Les bienfaits méconnus du citron    Ballon d'Or : Guardiola prend la défense de Messi    Déclaration de patrimoine en question    Quand la chute du dinar fausse les calculs    Elections locales: Les résultats préliminaires connus    Du 4 au 6 décembre: Une conférence nationale sur la relance industrielle    Coupe arabe FIFA: Algérie A' - Soudan, aujourd'hui à 11h00 - Bien entamer la compétition    Ballon d'Or: Messi, un sacre qui fait grincer des dents !    JSK - Les joueurs confinés: Le match face au Royal Léopards reporté    Ténès: Deux morts dans un glissement de terrain    Raffinerie de Skikda: Huit personnes atteintes de brûlures suite à un incendie    Illizi: Quatre morts dans une collision    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Une journée cruciale pour la droite, aujourd'hui en congrès    Le FFS en quête d'alliance    Les indépendants exigent une enquête    Le temps des tractations    Vers la révision des textes juridiques    Témoignages    Messi, le ballon dort    Mahrez au 20e rang    Toujours dans l'impasse    «L'Algérie est ciblée»    Le programme de travail sera valable du 4 décembre 2021 au 31 janvier 2022    L'Algérie souhaite davantage d'investissements chinois    Le docteur Derrar fait le point    82 familles relogées    17 personnes coincées dans un immeuble    Ce que veulent les syndicats de la santé    95 décès depuis le début de l'année    L'hostilité à l'engagement armé de la France de plus en plus visible    Xi Jinping adresse un message de félicitations à une réunion à l'ONU    «L'art : le regard pour ombre»    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Semaine du court métrage    Accélérer la mise en œuvre de l'Accord d'Alger    Maroc Les forces de l'ordre empêchent un sit-in populaire devant le Parlement en solidarité avec le peuple palestinien    Festivals du court-métrage d'Annaba et «Cinemana du film arabe» d'Oman    Elections locales: le FLN arrive en tête avec 5978 sièges    La vague de normalisation "se brisera contre la position authentique de l'Algérie"    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie en Ouganda    Benabderrahmane: la rupture avec les anciennes pratiques impossible sans des médias forts et objectifs    Sellal acquitté et Rahiel condamné à 3 ans de prison    Les nouvelles technologies au secours de la culture    Le Sénégal souhaite un soutien de Pékin au Sahel    Report du procès de l'ancien wali de Djelfa    La cérémonie officielle, vendredi prochain, à Paris    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pas moins de 1.500 Palestiniens malades détenus souffrent de négligence médicale
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 06 - 2018

RAMALLAH (Territoires palestiniens) - Pas moins de 1500 prisonniers Palestiniens détenus dans les prisons israéliennes atteints de maladies chroniques souffrent de négligence, de violations médicales notamment lors des interrogatoires et ne bénéficient pas de soins médicaux nécessaires.
"1500 prisonniers souffrant de maladies chroniques et 15 autres en soins permanents à la clinique de la prison de Ramallah sont incarcérés dans les prisons des forces de l'occupation israélienne et sont victimes de négligence médicale y compris le retard de leurs traitements", a déploré samedi la commission palestinienne des affaires des prisonniers et ex-prisonniers dans un communiqué.
"Les prisonniers malades dans les prisons israéliennes souffrent des violations médicales continues", selon le même document de la dite commission relevant de l'Organisation de Libération de la Palestine (OLP).
Ces violations médicales à l'encontre des détenus sont constatées d'après la commission, "pendant l'interrogatoire" et également "lors de leur détention dans les cellules".
Dans une déclaration à l'occasion de la Journée du prisonnier palestinien, qui coïncide le 17 avril de chaque année, la commission avait fait état de "700 détenus souffrant de maladies chroniques et nécessitant un traitement médical urgent et un suivi intensif dont 26 souffrent du cancer".
Début mai dernier, le détenu Palestinien Aziz Ewissat, 53 ans, qui purgeait depuis 2014 une peine de 30 ans de prison, avait succombé à une attaque cardiaque à l'hôpital Assaf Harofeh près de Tel Aviv selon le Club des prisonniers palestiniens, une organisation qui défend les droits des détenus palestiniens.
La responsabilité de sa mort, avait été imputée par le gouvernement palestinien aux autorités de l'occupation israéliennes.
Un appel avait ainsi été lancé à la communauté internationale et aux organisations pertinentes d'intervenir "immédiatement" pour sauver la vie de tous les détenus palestiniens dans les geôles israéliennes, avait indiqué l'agence Wafa.
Le porte-parole du gouvernement palestinien, Yusuf Al-Mahmoud avait déclaré que "la plupart des rapports et des témoignages publiés par le mouvement des prisonniers révélaient que les autorités d'occupation israéliennes poursuivaient la politique de la négligence médicale contre les prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes et ne leur procurent pas le traitement nécessaire, ce qui conduit à la dégradation de l'état de leur santé, connue par la politique de mort lente".
Le nombre de prisonniers morts dans les prisons israéliennes depuis le début de l'occupation il y a 50 ans avait atteints les 215 dont 75 tués après leur arrestation, 72 sont morts sous la torture, 61 à cause de la négligence médicale et sept autres ont été tués par des gardiens dans la prison.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.