Le FLN sauve les meubles    La Chine veut contrer la remontée des prix    Hanoï, la capitale confinée    Les matchs de la JSK face au CRB et à l'USMA fixés    Carapaz et Szilagyi au sommet pour la première journée    Vaste programme de sensibilisation contre les incendies    Soin douceur et anti-âge pour les mains    À l'origine d'une crise !    La Cantera, il était une fois Bab-El-Oued, nouvel ouvrage de Mahdi Boukhalfa    Le clan de Oujda, Saadani ou Cheb Khaled, qui a donné les numéros de téléphone aux Marocains ?    La FIJ et le SNPM interpellent le Maroc    Nourine suspendu par la FIJ    Na Hussein Dey : Les Nahdistes s'enlisent    Sensibilisation sur la rationalisation de la consommation de l'énergie électrique    Une passerelle numérique vers les services d'assistance sociale    Sûreté nationale: Intelligence et lutte contre cybercriminalité    MC Oran: Encore une saison ratée !    Des tests techniques pour un meilleur débit d'Internet    Mystérieuse tentative d'assassinat du président malgache    Une autre forme de normalisation ?    Chlef: La tomate industrielle veut éviter les «invendus»    Les langues maternelles au chevet de l'Education : les conseils de la Banque mondiale !    Les grandes sociétés américaines sont-elles au-dessus des lois ?    Naïveté et réalité du monde    Belazri retenu comme juge de ligne    Melih et Sahnoune officiellement engagés    Benchabla passe en 8es de finale    208 migrants secourus en 48 heures    Affrontements avec la police à Sydney    L'Exécutif sur les chapeaux de roue    Une délégation chinoise arrive en Algérie    Le retour au confinement de nouveau abordé    Rym Feroukhi sur le podium    Quand la joie se transforme en deuil    Où est l'Etat?    Le paiement en ligne est opérationnel    Tebboune installera officiellement le nouveau gouvernement    L'ambassade d'Algérie en France porte plainte contre RSF pour diffamation    Ce que veulent les Américains au Mali et en Libye    Des endroits féeriques à visiter    L'Unesco n'inscrit finalement pas Venise sur cette liste    Abdelmalek Boussahel n'est plus    Des bourses attribuées à des chercheurs algériens    TRÊVE SANITAIRE À TIZI OUZOU ET À BEJAIA    LE SNAPO PLAIDE POUR UNE VACCINATION DANS LES OFFICINES    Il a rencontré jeudi le responsable de l'ANIE : Tebboune met le cap sur les locales    Il avait repris hier à 73,80 dollars : Le pétrole fait du surplace après avoir recouvré ses pertes    Quelle cyberstratégie pour l'Algérie?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Unesco inscrit al-Khalil sur sa liste du patrimoine mondial, un succès pour l'Autorité palestinienne
Publié dans Algérie Presse Service le 07 - 07 - 2017

Le Comité du patrimoine mondial de l'Unesco a déclaré vendredi la vieille ville d'al-Khalil, en Cisjordanie occupée, "zone protégée", en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle", lors d'un vote qualifié de "succès" par l'Autorité palestinienne.
Douze membres du Comité réuni à Cracovie, dans le sud de la Pologne, ont voté pour l'inscription, six se sont abstenus et trois ont voté contre. Vu l'abstention, la majorité requise était de dix voix.
Al-Khalil abrite une population de 200.000 Palestiniens, retranchés dans une enclave près de la mosquée du Prophète Ibrahim.
Les Palestiniens estiment que le site est menacé en raison d'une montée "alarmante" du vandalisme contre des propriétés palestiniennes dans la vieille ville, qu'ils attribuent aux colons israéliens, également implantés dans la ville.
La question de l'inscription d'al-Khalil sur la liste du patrimoine mondial était l'enjeu d'un affrontement acerbe entre Palestiniens et Israéliens.
L'Autorité palestinienne a qualifié le vote de "succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines", s'est félicité le ministère des Affaires étrangères palestinien dans un communiqué.
El Khalil inscrite sur la liste du patrimoine mondial en tant que site d'une valeur universelle
EL KHALIL (Territoires palestiniens) - La veille ville d'El Khalil et El Haram el Ibrahimi, de la Cisjordanie occupée, ont été inscrits vendredi sur la liste du Patrimoine mondial de l'Unesco en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle en danger".
L'Organisation des Nations unies pour l'éducation, la science et la culture a déclaré la vieille ville d'El Khalil, "zone protégée" du patrimoine mondial en tant que site "d'une valeur universelle exceptionnelle en danger", lors d'un vote qualifié de succès par les Palestiniens qui ont souligné que ce nouvel acquis vient confirmer l'identité palestinienne de la ville sainte et historique.
L'Unesco a inscrit la vieille ville sur deux listes: celle du patrimoine mondial, et celle du patrimoine en péril.
El Khalil est l'une des plus vieilles villes du monde, vieille de plus de 6000 ans, qui se situe dans le sud de la Cisjordanie occupée par Israël.
La ville a été également conquise par les Romains, les croisés, les Mamelouks et les Britanniques. C'est de nos jours la ville la plus peuplée de Cisjordanie avec plus de 200.000 habitants palestiniens et quelque centaines de colons israéliens.
C'est à El Khalil que se trouve El Haram el Ibrahimi, du Prophète Ibrahim al Khalil. C'est dans ce lieu de culte qu'un colon israélien a massacré 29 fidèles musulmans en prière.
La ville est le quatrième lieu saint de l'islam après la Mecque, la Medina mounaouara, et El Qods. C'est une ville sainte pour les trois religions monothéistes.
Al Khalil a été occupée par l'occupant israélien comme toute la Cisjordanie 1967. Cette occupation n'a jamais été reconnue par la communauté internationale. Une partie des rues de cette enclave est interdite d'accès aux Palestiniens.
Cette colonisation de mêmes que toutes les colonies israéliennes dans les territoires palestiniens, sont considérées comme illégales par la communauté internationale.
La question de l'inscription d'El Khalil sur la liste du patrimoine mondial, proposée par les Palestiniens a été l'enjeu d'un conflit acerbe avec les Israéliens.
Les Palestiniens déplorent le fait que le site est menacé en raison d'une montée "alarmante" d'actes de vandalisme contre des propriétés palestiniennes dans la vieille ville, perpétrés par les colons israéliens.
En mai dernier, l'occupant israélien avait rejeté une résolution de l'Unesco sur le statut d'El Qods occupée le présentant comme "puissance occupante", avant d'empêcher récemment des chercheurs de cette organisation d'effectuer une visite à El Khalil.
L'Autorité palestinienne a qualifié le vote de l'Unesco sur El Khalil de "succès dans la bataille diplomatique menée par les Palestiniens sur tous les fronts face aux pressions israéliennes et américaines".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.