Les graves accusations de Baâdji    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    Un limogeage et des interrogations    Tebboune presse le gouvernement    L'Algérie sur la bonne voie en Afrique    Le défi de la qualité    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Tapis rouge pour Mahmoud Abbas    Algérie-Egypte, l'enjeu de la première place    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Le RCK et le MC El-Bayadh s'envolent    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    Lancement de la vaccination à domicile    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Le dernier vol du colibri !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    Longue chaîne létale    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    5 décès et 149 blessés enregistrés en 24 heures    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    La musique andalouse dans tous ses états    «Soula» de Salah Issaâd en compétition    Arrivée du Président de l'Etat de Palestine à Alger    Le FLN increvable    Le FFS fait son bilan    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    16 opérations d'exportation réalisées en novembre    «J'aimerais marquer plus de buts pour l'Algérie»    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    A ou A', ces Verts hybrides tiendront-ils longtemps ?    La JSS se débarrasse des grigris des Ghanéens    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    Les Gambiens élisent leur Président pour oublier la dictature    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    Rencontre internationale sur l'œuvre de M'hamed Safi El Mostaghanemi    INDUSTRIE : PLUS DE 400 PROJETS BLOQUES PAR LA BUREAUCRATIE    Il y a les vrais, et il y a les faux !    «Nous avons atteint nos objectifs»    L'ascension fulgurante du Front el Moustakbal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Sahara Occidental: la Namibie déplore la teneur du discours du Souverain marocain qui "mine tous les efforts d'une solution pacifique" (MAE)
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 11 - 2017

La Namibie a exprimé sa profonde inquiétude et déception quant à la position du Maroc vis-à-vis de l'indépendance du Sahara Occidental, exprimée par le roi Mohamed VI début novembre courant, affirmant que la colonisation demeure par nature la pire violation au droit international, à la charte des Nations Unies et aux droits de l'Homme.
Dans une allocution prononcée à l'occasion d'une réunion annuelle organisée par le ministère namibien des Affaires étrangères en présence du corps diplomatique accrédité, notamment l'ambassadeur de la RASD, Abah Eddih Cheikh, et des représentations des organisations internationales, la chef de la diplomatie namibienne, Netumbo Nandi-Ndaitwah a affirmé que son
pays était "très inquiet et profondément déçu de la position du royaume du Maroc vis-à-vis de l'indépendance du Sahara Occidental, exprimée par son souverain lors de son discours du 06 novembre 2017, qui mine tous les efforts d'une solution pacifique et rejette la légalité internationale".
Cette position est "contraire aux engagements du Maroc du fait de son adhésion à l'Union Africaine (UA)en termes de respect des statuts de l'UA et de ses principes", a estimé la ministre namibienne.
Mme Nandi-Ndaitwah a réitéré le soutien de son pays à la lutte du peuple sahraoui pour son droit inaliénable à l'autodétermination et à l'indépendance, conformément aux résolutions de l'ONU, de l'UA et du Conseil de sécurité en faveur de la tenue d'un référendum d'autodétermination au Sahara Occidental.
La position de la Namibie, a-t-elle ajouté "s'inscrit en droite ligne avec la position de l'UA fondé sur le droit international et le respect des droits de l'Homme car, pour nous, la colonisation demeure par nature la pire violation au droit international, à la charte de l'ONU et aux droits de l'Homme".
Le président de la république de Namibie, Hage Geingob avait réaffirmé, septembre dernier devant la 72ème session de l'Assemblée générale de l'ONU, le soutien sans équivoque de son pays à la lutte pacifique du peuple sahraoui pour arracher son droit à l'autodétermination et protéger ses richesses de l'exploitation illégale pratiquée par le Maroc.
Il a également appelé à la mise en oeuvre urgente de toutes les résolutions du Conseil de la sécurité et de l'Assemblée générale appelant à la tenue d'un référendum libre et équitable au Sahara Occidental.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.