Tournoi international ITF juniors-Tableau double: le Chypriote Chapides et l'Espagnol Salmeron sacrés    Le conteur Mahi Seddik au 3e Festival du conte de Larache (Maroc)    Un 53e vendredi grandiose à Alger    Foot/Coupe arabe des nations U20: l'Algérie bat la Palestine 1-0    TSA nous menace de poursuites judiciaires pour avoir publié l'interview de Mr Hadj Nacer sans “autorisation”.    EX-MINISTRES ET WALIS CITES DANS DES AFFAIRES DE CORRUPTION : La justice retient des charges contre d'anciens responsables    AIR ALGERIE : Le PNC décide la suspension de la grève    L'AVICULTURE EN CRISE : Le poussin ne trouve pas preneur à Tiaret    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    MOSTAGANEM : Le chef de cabinet de la wilaya placé sous mandat de dépôt    LE 22 FEVRIER DECRETE JOURNEE NATIONALE : 1er anniversaire du hirak, tout a changé    MASCARA : La BRI arrête 4 dealers à Tighennif    MASCARA : Un mort sur la RN 14    TIARET : Saisie de 195 kg de viande congelée impropre à la consommation    REVISION DE LA CONSTITUTION : Le projet prêt d'ici le début de l'été    M'sila: inhumation du poète et chercheur Ayache Yahiaoui à Ain Khadra    Boxe/Tournoi pré-olympique: élimination de Sara Kali en 8es de finale    PSG: Cette grosse révélation dans le dossier Kylian Mbappé !    La réponse du clan Neymar à la déclaration de Messi    Les chaines qui diffuseront les rencontres de nos Pros, ce vendredi    Slimane Laïchour. officier de l'ALN, messager de Krim Belkacem, Mohamedi Saïd et le colonel Amirouche : «Le maquis est une leçon de courage, d'humilité, une leçon de la mort, mais aussi une leçon de la vie»    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital à Alger    Bendouda s'entretient avec l'ambassadeur de Russie sur l'ouverture de centres culturels    Psychotropes: impératif de revoir la loi de 2004    Journée nationale de la fraternité: instances et partis valorisent la décision du Président Tebboune    CRAAG: Secousse de magnitude 4.3 degrés enregistrée à Jijel    Promotion du dialogue social: une nouvelle approche pour le règlement des contentieux    2020, an II de la nouvelle Algérie    Président Tebboune: l'Algérie peut jouer le rôle d'un arbitre "impartial" dans la crise libyenne    Syrie: la vie reprend son cours normal à Alep et Idleb à l'aune des victoires de l'armée    Polisario: "le Maroc n'est qu'une puissance militaire occupante" du Sahara occidental    Cour suprême: l'ex-wali de Sidi Bel Abbes auditionné    Une expulsion et des interrogations    Le cynisme met fin au sauvetage humanitaire en Méditerranée    Nouveau sit-in des enseignants de l'université de Tizi Ouzou    Les Rouge et Noir renouent avec le derby    Serport annoncera aujourd'hui le rachat du club    L'UA encourage le Mali à dialoguer avec les chefs terroristes    Khalifa Haftar reçu par le ministre russe de la Défense    Décès du poète et chercheur Ayache Yahiaoui    Les chemins vers l'art    …sortir ...sortir ...sortir ...    La femme, une icône du pacifisme de la révolution    Aïn témouchent : deux morts et 13 blessés dans un accident de la route    Es Sénia: Plus de 158 tonnes de tabac à chiquer saisies    Pour faire face à la grève: Air Algérie affrète deux avions et recrute de nouveaux personnels navigants    Travaux de maintenance du réseau électrique: Des perturbations dans l'alimentation électrique dans trois communes    Près de 700 "gülenistes" arrêtés ou recherchés en Turquie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Conférence sur les ressources naturelles du Sahara occidental en octobre en France
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 04 - 2018

Une conférence internationale sur les ressources naturelles du Sahara occidental sera organisée les 19 et 20 octobre à Gonfreville-l'Orcher (Normandie, France), a-t-on appris jeudi des organisateurs.
La décision d'organiser cet événement a été prise à l'issue d'une réunion, tenue mardi à l'Assemblée française, autour du député Jean-Paul Lecoq, du maire de Gonfreville-l'Orcher, Alban Bruneau, du représentant du Front Polisario en France, Oubi Bouchraya, ainsi que de la secrétaire générale de l'Association des Amis de la RASD (AARASD), Nicole Gasnier.
Selon ses initiateurs, la conférence devra réunir, outre les responsables sahraouis, des avocats, des experts, des professeurs universitaires ainsi que des membres de la société civile qui agissent à travers le monde pour la protection des richesses naturelles sahraouies.
"Le but de la conférence est d'élaborer un plan d'action qui garantisse la souveraineté du peuple sahraoui sur son territoire et ses richesses", a indiqué la même source, rappelant que depuis les deux arrêts successifs de la Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), les 21 décembre 2016 et 27 février 2018, sur les accords commerciaux bilatéraux entre l'UE et le royaume du Maroc, "il est apparu clairement que le Sahara occidental est ‘un territoire séparé et distinct' de celui du Maroc, où ces accords ne peuvent par conséquent s'appliquer".
En effet, la CJUE a établi, à travers ces arrêts, que toute exploitation des ressources naturelles du Sahara occidental sans le consentement du peuple sahraoui, représenté légalement par le Front Polisario, constitue une violation de son droit à l'autodétermination, un droit imprescriptible pour le peuple d'un territoire non-autonome.
Pour l'AARASD, il s'ensuit une "grande responsabilité" pour l'Union européenne, qui "est tentée de passer pardessus le droit pour complaire à son partenaire marocain", relevant cependant que "ce serait aux dépens de sa crédibilité et au risque d'un échec, car le Front Polisario et ses avocats sont déterminés à défendre judiciairement jusqu'au bout le droit du peuple sahraoui à disposer de ses ressources naturelles".
Suite à l'arrêt de la CJUE sur l'accord de pêche UE-Maroc, le Front Polisario avait demandé, rappelle-t-on, l'ouverture de "négociations directes" avec la Commission européenne pour conclure un accord international qui "permettra aux entreprises européennes d'exercer leur activité sur le territoire ou dans les eaux adjacentes dans le respect du droit et la sécurité juridique", soulignant qu'il est "prêt à ce dialogue sans aucun préalable".
En février dernier, les participants à la conférence "Syndicalistes et solidarité avec le Sahara occidental", organisée au Parlement européen à Bruxelles, avaient exprimé leur "profonde inquiétude" face à la persistance du pillage des ressources naturelles du Sahara occidental, appelant l'UE et ses institutions à "condamner clairement" toute exploitation illégale de ces ressources.
Le Sahara occidental, territoire non autonome occupé illégalement par le Maroc, avec le soutien de la France, depuis 1975, est potentiellement riche en matières premières, notamment le phosphate, en ressources halieutiques du fait que ses zones maritimes sont les plus poissonneuses au monde.
Selon des données communiquées par les Sahraouis, "les richesses naturelles spoliées actuellement par le Maroc sont estimées à 4,5 milliards dollars par an", des revenus qui sont "utilisés pour l'acquisition d'armes pour réprimer brutalement la lutte du peuple sahraoui pour son droit légitime à l'autodétermination".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.