Chelsea : Lampard officiellement limogé    Production de plus de 21 millions m3 d'eau potable en 2020    Polémique FAF-FTF    Une caravane de solidarité au profit des familles démunies    Nouvelle vague de gros procès en février    «Certains secteurs continuent à faire fi des consignes du Président»    Le ministre de l'Industrie dépose plainte contre l'Association des concessionnaires : L'automobile de la discorde    3 ans ferme requis contre Walid Kechida en appel    Le blocage persiste à l'ENIEM de Oued Aïssi (Tizi Ouzou) : Des centaines de travailleurs investissent la RN12    Un pôle économique qui va générer 15 000 emplois    De nouvelles opérations armées contre l'occupant marocain    La Palestine veut une conférence internationale pour la paix    Le président demande le recours à la force contre la menace terroriste    Cheikh Sabah Khaled Al-Sabah de nouveau désigné pour former un gouvernement    Elle s'est vu refuser la nationalité car "elle travaille trop"    Dalila Touat comparaît en appel le 3 mars    Un juge face à ses pairs    L'EN U17 qualifiée    Pas de miracle pour les Algériens !    Hamza Ayad de retour    Le Real sourit à nouveau, Zidane sauvé par contumace    Youcef Atal marque et se blesse    Le nouveau directeur de l'éducation installé    Covid-19 à Tizi Ouzou : 84 points de vaccination mobilisés    Œuvres universitaires : Benziane annonce une «profonde» réforme    Agressions du personnel médical dans les hôpitaux : 424 affaires enregistrées en six mois à l'est    Grogne à la formation professionnelle    "La féminisation de migration n'est pas récente"    Abdelmadjid Chikhi : «Je ne peux rien dire»    Le film "ADN" de Maïwenn projeté à l'IFA    «Trumpistes» : expressions de la révolte d'une jeunesse mondialisée    «Rien n'arrête le PapJazz» !    La science-fiction aime les villes monstrueuses    MADJID FERHATI, NOUVEAU DIRECTEUR DE LA CHAÎNE II    La justice se déjuge    Créer un développement décentralisé    Les menaces de la FIFA : Un ballon de baudruche    Augustin était-il vraiment un Saint ?    Establishment, mainstream et la prééminence des institutions occidentales    Agrumiculture: Une production de plus de 200.000 quintaux    Indiscipline ou inconscience?    MUTATIONS ET PERMUTATIONS    Santé: Plus de 10.000 paramédicaux seront recrutés    AADL Misserghine: Des ascenseurs en panne dans des immeubles «neufs»    Tribune - Un rapport, une méthode    Plus de 220.000 PME ont déclaré faillite depuis 2011    L'Algérie demande de faire toute la lumière sur ce drame    Acquisition de la nationalité algérienne : la longue course d'obstacles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Massacres du 8 mai 1945: Gaïd Salah inaugure un colloque à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 05 - 2016

Le Général de Corps d'Armée, Vice-ministre de la Défense nationale, Chef d'Etat-major de l'Armée nationale populaire (ANP), Ahmed Gaïd Salah, a inauguré lundi à Alger les travaux du colloque historique: "Victoires stratégiques de la Révolution de Novembre 1954", indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
S'inscrivant dans le cadre de la commémoration du 71ème anniversaire des massacres du 8 mai 1945, le colloque est organisé par la Direction de la Communication, de l'Information et de l'Orientation de l'Etat-major de l'ANP et abrité par le Cercle National de l'Armée.
Y ont pris part, outre le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni et celui de la Communication, Hamid Grine, un nombre de personnalités nationales et historiques ainsi que des cadres et élèves de l'ANP, aux côtés d'universitaires.
La rencontre a été animée par un ensemble de Moudjahidine qui, à travers leurs interventions et témoignages, ont "mis en exergue les plus importants événements de la Guerre de libération et sa stratégie pour repousser et contrecarrer les diverses manœuvres du colonisateur", précise la même source.
En inaugurant le colloque, le Général de Corps d'Armée a prononcé une allocution dans laquelle il a souligné "l'importance" que le commandement de l'ANP accorde à notre histoire nationale.
