Football/Professionnalisme: "Les pouvoirs publics s'engagent à prendre en charge les doléances des clubs"    Ligue 2: Le programme des rencontres de la 20ème journée    Montréal aux couleurs algériennes    "Depuis le 22 février 2019, le peuple algérien s'est autonomisé"    Résonances autour d'une année de contestations    Fausses adresses    De nombreux anciens ministres et walis concernés    La production agricole compromise à Relizane    L'Université d'Oran 1 signe plusieurs conventions    L'Afrique du Sud continuera à exhorter le Maroc à respecter les résolutions de l'ONU sur le Sahara occidental    Haftar menace de s'opposer militairement à la Turquie    Vers le déploiement d'une mission de l'UA    Revoilà l'ingérence russe !    «Le Hirak a sauvé l'Etat national de l'effondrement»    Marche des robes noires aujourd'hui à Béjaïa    Serport annonce ses grands projets    Choc des extrêmes à Biskra    Le Targui    À tout jamais…    15 732 personnes prises en charge par l'Onaea    Constantine : les habitants du quartier Rahmani-Achour protestent    L'espace attenant au siège de la daïra d'El-Milia squatté    Masques de beauté naturels    Tarte aux poires    ACTUCULT    L'œuvre visionnaire d'un écrivain engagé    "Mon art est un langage de liberté et de solidarité"    Mort du DJ et producteur britannique Andrew Weatherall    Avec la série Hunters, la chasse aux nazis prend des accents «comics»    En bref…    Fin en vue du blocage politique en Tunisie    Arrêt de l'importation des kits CKD/SKD : Abdelmadjid Tebboune met fin au «montage» automobile    Transport ferroviaire : Un secteur à la traîne    Mouloudia d'Alger : Neghiz sera sur le banc face à l'USMA    Le pianiste Simon Ghraichy anime un récital    70e Berlinale : Projection de Nardjes A…, un documentaire sur le hirak    La statue de Constantin dans un état lamentable    Abdelmadjid Tebboune: Rien à reprocher au Hirak    Hassi bounif: 160 kilos de viandes rouge et blanche et 105 kilos d'abats saisis    L'impératif d'une majorité présidentielle    Publicité, presse électronique, professionnalisation...: Les promesses de Belhimer    80 employés du PNC et 7 syndicalistes licenciés: Reprise des vols d'Air Algérie    4morts et 32 blessés en 24 heures    La CHine lancerait les premiers tests sur l'homme fin avril    Le PNC suspend sa grève    Les défis de l'Algérie 2020-2025, selon Mebtoul    Ronaldo adoube Mbappé !    L'Espagne dispute à l'Algérie ses eaux territoriales    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Des marches dans plusieurs wilayas du pays dénonçant la résolution du PE et soutenant le processus électoral
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 12 - 2019

Des marches populaires pacifiques ont été organisées, samedi, dans plusieurs wilayas du pays pour dénoncer la résolution du Parlement européen sur la situation en Algérie et exprimer leur soutien à l'élection présidentielle du 12 décembre et leur union autour de l'Armé nationale populaire (ANP) et des autres corps de sécurité.
A Alger, Tipaza, Bordj Bou Arreridj, M'Sila, Saida, Sétif et Sidi Bel Abbes, des citoyens de différentes tranches d'âges sont sortis avec l'emblème national et des pancartes à la main où ils condamnent et dénoncent l'ingérence étrangère et appellent au renforcement de l'unité nationale et à l'adhésion autour de l'ANP et des autres corps de sécurité.
A Sétif, les rappelés du service national dans le cadre de la lutte contre le terrorisme durant la période entre 1995 et 1999 ont organisé un rassemblement et une marche de soutien à l'ANP, scandant des slogans en faveur de l'ANP et portant des banderoles appelant à préserver l'unité et la sécurité de la patrie.
Des citoyens de Tipasa ont organisé également une marche pacifique à Hameur El Ain, pour dénoncer l'ingérence du parlement européen dans les affaires internes de l'Algérie.
Les participants a cette marche, organisée en écho à des appels lancés par des acteurs de la société civile et du mouvement associatif, via les réseaux sociaux, ont notamment réclamé l'impératif d'"une position unique" pour faire face aux tentatives d'ingérence "flagrantes" dans les affaires internes de l'Algérie.
Des manifestants ont, également, mis en garde contre le risque de "se défier du processus politique en cours en Algérie", visant l'"élection d'un président de la République et l'intégration d'une nouvelle ère", qui", selon eux "n'est pas du goût de nombreux pays occidentaux qui œuvrent à préserver leurs intérêts même si c'est au prix de la destruction et de l'anarchie".
Les participants à cette marche ont brandi des banderoles sur lesquelles était écrit "Oui à la Présidentielle", "Nous voterons massivement le 12 décembre prochain" et "l'Armée, garant du pays et du peuple".
Le bureau de l'association nationale des retraités de l'ANP a organisé, àBordj Bou Arreridj, une marche pacifique a également participé à cette marche à travers laquelle ils ont exprimé leur rejet total de toute ingérence étrangère dans les affaires du pays, considérant celle du Parlement européen dans les affaires de l'Algérie comme "manifeste et injustifiée ", saluant, en ce sens, le communiqué du ministère des Affaires étrangères dénonçant l'ingérence du Parlement européen dans les affaires du pays.
Ils ont estimé, à cet effet, que "la conjoncture que traverse notre pays est une question interne nécessitant une solution entre nous sans aucune intervention étrangère, quelle que soit sa nature ou son intention".
A Alger, l'Union générale des travailleurs algériens (UGTA) a organisé une marche pacifique à travers laquelle les participants ont dénoncé l'ingérence flagrante du Parlement européen dans les affaires internes de l'Algérie, appelant à la nécessité de préserver l'intégrité nationale en vue de faire face aux tentatives visant à déstabiliser le pays.
Lors de cette marche qui a débuté du siège de la Centrale syndicale au 1ermai, en passant par la Rue Hassiba Ben Bouali jusqu'à la place de la GrandePoste, les participants ont scandé des slogans rejetant l'ingérence étrangère dans les affaires internes du pays et appelant à la préservation de l'intégrité nationale et au resserrement des rangs, afin de faire face aux tentatives de déstabilisation de l'Algérie.
Dans une déclaration en marge de cette marche, le Secrétaire général de l'UGTA, Salim Labatcha a affirmé que " les forces étrangères hostiles à l'Algérie n'ont pas apprécié le caractère pacifique du Hirak populaire", ce qui les a poussées, a-t-il ajouté, à recourir à " la politique de provocation à l'encontre du peuple algérien".
L'Algérie vit " une profonde mutation démocratique et s'apprête à organiser une i mportance échéance présidentielle qui aboutira au choix d'un président pour le pays, de manière transparente et régulière", a-t-il poursuivi.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.