USMA - Mansouri: «On se battra jusqu'à la dernière seconde»    Irlande: les pro-UE en tête des élections européennes    24 heures    Projet hydraulique à Bouzeguène : Les oppositions levées    Hakim Chekini. Directeur de l'auberge de jeunes d'Azazga : «Nous fonctionnons grâce à notre bonne volonté»    Le peuple à la croisée de son destin    De la démocratie et des femmes : Pour Louisa Hanoune    Tribune - L'Afrique que nous voulons tous : une terre d'opportunités    Vendredi de la mobilisation    Violence dans les stades: La FAF sur la même longueur d'onde que le MJS    USM Bel-Abbès: Une situation créancière ambiguë    WA Tlemcen: Nasreddine Souleymane pressenti à la SSPA    De grandes manifestations pour le 14ème Vendredi: La mobilisation malgré les interpellations et les blocages    Un ouvrier tué après la chute d'un monte-charge    Mascara: 650 logements AADL attribués début juillet    Préparatifs de la saison estivale: Aménagement du quai d'accostage et nettoiement de la plage de Cap Falcon    Tlemcen - Bac et BEM : les assurances du directeur de l'Education    Ahnif: Un mort et un blessé dans une collision    Gaïd Salah revient sur l'évolution de l'armée    Sahara Occidental: Démission de l'émissaire de l'ONU    L'école des gourous    Belfodil parmi les meilleures recrues de la Bundesliga    Création d'un comité de surveillance    Vendredi puissance 14    Facebook supprime trois milliards de comptes    Huawei prépare son propre système d'exploitation    Les Etats-Unis vont envoyer des troupes dans le Golfe    Qu'en pensez-vous M. le ministre de l'Education nationale?    Hazard sort du silence    La candidature de Berraf acceptée    Le gouvernement suspend les pourparlers avec la mission onusienne    La violence contre les femmes très présente dans les dramas arabes    La revanche posthume de Ferhat Abbas    Divertissement garanti!    La voie constitutionnelle à mi-parcours    Un Iftar en l'honneur des médias    Le 14e acte avec la présence de Tabbou    Plus de 4.000 commerçants mobilisés à Alger    Haro sur les infractions de change    Bensalah exprime l'inquiétude de l'Algérie    Fin du délai aujourd'hui    Le Hirak inébranlable    Le tour de vis du gouvernement    Mémoires anachroniques de l'Andalousie perdue    Un terroriste capturé à Tamanrasset    Khalifa Haftar loue les services d'une firme de lobbying américaine    L'Encre de la liberté de Hocine Redjala : Un film documentaire sur la liberté d'expression en Algérie,    Edition du 24/05/2019    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Sécurité, élections et financement points phares du sommet de l'UA à Kigali
Publié dans Algérie Presse Service le 16 - 07 - 2016

Les questions de paix et de sécurité en Afrique, l'élection d'un nouveau président de la Commission de l'Union africaine (UA) et le financement de cette instance continentale sont les points phares à l'ordre du jour des travaux de la 27ème Conférence des chefs d'Etat et de gouvernement de l'UA (17 et 18 juillet), auxquels prend part l'Algérie.
Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, représente le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, aux travaux de ce sommet.
Les chefs d'Etat et de gouvernement africains se pencheront notamment sur les recommandations issues de la 611ème session du Conseil de Paix et sécurité (CPS) de l'UA, tenue le 11 juillet 2016, à Kigali.
Les recommandations portent essentiellement sur les crises ouvertes notamment dans le Sud-Soudan et au Burundi ainsi que sur les questions du terrorisme qui touchent plusieurs pays africains, notamment en Somalie et au Tchad.
Le Sommet aura à se pencher sur l'autre question stratégique qui est le financement de l'UA et le budget, particulièrement le fonds de la paix et de la sécurité et les autres activités de l'instance continentale.
Les chefs d'Etat et de gouvernement devront également élire un nouveau président de la Commission en remplacement de la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma, élue par la conférence de l'UA en juillet 2012.
Trois candidats sont en lice pour briguer le poste. Il s'agit de la ministre des Affaires étrangères du Botswana, Pelonomi Venson-Moitoi, de l'ancienne vice-présidente ougandaise, Speciosa Wandira Kazibwe, et du ministre des Affaires étrangères de la Guinée équatoriale, Agapito Mba Mokuy.
Le sommet sera également consacré aux questions relevant du renforcement et de la consolidation de l'action et de la place de l'organisation continentale sur la scène africaine et internationale.
Les chefs d'Etats et de gouvernements de l'UA seront, aussi, saisis des questions juridiques internationales touchant l'Afrique à l'instar des conclusions du procès de Hissène Habré et des efforts de l'UA en matière de justice pénale internationale.
L'UA procèdera, lors de la conférence, au lancement du passeport africain dont les premiers bénéficiaires seront les chefs d'Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l'UA à son siège d'Addis-Abeba (Ethiopie).
Pour l'organisation panafricaine, la délivrance de ce passeport devrait ouvrir la voie à l'adoption et à la ratification par les Etats membres de tous les protocoles et lois relatifs à ce futur passeport africain.
Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l'Agenda 2063 de l'UA, vise à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l'Union, en vue de dynamiser le commerce panafricain, l'intégration du continent et son développement économique, indique toujours l'UA.
Les travaux du 27e sommet ont démarré le samedi 10 juillet, avec la 32ème session ordinaire du Comité des représentants permanents (COREP) composé d'ambassadeurs africains accrédités auprès de l'UA, des délégués des institutions de l'UA et des membres de la Commission.
La COREP s'est penchée sur l'examen des progrès notés dans le cadre de la mise en œuvre de l'Agenda 2063 de l'UA, l'examen des rapports des organes tels que le Parlement panafricain (PAP), la Commission africaine des droits de l'homme, etc.
L'Algérie a présidé la réunion du Comité ministériel chargé du suivi de la mise en œuvre de l'Agenda africain 2063, une feuille de route pour "bâtir une Afrique prospère et unie fondée sur des valeurs partagées et un destin commun". Cet agenda compte 7 aspirations et 12 programmes phares dans le cadre de son premier plan décennal de mise en œuvre (2013-2023).
La 29ème session ordinaire des pays membres du Conseil exécutif de l'UA, dont l'Algérie représentée par le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale, Ramtane Lamamra, a été, quant à elle, été sanctionnée par un projet de décisions qui doit être soumis au somment de l'UA.
Le Conseil exécutif a approuvé notamment la Plate-forme d'Alger sur le rôle des organes de sécurité pour mettre fin aux violences faites aux femmes et aux filles en Afrique lors notamment de conflits.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.