Le ministre du Commerce s'entretient avec la ministre gabonaise de la Défense    Obésité, diabète et maladies du cœur: des spécialistes tirent la sonnette l'alarme    CAN-2021 (Eliminatoires)/Algérie-Zambie: l'équipe nationale évoluera en blanc    Etiquetage "colonies": appliquer la décision de la CJUE aux produits sahraouis    Présidentielle: les médias appelés à une contribution efficace et responsable pour la consécration du principe d'égalité    Mondiaux de Para-athlétisme (Poids F32) : deux nouvelles médailles pour l'Algérie    La communauté internationale exhortée à mettre fin à l'agression israélienne    Festival de danse contemporaine: une nouvelle génération de danseurs algériens émerge    EDUCATION : Vers une grève de 3 jours renouvelable dans les primaires    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE MOSTAGANEM : Vers l'ensemencement de 46112 hectares de céréales    LYCEE "OULD KABLIA SALIHA" (MOSTAGANEM) : Campagne de sensibilisation sur les risques du gaz    Emploi au Sud: Un plan d'action pour définir les entraves    Phase de Poules de la CAF : Le Paradou AC dans un groupe difficile    LFP – Sanctions : Huis clos pour le MCO et l'USMAn    Mise à jour. MC Alger – JS Kabylie : Le Mouloudia pour prendre le large    Port de l'emblème Amazigh : Le tribunal de Bab El Oued relaxe cinq jeunes détenus    Le SG de l'ONU appelle à "une coopération internationale"    La question des réfugiés sahraouis examinée lors de la Conférence parlementaire régionale pour l'Afrique    Six contrats gaziers renouvelés par Sonatrach    Les campus au rendez-vous    Le prononcé du jugement renvoyé au 26 novembre    Un collège fermé "à titre préventif" à Sétif    Morales se réfugie au Mexique    Les étudiants ont marché pour le 38e mardi    Séance surréaliste à l'APN    Rupture et montée en gamme    Algérie-Chine: appel à la promotion des relations de coopération dans le domaine du tourisme    Que reste-t-il du grand clasico ?    La criminalité en hausse    Un mort et un sauvetage miraculeux de trois personnes    Amrouche convoque 25 joueurs    Vivre avec et contre le passé    Ecole de journalisme d'Alger : Quelle place pour la production amazighe dans les médias ?    Parc national du Djurdjura : Découverte d'ossements d'un ours brun    Economie: L'Algérie «dans le rouge»    Un conclave consacré aux dossiers du logement: Des instructions pour accélérer les travaux et l'affichage des listes    Le pari gagnant de l'Algérie    Lancement des Rencontres internationales du cinéma d'Oran: La phase des projections programmée pour février prochain    Personnes interdites de stade : Les modalités d'établissement du fichier national fixées    Un nouveau recours au " financement non conventionnel " est possible    Matérialisation des légitimes revendications populaires Les fondements directeurs de l'état de droit    Sidi Bel-Abbès: Marche de soutien à la présidentielle    Tunisie : Le Premier ministre Youssef Chahed à Paris et Rome    Maroc-MCC : Accord de coopération pour la mise en œuvre du projet de gouvernance du foncier    Place aux entreprises algériennes    CONSTANTINE : Développer des approches scientifiques de protection des vestiges submergés    10e Fica : Projection de "L'envers de l'histoire", parcours d'une militante en Serbie    La situation de la femme créatrice dans le domaine de l'industrie cinématographique en débat    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des universités françaises n'appliqueront pas l'augmentation d'inscription
Publié dans Algérie Presse Service le 30 - 01 - 2019

Près d'une quinzaine d'établissements universitaires en France a décidé de ne pas appliquer, à quelques jours des nouvelles inscriptions, l'augmentation des frais d'inscriptions pour les étudiants non-résidents en Union européenne.
Cette mesure, rappelle-t-on, a été décidée par le gouvernement pour la rentrée de l'année 2019.
En novembre dernier, le Premier ministre Edouard Philippe avait annoncé l'augmentation des frais de scolarité des étudiants, ne résidant pas dans l'espace économique européen (EEE), dès la rentrée 2019, de 170 euros pour la licence et 243 euros pour le master à respectivement 2.770 euro et 3.770 euros.
Il avait expliqué que cette hausse visait l'amélioration des conditions d'accueil et davantage de financement des bourses. Mais cette décision a soulevé un tollé au sein de la communauté universitaire qui l'a qualifiée de "discriminatoire".
Mardi, lors du congrès de l'Université de Strasbourg, le président Michel Deneken a déclaré qu'il n'appliquera pas la hausse des nouveaux droits d'inscriptions des étudiants étrangers.
A l'appel d'un collectif de doctorants et de docteurs, Dicensus, et d'une intersyndicale réunissant la Fédération syndicale unitaire (FSU), la Confédération générale du travail (CGT), Forces ouvrières (FO), Sud, Solidaires étudiants, plus d'une soixantaine de chercheurs, professeurs, doctorants et étudiants de l'Université de Strasbourg, se sont rassemblés pour exprimer leur refus de la hausse des frais d'inscription pour les étudiants étrangers.
La décision du président de l'Université de Strasbourg rejoint celles des autres universités françaises comme Nanterre, Clermont-Auvergne, Aix-Marseille, Toulouse Jean-Jaurès, Lyon-II, Rennes-II, Angers, Le Mans, Tours, Rennes-I, Caen et Rouen.
La maire de Paris Anne Hidalgo a même saisi le Premier ministre pour lui exprimer ses "plus vives inquiétudes".
Elle a souligné, dans une correspondance, que "tandis qu'ils sont 67.000 à être aujourd'hui accueillis à Paris, elle me semble ( ) de nature à dissuader, à l'avenir, de nombreux talents d'entamer des démarches d'accès aux études en France".
Alors que ministère de l'Enseignement supérieur exige de ses fonctionnaires "obéissance et loyauté, nombre de responsables d'établissements universitaires jugent cette augmentation "inapplicable et contre-productive".
Concernés par cette mesure, les étudiants algériens en France, rappelle-t-on, sont parmi les plus nombreux à étudier en France avec un nombre de 30.521 contre 26.116 en 2017, selon les dernières données de Campus France.
Dans le top 25 de 2017, l'Algérie occupait le 3e rang après le Maroc et la Chine avec +10 % en évolution des effectifs de 2011 à 2016.
Dans le nouveau classement, elle passe au 2e rang derrière le Maroc (39.855) et devance la Chine (30.071) pour un total de 343.400 étudiants étrangers ayant choisi la France pour suivre des étude pour l'année universitaire 2017-2018.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.