l'attribution des marchés de télésurveillance au groupement Contel Fenkwerk et de celui de la rénovation du siège Ghermoul attribué au bureau d'études de CAD.
Le représentant de la partie civile (groupe Sonatrach), Mohamed Rachid a confirmé, mercredi matin devant le tribunal criminel d'Alger que "les dispositions juridiques de la directive de Sonatrach R15 A408 n'ont pas été respectées dans la majorité des contrats conclus dans le cadre des marchés relatifs au système de surveillance électronique et au projet du gazoduc entre l'Algérie et la Sardaigne (GK3)".
Auditionné par Mohamed Reggad, président du tribunal, Rachid Mohamed a précisé que les contrats conclus, en 2004 et 2007, entre Sonatrach et les groupes allemand Contel Funkwerk et italien Saipem Contracting Algeria dans le cadre des marchés relatifs au système de surveillance électronique et au projet GK3 ont été réglés, au départ, par la consultation limitée avant de passer au gré à gré simple et de négocier les prix, en contradiction avec la directive de Sonatrach R15 A408 de 2004".
Le juge a, à cet effet, précisé que "les clauses de la directive R15 A408 sont les mêmes que celles prévues dans le code des marchés publics, notamment en ce qui concerne les cas et conditions de conclusion des marchés de gré à gré".
Le juge rappelle que la loi sur le code des marchés publics et la R15 A408 consacrent uniquement le caractère d'urgence du projet et non de son exécution.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.