Alors que la défense d'Oultache évoque un tir mortel d'une tierce personne : La partie civile s'interroge sur les commanditaires de l'assassinat de Tounsi    30 000 comprimés de Lyrica et 300 millions de cts à bord d'une 4×4 à El Tarf    Imposante mobilisation à Alger    À qui distribuer les bons points ?    L'Opep+ affole les banques d'affaires    L'Algérie enregistre un net progrès en 2020    Le texte qui choque    La course contre la montre pour le nouveau gouvernement    Une lettre du Président sahraoui adoptée comme document officiel    Brahim Ghali dénonce l'inaction de l'ONU    Qui s'y frotte s'y pique    Algérie : l'ONU réclame une enquête et la fin des détentions arbitraires    La violation par le Maroc de l'accord de cessez-le-feu "met à nu son échec cuisant"    Résultats    Boudaoui forfait face à la Zambie et au Botswana    Sous haute tension    Zetchi, réhabilité, ira à Rabat    Les Verts en stage à Alger avant l'Allemagne    Ligue des champions d'Afrique: le CRB tenu en échec face à Al-Hilal du Soudan    La rencontre fédérale a failli dégénérer    "La vitesse de propagation de la souche mutante fait peur"    Trois ouvriers asphyxiés au gaz    Près de 600 millards pour une centaine de zones d'ombre    Trois ans de prison ferme à l'encontre de 3 anciens maires    Nette augmentation de la délinquance à Sétif    Des relations en clair-obscur !    ...Sortir ... ...Sortir ... ...Sortir ...    Le court métrage algérien Mania primé    APLS: poursuite des attaques contre les forces d'occupation marocaine    Ligue 1 (16e j): l'ESS tombe à Biskra, la JSK au pied du podium    En finir avec les pratiques du passé    Affaires religieuses: La question de la prière des Tarawih «en cours d'examen»    M'sila: Un bus chute dans un oued, 16 blessés    En dépit de la poursuite de la grève des travailleurs: Réouverture des centres d'enfouissement    Tlemcen: Les directeurs des services agricoles recadrés    El Tarf: Sensibilisation des agriculteurs sur la protection des arbres fruitiers    Restaurer nos «gourbis» !    Tébessa: Un 4 mars 1956...    Côte d'Ivoire et Zambie en amical    La bureaucratie alimente l'informel    «L'Algérie n'importera plus de fer»    Le procès en appel renvoyé    Une loi pour la déchéance de la nationalité    Soufiane Djilali craint des dérapages    Fenniche évoque l'élargissement des prérogatives    Qui est cadre et qui ne l'est pas?    8 Mars: très bonne fête, Mesdames!    Le producteur Tahar Harhoura n'est plus    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La réactivation du comité industriel algéro-iranien, un pas vers le renforcement de la coopération bilatérale
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 05 - 2016

La réactivation du comité industriel algéro-iranien après huit ans d'arrêt constitue un pas vers l'intensification et le renforcement de la coopération industrielle entre l'Algérie et l'Iran qui ont souligné, lors de la visite du ministre de l'Industrie et des mines, Abdessalem Bouchouareb, à Téhéran, leur volonté de saisir toutes les opportunités en vue de concrétiser un partenariat économique intégré entre les deux pays.
Le procès-verbal de la 2e réunion de ce comité, mis en place en 2003, prévoit le renforcement de la coopération entre les ministères de l'Industrie de l'Algérie et de l'Iran et les institutions de financement dans les deux pays pour faciliter le financement des projets industriels communs.
Le procès-verbal a été signé par M. Bouchouareb et le ministre iranien du Commerce, de l'industrie et des mines, Mohamed Niamat Zadah.
Lors de la réunion, il a été décidé que ce comité se réunira annuellement.
L'Algérie abritera la troisième réunion en mai 2017.
A cette occasion, M. Bouchouareb a souligné que "l'Algérie est plus que jamais disposée à établir un partenariat effectif avec l'Iran".
Le ministre a indiqué que l'Algérie comptait sur la partie iranienne pour diversifier l'économie et l'industrie nationales en bénéficiant de l'expérience de ce pays qui a réussi à réduire sa dépendance aux hydrocarbures en dépit des sanctions internationales qui lui étaient imposées pendant plusieurs années.
M. Bouchouareb a estimé que la levée des sanctions internationales sur l'Iran ouvrait de nouvelles perspectives de coopération et de partenariat entre les deux pays dans tous les domaines économiques.
Le ministre iranien a, pour sa part, affirmé que son pays était disposé à "mettre toute son expérience dans le domaine industriel et économique au service de l'Algérie", soulignant que les deux pays étaient liés par des relations politiques et historiques profondes.
Energie, transports, agriculture et mécanique: des secteurs prometteurs pour le partenariat :
Parmi les secteurs qui suscitent l'intérêt de l'Iran pour établir des projets de partenariat avec l'Algérie, l'industrie pétrolière, la pétrochimie, et la production de l'énergie où les deux parties ont réalisé un saut qualitatif durant les dernières années, selon ministre iranien de l'Industrie, des Mines et du Commerce, Niamat Zadah qui a affirmé que les entreprises de son pays étaient prêtes à mettre cette expérience au profit du partenariat.
Le ministre iranien a rappelé dans ce sens que le développement de l'industrie pétrolière et l'investissement intensifié dans ce secteur a permis à l'Iran de se libérer progressivement de la dépendance aux exportations des hydrocarbures (40% actuellement).
La partie iranienne a exprimé également son intérêt pour le secteur du transport ferroviaire à travers la réalisation d'usines pour developper cette industrie en Algérie.
Lors de son séjour en Iran, M. Bouchouareb a visité le salon international consacré à l'industrie ferroviaire afin d'étudier la possibilité d'établir un partenariat dans ce domaine.
Les deux parties comptent également établir un partenariat dans le domaine de l'industrie du logement d'autant plus que l'Algérie a besoin de ce type d'industrie pour la mise en oeuvre de ses grands projets d'habitat. A cet effet, plusieurs entreprises iraniennes se sont dites disposées de participer à la réalisation de ces projets.
Par ailleurs, les secteurs agricole et agroalimentaire offrent d'importantes opportunités pour les deux parties notamment la filière lait et l'élevage bovin.
Il a été convenu par la même occasion de l'envoi d'un groupe d'experts iraniens pour la réalisation d'une ferme pilote et la possibilité d'établir un partenariat dans ce domaine.
L'industrie automobile constitue quant à elle l'un des principaux axes de la coopération algéro-iranienne notamment à la faveur de la signature de deux accords pour la réalisation d'unités de montage et de fabrication de pièces de rechanges des marques "Saipa" et "Khodro".
Dans ce sens, plusieurs accords ont été signés entre le groupe algérien Tahkout et le constructeur automobile iranien Saipa pour la réalisation d'un grand complexe composé d'une quinzaine d'usines à Tiaret (Ouest).
D'un coût de près 300 millions de dollars, ce complexe sera composé d'une usine pour le montage des véhicules touristiques et une autre pour les véhicules utilitaires.
Un autre accord portant également sur l'industrie automobile a lié le groupe privé Rahmouni au constructeur Khodro pour le montage de véhicules de cette marque en Algérie.
Aux termes de cet accord, deux usines seront implantés à Alger et Relizane pour fabriquer des véhicules légers roulant au GNC.
Un forum d'affaires algéro-iranien s'est tenu à l'occasion de la visite de M. Bouchouareb à Téhéran, dédié à l'examen des opportunités de partenariat économique entre les deux pays.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.