Man United - Cavani : "J'ai développé une grande affection pour le club"    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Boukadoum pour la mise en place d'un plan d'action arabe
Publié dans La Nouvelle République le 22 - 04 - 2019

Le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum a mis l'accent, dimanche au Caire, sur la nécessité de mettre en place un plan d'action arabe face aux dérives qui entravent le processus de règlement de la cause palestinienne et de de faire pression sur l'administration américaine et Israël pour la reprise des négociations.
Dans son intervention lors d'une réunion de la session extraordinaire du Conseil de la Ligue arabe au niveau ministériel consacrée à l'examen des derniers développements de la question palestinienne, le chef de la diplomatie algérienne a mis l'accent sur l'impératif d' «engager une réflexion autour d'un plan d'action arabe» face aux dérives qui entravent les efforts consentis pour le règlement de la question palestinienne. La conjoncture exige «de faire appel aux forces vives de la communauté internationale pour qu'elles assument leurs responsabilités historiques et faire pression sur l'administration américaine et Israël pour la reprise du processus des négociations, notamment en ce qui concerne la solution à deux Etats, conformément aux références internationales, aux résolutions de la légalité internationale et à l'initiative arabe de paix». L'étape décisive que traverse la question palestinienne exige «l'unification des rangs palestiniens en particulier et arabes en général, pour faire avorter les tentatives visant à liquider la question», a rappelé le ministre, réitérant la position «constante et permanente» de l'Algérie en faveur du peuple palestinien pour le recouvrement de tous ses droits nationaux légitimes et l'établissement de son état indépendant sur les frontières de juin 1967, un Etat «pleinement souverain avec Al Qods comme capitale». Dans ce cadre, M. Boukadoum a indiqué que les changements internationaux survenus ces dernières années, à l'instar de l'instabilité de la région arabe et du changement de la politique américaine à l'égard du conflit arabo-israelien qui a donné «le feu vert à la machine de guerre israélienne pour faire ravage et poursuivre sa politique hostile sous les regards de la communauté internationale, défiant la légalité internationale», constituent des données qui ont «amplifié les souffrances des palestiniens et anéanti les espoirs d'un règlement dont nous étions proches, sur la base d'une solution à deux Etats approuvée par toutes les parties». Le ministre a évoqué, dans ce sens, d'autres facteurs ayant eu des répercussions sur la question palestinienne, notamment que connaissent certains pays arabes et les défis multidimensionnelles rencontrés par la nation arabe ne cessant de «s'intensifier», notamment en Libye du fait des derniers développement. «L'Algérie n'a eu de cesse de mettre en garde contre leurs conséquences graves sur la sécurité et la stabilité, d'appeler au respect du principe de non ingérence dans les affaires internes et à de prôner le dialogue afin de parvenir à une solution politique consensuelle devant préserver la souveraineté de la Libye, son indépendance et l'unité de son peuple», a-t-il ajouté. «La cause palestinienne, aussi importante et centrale soit-elle, occupe désormais une place qui est loin d'être à la hauteur des sacrifices et des souffrances du peuple palestinien frère et de sa grande volonté à édifier son Etat indépendant, avec Al-Qods pour capitale», a poursuivi le ministre. M.Boukadoum a exprimé ses remerciements au président palestinien Mahmoud Abbas qui a informé les participants, des derniers développements de la questions palestinienne, des défis rencontrés et des dangers qui la guettent et dont «les conséquences pourraient se répercuter sur notre région arabe tout entière».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.