Rapatriement des crânes de résistants : ultime hommage du président Tebboune au Palais de la Culture    Poussée populaire et promesse d'une nouvelle Algérie    Laskri compte piloter une liste    Les prix à la production en hausse de 0,6% au 1er trimestre 2020    Amnesty répond au Maroc, lui rappelle son sinistre bilan des droits de l'homme    Sept blessés lors d'une tentative d'attentat près du port de Mogadiscio    L'UE ne reconnaît pas la marocanité du Sahara occidental    Trudeau hésite à aller à Washington pour un sommet sur le nouvel Aléna    Incertitudes sur le rituel du sacrifice du mouton    Covid-19: les gestes barrières seul et unique moyen pour briser la chaine de contamination    Remède naturel pour combattre la cellulite    Sachez-que    Arrivée du cortège funèbre des restes de 24 chefs de la Résistance populaire au cimetière d'El-Alia    Les martyrs de la Mitidja : les oubliés de l'Histoire    La «longue liste» des auteurs retenus dévoilée    Le témoignage glaçant d'un employé turc du consulat saoudien    L'ONU cherche toujours un émissaire pour la Libye    L'Algérie et la France doivent affronter le problème de la Mémoire qui hypothèque les relations bilatérales    Benrahma inscrit un triplé contre Wigan    "Je ne spéculerai pas sur l'avenir de Messi"    Voici le contenu de la mise au point    Le Ghana et le Bénin mettent fin à leurs championnats    Développement de Talents : La FIFA retient 13 écoles algériennes    Sonatrach revoit ses priorités    Béchar : Protestations dans les bureaux de poste    Un activiste devant la justice    Mesures de grâce présidentielle pour la libération immédiate de près de 4700 détenus    "Oran doit s'attendre à un 4e pic de contamination"    26 décès et 1 500 personnes infectées    Banque Mondiale : L'Algérie passe à la catégorie pays à revenu intermédiaire inférieur    Détournement de fonds au CPA de Bouira : Le procès s'est ouvert hier    Des dizaines de morts dans des combats en Syrie    La tête et le corps    La catastrophe écologique du lac «Oum Ghellaz» se répète: Les rejets industriels pointés du doigt    En dépit de la pandémie: Les solariums clandestins bravent l'interdiction    MO Béjaïa: Club en quête d'assainissement    Meilleurs joueurs africains (1ère partie): Le subjectivisme toujours au rendez-vous    Le pas à ne pas franchir    Chlef: La CNAS veut améliorer ses prestations    L'Emir Abdelkader : « Un guerrier, un homme d'Etat, un apôtre de la paix »    Nouvelles approches sur les crimes de «la Main rouge» contre les Algériens    A quoi sert un musée ?    L'infrangible lien...    Marche de la diaspora algérienne à Montréal    Les journalistes indésirables dans la salle d'audience    L'Algérie exportera 50 millions de gants vers l'Espagne    Vu à Alger    Amira Bouraoui, Karim Tabbou et Samir Benlarbi libérés    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Nécessité de valoriser le legs culturel comme repère pour les générations
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 07 - 2016

Le ministre des Moudjahidine, Tayeb Zitouni a insisté, samedi à Mostaganem, sur la nécessité de valoriser le legs culturel et de perpétuer ses hauts faits, ses événements et ses symboles comme repères pour les générations.
Dans une allocution en ouverture d'un colloque national sur la poésie (qacida) révolutionnaire, M. Zitouni souligné que notre patrimoine culturel avec toutes expressions fait partie de la mémoire populaire, rappelant que la qacida et l'oralité populaire ont joué un grand rôle sur le plan social, culturel et politique traitant des questions de la oumma et plaidant la cause nationale et dans la résistance à l'occupation.
Les poètes populaires ont contribué à la mobilisation des générations à organiser et resserrer les rangs pour combattre le colonisateur et à la sensibilisation du peuple pour la solidarité, l'union et la participation aux résistances et à la guerre de libération, a-t-il ajouté.
Le poète populaire a joué un rôle d'informateur et de mobilisateur au sein des masses sachant remonter le moral des moudjahidine, a encore évoqué le ministre déclarant "nous avons aujourd'hui tant besoin de relancer cette poésie pour promouvoir notre culture et préserver nos acquis, notre histoire et notre mémoire".
Tayeb Zitouni a cité, dans ce sens, de grands poètes du genre dont Sidi Lakhdar Benkhelouf et des leaders du théâtre qui ont laissé leurs empreintes dans l'histoire de l'art et de la culture algérienne, mettant l'accent sur l'importance de relever le défi à l'ère de la mondialisation et de porter plus haut notre culture.
Le ministre a également affirmé que malgré les longues souffrances des affres du colonialisme, synonyme de destruction, de spoliation, d'extermination, d'obscurantisme et de honte, l'attachement aux valeurs, à la liberté et à l'honneur s'est transmis d'une génération jusqu'à la génération de novembre dont les efforts ont été couronnés par l'indépendance, "fruit de l'abnégation et de la volonté guidée par la foi".
La rencontre a été mise à profit pour décorer le ministre du "bouclier du mérite" par l'Association algérienne de la poésie populaire, initiatrice du colloque qui enregistre la participation d'une quarantaine de poètes et chercheurs du pays.
Les travaux de la rencontre se poursuivront dimanche par la présentation d'une série de communications abordant, entre autres, le rôle de la poésie et des échos populaires durant la guerre de libération nationale.
Le ministre poursuivra, dimanche, sa visite dans la wilaya de Mostaganem par une réception en l'honneur du moudjahid Kella Mohamed dit Abdelaziz et de la veuve du chahid Benroukellah Belhadj, la baptisation de la maison de jeunes à Sidi Ali, la pose de la première pierre de réalisation d'un musée dans la commune de Benabdelmalek Ramdane, l'inauguration du nouveau siège de la direction des moudjahidine et l'inspection du centre de repos pour les moudjahidine à Ouréah.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.