Les femmes-mères travailleuses entre le four et le moulin    1 500 milliards de DA hors circuit    Pas d'impacts de la crise financière    Pour l'annulation des poursuites judiciaires    Varsovie attend des excuses d'Israël    Le sénateur démocrate Bernie Sanders annonce sa candidature pour 2020    Pauvre Finkielkraut    Le Gambien Bakary Gassama au sifflet    Feghouli et Bennacer dans le Onze type africain de la semaine    Les présidents de l'ASAM et l'O Médéa suspendus    Le plan de Benghabrit pour faire face à la grève    Violences contre les femmes et trafic de drogue en hausse    Gâteau renversé aux agrumes    La « main étrangère » au service du régime illégitime d'Alger durant la « sale guerre ».    Rachid Mokhtari publie La Guerre d'Algérie dans le roman français    L'Orchestre symphonique de la ville d'Oran donne son premier concert    L'éclipse    Liberté de la presse : Le Maroc renoue avec les méthodes de barbouzes    Aïn El Hammam : Un commerce informel encombrant    Boufarik : 32 Omras octroyées par l'association Ennour    Opposition unie, un rêve ?    Tiaret: Un réseau de vol de véhicules démantelé    EN - La liste des joueurs à retenir: Un casse-tête pour Belmadi    Ligue 2 - Probabilités de relégation: Le temps de la calculette est arrivé !    UMA et sociétés civiles: «Laisser le règlement du problème du Sahara Occidental aux Nations unies»    Le vendredi de tous les dangers    Boumerdès: Un véhicule de transport de fonds attaqué, 15 milliards volés    Le mot du Chahid à ces gens-là...    Sebaâ et Haniched renforcent la DTS    Les acteurs politiques face aux risques de dérapages    «L'assiette destinée au centre de formation du club est prête»    Trois médailles, dont une en or, pour l'Algérie    Le développement de l'Afrique, un enjeu géostratégique au XXIe siècle»    Avec Ooredoo, suivez votre consommation d'eau sur votre mobile grâce au nouveau service exclusif «SEAAL Mobile»    Comment renforcer les capacités des bureaux d'hygiène    Les acquis enregistrés grâce à l'unité et la détermination du peuple sahraoui    La Ligue arabe condamne les prélèvements par l'occupant israélien sur les revenus d'impôts palestiniens    Retour des «djihadistes», un vrai casse-tête pour les autorités françaises    Où est le programme ?    Une cache contenant des armes et des munitions découverte à Tamanrasset    Exportation de 860.000 œufs vers la Libye    Influence de la cuisine orientale sur la cuisine européenne du Moyen-âge    Bedoui dénonce des tentatives de "gâcher" l'élection    Formation professionnelle : Réception de 40 nouveaux établissements pour la rentrée de février    17 personnes décédées et 1.242 autres blessées en une semaine    Déclaration de politique générale : M. Ouyahia la présentera lundi prochain devant l'APN    Augmentation de la bourse et suppression des réfectoires    Projection de "Maintenant, ils peuvent venir"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'Algérie "attend beaucoup" de la visite de Macron concernant le dossier de la mémoire
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 12 - 2017

La visite que devra effectuer le président français en Algérie est une visite "ordinaire", mais ce qui lui confère un caractère particulier ce sont les relations bilatérales et les dossiers de la mémoire en suspens entre les deux pays", a indiqué M. Zitouni au forum de la radio nationale, précisant que l'Algérie "attend beaucoup" de cette visite notamment en ce qui a trait au dossier de la mémoire, "compte tenu des déclarations de M. Macron lors de sa précédente visite en Algérie en tant que candidat à l'élection présidentielle française".
Lire aussi: La visite de Macron en Algérie qualifiée d'"importante" par Paris
Les propos du président Macron sur "les crimes contre l'humanité" lors de sa précédente visite "sont les plus lourds qu'ait prononcé un président français", soulignant que l'Algérie ne construira pas ses relations futures avec la France sur la base de déclarations mais sur du concret", a-t-il soutenu, ajoutant que "les deux pays ont franchi des pas satisfaisants dans différents domaines mais l'essentiel dans ces relations c'est le dossier de la mémoire".
M. Zitouni a évoqué les dossiers en suspens relatifs aux archives et aux disparus algériens durant la guerre de libération nationale, au nombre de 2.200, outre la récupération des cranes des chefs de la résistance algérienne et l'indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires français effectués dans le sud algérien".
A ce propos, le ministre a affirmé que ces dossiers sont "complexes et sensibles et requièrent de la patience", ajoutant que l'Algérie "n'acceptera pas de marchander ni de tourner la page". Le ministère oeuvre, en coordination avec le ministère des affaires étrangères et l'ambassadeur d'Algérie à Paris, à relancer l'action des commissions mixtes chargées de l'examen des dossiers en suspens, après l'arrêt qu'elles ont connu en raison des rendez-vous politiques prévus dans les deux pays".
Lire aussi: Les ministères des Moudjahidine et AE coordonnent pour récupérer les crânes des chouhada
Concernant les excuses que la France doit présenter à l'Algérie pour ses crimes coloniaux, M. Zitouni a précisé que cette démarche "est légitime". "Nous ne sommes pas contre les Français mais contre le colonialisme français et nous ne renoncerons pas à réclamer nos droits", a-t-il souligné, insistant sur le fait que "les relations ne sauraient être bonnes sans le règlement des dossiers en suspens concernant la mémoire".
Quant aux efforts du ministère des Moudjahidine pour la préservation de la mémoire nationale, M. Zitouni a mis en exergue les "grands pas franchis" dans le domaine de l'écriture de l'histoire avec la mise à contribution du Centre d'études et de recherche sur le mouvement national en coordination avec 43 musées à travers l'ensemble du territoire, citant la réalisation de 32 documentaires qui ont été remis cette année à la Télévision nationale et aux chaînes privées et plusieurs projets de films qui seront réalisés dès que la situation financière le permettra.
Le ministère prépare un colloque sur l'unification de la terminologie de l'histoire, une autre rencontre à l'occasion de l'anniversaire de la Conférence de Bandung, ainsi que les festivités marquant la commémoration des manifestations du 11 décembre 1960, prévues cette année dans la wilaya d'Illizi.
M. Zitouni a, par ailleurs, fait savoir que son département avait procédé à la numérisation de ses archives et dossiers, ajoutant que tous les dossiers des moudjahidine, des martyrs et des ayants droits seront traités dès janvier 2018 au niveau des directions sans passer par le siège du ministère.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.