La ville d'Akbou s'anime    Anouar Malek arrêté en Turquie    Benabderrahmane au charbon    Le groupe d'amitié Algérie-Arabie saoudite installé    La loi de finances reportée à dimanche prochain    Développement en stand-by    En un combat douteux    Poutine promet la victoire en Ukraine    Buhari s'engage    L'Algérie, un sérieux candidat    Tirage clément pour l'Algérie    Le compte à rebours enclenché    Quand l'huile franchit les frontières    60 milliards de DA réalisés en 2022    «Le don des reins est en déclin permanent»    Les effets d'une profonde prise de conscience    «Les archives ne sont pas la propriété de la France»    Hamza Bounoua commissaire pour la session 2024    L'Armée sahraouie mène de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le Président Tebboune ordonne la création d'une autorité portuaire pour une meilleure gestion des ports    Formation d'enseignants-chercheurs en langue anglaise: Méthode d'enseignement "bien ficelée"    Le président de la Cour constitutionnelle prend part en Indonésie à la 5e Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Algérie, la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres dans le dossier libyen
Publié dans Algérie Presse Service le 17 - 01 - 2020

Le président du Haut Conseil d'Etat libyen, Khaled Al-Machri a considéré, jeudi, que l'Algérie était "la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres" dans le dossier libyen, se félicitant du "retour de la diplomatie algérienne" sur la scène libyenne.
"Nous considérons que l'Algérie est la seule puissance arabe capable de rétablir les équilibres, c'est même incontestable, et nous nous félicitons du retour de la diplomatie algérienne" sur la scène, a déclaré M. Al-Machri, qui était l'invité de l'émission "L'Histoire en marche", animée par la journaliste Meriem Abdou sur les ondes de la Chaîne III.
Evoquant la participation de l'Algérie aux travaux de la Conférence de Berlin sur la crise libyenne, prévue dimanche prochain, Al-Machri a indiqué que le Haut Conseil d'Etat libyen "a fortement insisté", durant ses consultations avec la Mission des Nations Unies et d'autres responsables, sur "l'impératif de la présence de l'Algérie" à cette Conférence, qui se tiendra sous l'égide de l'ONU.
A ce propos, M. Al-Machri a fait état de "la préparation d'une visite à Alger d'une délégation du Haut Conseil d'Etat de la Libye pour expliquer tous les tenants et aboutissant du conflit libyen, à l'ensemble des forces partisanes, parlementaires et populaires".
Concernant le cessez-le-feu et le refus de Maréchal Khalifa Haftar de signer l'accord à Moscou, le président du Haut Conseil de l'Etat libyen a expliqué qu"'en dépit de la remise officielle du document à toutes les parties, deux jours avant la date de sa signature, le Maréchal Haftar a évoqué lors de la cérémonie des réserves, alors que nous (Gouvernement d'entente) avions accepté le pari pour parvenir à une solution consensuelle et mettre fin au conflit".
"Même si nous avons été surpris par l'annonce que le Maréchal Haftar demandait plus de temps, nous avons tenu à signer en exigeant qu'aucun changement ne soit apporté aux dispositions de l'accord de cessez-le-feu", a-t-il ajouté affirmant que par ce geste "le Gouvernement d'entente a voulu démontrer sa volonté de préserver les vies des Libyens et de protéger leurs biens".
Pour le président du Haut Conseil d'Etat libyen, "le délais demandé par Haftar n'est qu'une manœuvre pour gagner du temps", car, a-t-il dit, "nous ne voyons aucun empêchement à cet accord, mais pensons, en revanche, que les appuis de Haftar ont encore l'espoir de le voir s'emparer de la capitale Tripoli ou de la région ouest (Misrata et Zaouïa)".
Il a ajouté que le refus de signature "est en réalité la décision de puissances qui n'ont cure de l'intérêt de la Libye et qui ne veulent nullement que les peuples arabes jouissent de stabilité et accèdent à des élections démocratiques".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.