Sahara occidental: une délégation américaine arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions marocaines dans les secteurs de Mahbes et El Bakari    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Tindouf: les postes frontaliers entre l'Algérie et la Mauritanie réceptionnés octobre prochain    Lutte contre la spéculation illicite: 53 délits enregistrés durant les quatre premiers mois 2022    L'université est un important allié pour réaliser la transition écologique et le développement durable    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Akim Zedadka confirme son départ de Clermont Foot    Rio Ferdinand évoque "une honte historique" au sujet de Mbappé    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Des mentalités à formater    Naftal: Appel à la révision de la marge bénéficiaire de l'entreprise    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Risques d'incendies: Branle-bas de combat pour éviter le pire    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Les directeurs des CEM se rebellent    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    La société civile en question    Les dernières retouches    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Un réseau de prévention mis en place    L'armée s'engage    «sauvegarder un pan de la Mémoire de la nation»    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Exportation des produits de l'artisanat : Nécessité de maîtriser la demande du marché extérieur
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 02 - 2018

OUZOU- L'exportation des produits de l'artisanat algérien exige, entre autres paramètres principaux, la maîtrise de la demande exprimée par le marché extérieur et de la quantité des produits à fournir, a indiqué jeudi à Tizi-Ouzou une responsable à l'Etablissement public administratif Algex.
Lors d'une conférence sur "les opportunités et enjeux de création d'un regroupement pour les activités artisanales", tenue à la Maison de la culture Mouloud Mammeri, Ghania Ouchait, directrice au sein de cet organisme public de promotion et de développement des exportations hors hydrocarbures, a expliqué que des demandes étrangères de produits algériens sont formulées, "mais leur satisfaction bute sur la contrainte des quantités qui ne sont pas suffisantes."
Ce problème, a-t-elle ajouté, "peut être pris en charge par la création d'une coopératives, d'un regroupement, ou tout autre cadre qui permettrait aux artisans de produire en quantité et pouvoir exporter. Il est donc nécessaire d'encourager les artisans à travailler en groupe ce qui leur permettra aussi de régler d'autres contraintes, dont celle de la matière première, et d'échanger leurs expériences et savoir-faire".
Mme Ouchait a également incité les artisans à fréquenter les marchés et foires internationaux afin de maîtriser la demande qui y est exprimée.
"Nous avons visité des marchés à l'étranger ou nous avons constaté que les produits de l'artisanat algérien sont beaucoup demandé. Nos artisans doivent impérativement aller voire ce qui se passe à l'extérieur s'ils veulent exporter" leurs produits, a-t-elle dit, observant qu'une "coopérative sera plus efficace dans cette démarche en déléguant des représentants".
La même responsable a invité les présents à s'inscrire pour participer à la Foire internationale de Paris (France) qui aura lieu du 27 Avril au 08 Mai 2018, rappelant que l'Etat aide les entreprises et les artisans à aller à l'international à travers le fond spécial de promotion des exportations qui prévoit, dans son volet participation aux foires et salons, une couverture allant jusqu'à 80% des frais.
Abordé en marge de cette conférence, Mme Ouchait a indiqué à l'APS, que l'Algérie dispose de plusieurs secteurs prometteurs pour l'exportation dont l'agroalimentaire (boissons et huiles entre autres) les produits agricoles (dattes et maraîchers notamment) et l'industrie (tel que les engrais), toutefois les quantités des produits exportés restent insuffisantes, a-t-elle relevé.
Lors de cette conférence, les différents intervenants dont des représentants de directions locales, des universitaires, experts et spécialistes, ont expliqué aux artisans présents les modalités et les enjeux de création d'une coopérative ou d'un regroupement.
Le président de l'association Espace de promotion des investissements (EPI), organisateur de la conférence, Guerbas Rachid, a expliqué que le but de cette démarche est de "protéger le patrimoine artisanal par l'organisation des artisans afin qu'ils puissent régler certaines contraintes dont celle liées au coût de la matière première, la commercialisation de leurs produits sur le marché national et international."
A l'issue de cette conférence, une commission a été mise sur pied pour arrêter le type d'organisation qui sera créée (coopérative, regroupement, (SPA) et qui serait la plus avantageuse pour les artisans. Une convention de partenariat informationnel (d'échange d'information sur notamment les foires et salons internationaux, les mesures d'incitation à l'exportation) a été signée entre Algex et EPI.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.