Foire agricole du 23 au 27 septembre à Alger: une occasion pour écouler les méventes    Fédération algérienne de handball : l'assemblée générale ordinaire fixée au 25 septembre    Coronavirus: 203 nouveaux cas, 124 guérisons et 7 décès    Mascara: vers une stratégie pour l'organisation du travail du mouvement associatif en Algérie    Farès en colère contre la direction de la Lazio    Webinaire sur les opportunités du tourisme à l'ère du Covid-19    Cour d'Alger: report du procès en appel de l'affaire Ali Haddad au 27 septembre    Ligue 1 : Paris se ressaisit et s'impose face à Nice    Real : Un couac avant le premier match de Liga face à la Sociedad    Sabri Boukadoum entame une visite de travail à Bamako    Ligue 1-reprise des entraînements: les clubs voient enfin le bout du tunnel    Un "casus belli" technologique nommé TikTok    Gloire à l'ANP et gratitude envers l'Armée rouge !    Manifestations pour plus de démocratie    Des opposants poursuivis pour terrorisme    "Libérez Drareni, libérez tous les détenus d'opinion"    Tebboune installe une commission pour l'amender    Liberté de dire. Toujours !    Plus de 50 milliards de dinars de perte    La justice à la recherche des complices de Haddad    Les partis privés de subventions de l'Etat    Mort d'un conducteur suite au renversement de son camion    Le flou persiste et inquiète les concernés    Fin prêtes pour accueillir les étudiants    Les cafés littéraires dénoncent et condamnent    Jimi Hendrix, mythes et légendes marocaines 50 ans après sa mort    Appel à la solidarité au profit des démunis    L'Algérie participera à l'édition BFM du Limousin    Plus de 4000 logements à attribuer avant la fin de l'année    Le projet de la cité des 1000 logements «dégommé»    Tikjda : Encore des feux de forêt    Où est l'Algérie ?    Etats-Unis et Chine : duel à distance    Automobile : Une plateforme numérique de préinscription dédiée aux opérateurs    Match amical Algérie – Cameroun aux Pays-Bas    Caricatures... indigènes : le décryptage d'Alain Ruscio    Lettres de mon moulin anonyme !    Le mouvement El Islah décide de voter "Oui" au référendum du 1e novembre    Offres et avantages de la CNAS: Une caravane de sensibilisation dans les zones d'ombre    Paradou AC: Le meilleur est à venir    IRB Sougueur: Mohamed Benhalima nouveau président    Il avait intenté une autre action contre l'Algérie: Sawiris de nouveau débouté dans l'affaire Djezzy    BRAVADE AVEUGLE    LE «KOURSI» FANTASME    Une "étape cruciale" pour Chanegriha    "Nous n'importerons aucun vaccin qui ne soit pas pré-qualifié OMS"    L'ONU salue la décision de Fayez al-Sarraj de démissionner    Israël : le «pacte d'Abraham» et la trahison des émirs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité, élections et financement points phares du sommet de l'UA à Kigali
Publié dans Algérie Presse Service le 16 - 07 - 2016

Les questions de paix et de sécurité en Afrique, l'élection d'un nouveau président de la Commission de l'Union africaine (UA) et le financement de cette instance continentale sont les points phares à l'ordre du jour des travaux de la 27ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA (17 et 18 juillet), auxquels prend part l'Algérie.
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux travaux de ce sommet.
Les chefs d'Etat et de gouvernement africains se pencheront notamment sur les recommandations issues de la 611ème session du Conseil de Paix et sécurité (CPS) de l'UA, tenue le 11 juillet 2016, à Kigali.
Les recommandations portent essentiellement sur les crises ouvertes notamment dans le Sud-Soudan et au Burundi ainsi que sur les questions du terrorisme qui touchent plusieurs pays africains, notamment en Somalie et au Tchad.
Le Sommet aura à se pencher sur l'autre question stratégique qui est le financement de l'UA et le budget, particulièrement le fonds de la paix et de la sécurité et les autres activités de l'instance continentale.
Les chefs d'Etat et de gouvernement devront également élire un nouveau président de la Commission en remplacement de la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma, élue par la conférence de l'UA en juillet 2012.
Trois candidats sont en lice pour briguer le poste. Il s'agit de la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi, de l'ancienne vice-présidente ougandaise, Speciosa Wandira Kazibwe, et du ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale, Agapito Mba Mokuy.
Le sommet sera également consacré aux questions relevant du renforcement et de la consolidation de l'action et de la place de l'organisation continentale sur la scène africaine et internationale.
Les chefs d'Etats et de gouvernements de l'UA seront, aussi, saisis des questions juridiques internationales touchant l'Afrique à l'instar des conclusions du procès de Hissène Habré et des efforts de l'UA en matière de justice pénale internationale.
L'UA procèdera, lors de la conférence, au lancement du passeport africain dont les premiers bénéficiaires seront les chefs d'Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l'UA à son siège d'Addis-Abeba (Ethiopie).
Pour l'organisation panafricaine, la délivrance de ce passeport devrait ouvrir la voie à l'adoption et à la ratification par les Etats membres de tous les protocoles et lois relatifs à ce futur passeport africain.
Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'UA, vise à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l'Union, en vue de dynamiser le commerce panafricain, l'intégration du continent et son développement économique, indique toujours l'UA.
Les travaux du 27e sommet ont démarré le samedi 10 juillet, avec la 32ème session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) composé d'ambassadeurs africains accrédités auprès de l'UA, des délégués des institutions de l'UA et des membres de la Commission.
La COREP s'est penchée sur l'examen des progrès notés dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'UA, l'examen des rapports des organes tels que le Parlement panafricain (PAP), la Commission africaine des droits de l'homme, etc.
L'Algérie a présidé la réunion du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l'Agenda africain 2063, une feuille de route pour "bâtir une Afrique prospère et unie fondée sur des valeurs partagées et un destin commun". Cet agenda compte 7 aspirations et 12 programmes phares dans le cadre de son premier plan décennal de mise en œuvre (2013-2023).
La 29ème session ordinaire des pays membres du Conseil exécutif de l'UA, dont l'Algérie représentée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a été, quant à elle, été sanctionnée par un projet de décisions qui doit être soumis au somment de l'UA.
Le Conseil exécutif a approuvé notamment la Plate-forme d'Alger sur le rôle des organes de sécurité pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles en Afrique lors notamment de conflits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.