"Ce sont ces valeurs immuables de notre glorieuse Guerre de libération libérant par le passé l'Algérie, que nous devons ancrer dans les esprits pour être le garant du présent et de l'avenir de notre pays. C'est une lourde et sensible responsabilité que les enfants de l'Algérie, générations après générations, doivent prendre avec ténacité, fidélité et dévouement", a-t-il relevé.
"Fiers de cet éternel parcours révolutionnaire, il est à nous, au moment où l'Algérie commémore le 71ème anniversaire des massacres du 8 mai 1945, tout en dégageant une lecture des origines et des portées de cette pénible étape de son histoire nationale et en ressuscitant cette vengeance terrible qui a mis à nu le vrai visage du colonialisme français et sa profonde animosité contre le peuple algérien", a poursuivi M. Gaïd Salah.
Il a estimé, à ce propos, que "ce colonialisme qui avait cru que ses différentes méthodes de tueries, de génocides et d'extermination allaient empêcher les Algériens de revendiquer leur liberté et leur indépendance, de méditer profondément l'essence et les significations de cet événement phare de notre glorieuse histoire nationale, de tirer les enseignements et de nous recueillir à la mémoire des âmes des victimes de ces crimes odieux du colonialisme, tout en étant reconnaissant vis-à-vis de cet esprit de patriotisme hors pair affiché par les Algériens, dans leur combat contre le colonialisme et le racisme, qui avait refusé toute forme de colonisation et revendiqué la liberté et l'indépendance".
"Il est à nous également de faire ressusciter avec fierté la capacité de notre peuple à rendre ces difficultés et ces épreuves contrairement aux attentes du colonisateur français, une véritable motivation pour faire naître une nouvelle étape en Algérie avec le 1er Novembre 1954. Une date phare qui augurait de la naissance de la plus grande révolution populaire qu'ait connu le monde contemporain", a-t-il poursuivi.
Le Général de Corps d'Armée a mis, en outre, l'accent sur la Glorieuse révolution de Novembre, qui "était et demeure source de fierté du peuple algérien, source de sa glorieuse histoire, et son refuge à travers lequel se hisse l'intérêt suprême de l'Algérie au-dessus de toute considération, et se renforcent les volontés dans l'objectif de poursuivre le parcours des fidèles, le chemin des Chouhada".
Cette révolution considérée avec "estime et respect au sein de l'ANP digne héritière de l'Armée de Libération nationale", a-t-il enchaîné, "et que nous puisons de ses nobles valeurs et œuvrons sans répit et sans cesse, sous le commandement et les orientations du moudjahid le Président de la République, Chef Suprême des Forces Armées et ministre de la Défense Nationale, Abdelaziz Bouteflika, à inculquer les valeurs éternelles dans les esprits des personnels de nos Forces armées, pour qu'ils soient à la hauteur d'une Algérie hissée aux premiers rangs des nations et des peuples".
Par ailleurs, M. Gaïd Salah a souligné qu'il a "toujours veillé à inculquer aux personnels de l'ANP, de toute catégorie et de tout niveau, notamment aux jeunes, que la glorieuse révolution de Novembre représente une grande réalisation, avec le témoignage des nations et des peuples libres, et avec autant de reconnaissance et de considération pour ceux qui l'ont menée, et d'autant de fierté d'appartenir à ce peuple qui les a mis au monde, elle représente une source pour suivre leur parcours, afin de préserver l'Algérie et de tenir le serment prêté aux Chouhada".
Le colloque s'est achevé par la projection d'un film documentaire pour ensuite laisser place à des interventions animées par le Moudjahid Abdelkader Laamoudi, membre du groupe historique des 22, par l'ancien Chef du gouvernement, Redha Malek et enfin, par le Docteur Djamel Yahyaoui.
Leurs interventions ont toutes "mis en exergue les importantes victoires stratégiques de la Glorieuse Guerre de Libération, ayant permis de vaincre le colonisateur et de le chasser de notre patrie", conclut le MDN.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.