Forte mobilisation à Alger    "PAS DE MUSELIÈRE"    Des choix budgétaires très compliqués    Brèves    Sahara Occidental : Le Maroc poursuit son chantage envers l'Allemagne    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Elections en Libye: le Haut conseil d'Etat dénonce une "ingérence étrangère"    Belmadi espère disputer jusqu'à 3 rencontres en Juin : Algérie – Mauritanie confirmé pour le 3 juin    CFA : Première réunion lundi    Réunion avec les présidents de clubs professionnels : Les nombreux chantiers qui attendent la nouvelle FAF    Lourdes accusations contre les syndicats    M'SILA SOUSLES EAUX    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    El-Bayadh: Les agriculteurs soulagés    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Mise en garde    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Santé: Lancement du Registre des refus de don d'organes    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Guelma: L'évocation douloureuse du 8 mai 1945    Les slogans sortis de laboratoires    Villarreal – Man United, une finale inédite    Tottenham cible Conte    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    De l'importance des structures de proximité    L'unité d'urgences médicales opérationnelle    L'Algérie dans le «Top Ten»    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    USMA-MCA, le choc    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Sansal récipiendaire du prix Méditerranée du roman 2021    Quid de la coopération technique ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Cause palestinienne: Boukadoum pour la mise en place d'un plan d'action arabe
Publié dans Algérie Presse Service le 21 - 04 - 2019

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a mis l'accent, dimanche au Caire, sur la nécessité de mettre en place un plan d'action arabe face aux dérives qui entravent le processus de règlement de la cause palestinienne et de de faire pression sur l'administration américaine et Israël pour la reprise des négociations.
Dans son intervention lors d'une réunion de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel consacrée à l'examen des derniers développements de la question palestinienne, le chef de la diplomatie algérienne a mis l'accent sur l'impératif d'"engager une réflexion autour d'un plan d'action arabe" face aux dérives qui entravent les efforts consentis pour le règlement de la question palestinienne.
La conjoncture exige "de faire appel aux forces vives de la communauté internationale pour qu'elles assument leurs responsabilités historiques et faire pression sur l'administration américaine et Israël pour la reprise du processus des négociations, notamment en ce qui concerne la solution à deux Etats, conformément aux références internationales, aux résolutions de la légalité internationale et à l'initiative arabe de paix".
L'étape décisive que traverse la question palestinienne exige "l'unification des rangs palestiniens en particulier et arabes en général, pour faire avorter les tentatives visant à liquider la question", a rappelé le ministre, réitérant la position "constante et permanente" de l'Algérie en faveur du peuple palestinien pour le recouvrement de tous ses droits nationaux légitimes et l'établissement de son état indépendant sur les frontières de juin 1967, un Etat "pleinement souverain avec Al Qods comme capitale".
Dans ce cadre, M. Boukadoum a indiqué que les changements internationaux survenus ces dernières années, à l'instar de l'instabilité de la région arabe et du changement de la politique américaine à l'égard du conflit arabo-israelien qui a donné "le feu vert à la machine de guerre israélienne pour faire ravage et poursuivre sa politique hostile sous les regards de la communauté internationale, défiant la légalité internationale", constituent des données qui ont "amplifié les souffrances des palestiniens et anéanti les espoirs d'un règlement dont nous étions proches, sur la base d'une solution à deux Etats approuvée par toutes les parties".
Le ministre a évoqué, dans ce sens, d'autres facteurs ayant eu des répercussions sur la question palestinienne, notamment que connaissent certains pays arabes et les défis multidimensionnelles rencontrés par la nation arabe ne cessant de "s'intensifier", notamment en Libye du fait des derniers développement.
"L'Algérie n'a eu de cesse de mettre en garde contre leurs conséquences graves sur la sécurité et la stabilité, d'appeler au respect du principe de non ingérence dans les affaires internes et à de prôner le dialogue afin de parvenir à une solution politique consensuelle devant préserver la
souveraineté de la Libye, son indépendance et l'unité de son peuple", a-t-il ajouté.
"La cause palestinienne, aussi importante et centrale soit-elle, occupe désormais une place qui est loin d'être à la hauteur des sacrifices et des souffrances du peuple palestinien frère et de sa grande volonté à édifier son Etat indépendant, avec Al-Qods pour capitale", a poursuivi le ministre.
M.Boukadoum a exprimé ses remerciements au président palestinien Mahmoud Abbas qui a informé les participants, des derniers développements de la questions palestinienne, des défis rencontrés et des dangers qui la guettent et dont "les conséquences pourraient se répercuter sur notre région arabe tout entière".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.