OL : Rudi Garcia calme le jeu pour Benzema    Programmes AADL en difficulté à l'Est : Les VRD traînent et les raccordements en attente à Guelma    Alejandro Gomez n'est plus un joueur de Bergame    Milan AC : Ibrahimovic a présenté ses excuses    Cafouillage paralysant    L'automobile tente une "reprise" sur une pente raide    Intouchable Bouteflika jusqu'à quand?    L'ambassadrice de Turquie rend visite au Soir d'Algérie    L'acte d'accusation de Trump déposé au Sénat    L'engagement de Rolls-Royce    Les ambitions ailées de General Motors    Rappel et excuses de Mercedes    La justice turque émet 90 mandats d'arrêt    Confrontations entre agriculteurs et policiers    Le RND émet quelques réserves    Le ministre des Moudjahidine hospitalisé en Espagne    La directrice des médias limogée    La coupe de la Ligue remplace la coupe d'Algérie    Première défaite du MCA et du MCO    Belmadi inspecte le stade Mustapha-Tchaker de Blida    Le mystère des actionnaires    Le juge menace de "quitter son corps"    24 heures antigonflette : chaque boisson a ses qualités    Les croissants    Racines grasses et tiges sèches, deux fois plus d'entretien !    À TRAVERS    Axxam nnegh diffusée sur la chaîne YouTube du TNA    Hafila Tassir doublement primée    Le projet présenté demain à Agouni Gueghrane    Décès du moudjahid Mohamed Guentari    Lecteur d'Apulée de Madaure    Autoroutes à étages et relance du système de régulation du trafic : Des projets réalisables ou simple effet d'annonce    Mouloudia d'Alger : El Mouaden libéré, Ibara en stand-by    Budget des communes à Bouira : La moitié des PCD pour les zones d'ombre    Sidi Naâmane : Une maison historique menace ruine    Mort d'un Algérien en Belgique: Les curieux dérapages de la presse belge    Djerad somme les Douanes à faire plus contre la corruption    LE BOUT DU FIL    Selon une étude menée par Sonelgaz- Covid-19 : le tabagisme, un important facteur de risque    La clé de tous les soucis    Appel à la levée des sanctions économiques contre la Syrie    "Les Douanes doivent contribuer à la lutte contre la corruption"    "On voit le bateau couler et on ne fait rien"    L'Etat attaché à la moralisation de l'action politique    "Une dérobade historiquement indigne"    Charfi répond aux «petits» partis    Atteinte à la vie privée des enfants: Des télés privées menacées de poursuites judiciaires    Mohamed Charfi défend le principe des 4 %    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Zitouni exhorte les jeunes à l'unité pour faire avancer l'Algérie
Publié dans Algérie Presse Service le 29 - 01 - 2020

Le ministre des Moudjahidine et des Ayant-droits, Tayeb Zitouni, a exhorté, mardi à Alger, les jeunes "à l'unité et à l'adhésion autour de la direction du pays à travers l'intensification des efforts en vue de remporter les enjeux et faire avancer l'Algérie en consécration du serment fait aux Chouhada et Moudjahidine".
La célébration des anniversaires historiques se veut "une leçon permanente pour la préservation de notre Patrie et la construction d'une réalité à même de hisser notre pays au niveau civilisationnel rêvé par nos valeureux Chouhada", a déclaré M. Zitouni lors d'une conférence à l'occasion du 63e anniversaire de la grève des 8 jours (du 28 janvier au 4 février 1957), en présence du ministre du Commerce, Kamel Rezig et du Secrétaire général de l'Union générale des commerçants et artisans algériens (UGCAA), Hazab Ben Chahra.
Cet objectif, a-t-il estimé "requiert de nos enfants l'unité des rangs, l'adhésion autour la direction de notre pays, la loyauté dans l'accomplissement du devoir dans le cadre de l'entraide et la solidarité, et l'intensification des efforts".
Pour M. Zitouni, la grève historique des huit Jours, est un anniversaire qui revigore le sens du patriotisme et une opportunité de se recueillir à la mémoire des valeureux chouhada dont le sang a été le gage de fidélité à cette chère Patrie. C'est également l'occasion de leur renouveler le serment de rester sur leur voie dans la défense des valeurs pour lesquelles ils se sont sacrifiés.
Qualifiant cette grève d'"épopée historique", M. Zitouni a mis en avant "la clairvoyance et la parfaite coordination caractérisant le Commandement de la Révolution nationale, en décidant de déclencher le 28 janvier 1957, date de la tenue de la session de l'Assemblée générale de l'ONU, d'une grève nationale générale de 8 jours, qui avait eu d'importants résultats aux plans diplomatique, médiatique et local".
En outre, cette grève "a démontré, avec preuves et arguments, la cohésion consacrée par le génie du peuple algérien, ainsi que sa détermination à recouvrer l'indépendance par toutes les voies de lutte qui lui ont permis de se libérer du joug colonial".
Par ailleurs, le ministre des Moudjahidine a insisté sur "l'impératif de poursuivre l'écriture de l'histoire nationale, que nous devons préserver, faire connaitre toutes ses dimensions, et le documenter à travers les études des chercheurs, enseignants, historiens et étudiants en soutien aux efforts consentis par notre secteur pour la préservation de la mémoire de la Nation et sa transmission aux générations montantes".
Intervenant à son tour, M. Rezig a estimé que la grève des 8 jours constitue l'une des grandes haltes de l'histoire de la lutte contre la colonisation ignoble, ajoutant que "par le suivi du mot d'ordre, le peuple algérien a réaffirmé son unité et son adhésion autour de sa Révolution offrant ainsi aux médias du monde la possibilité de découvrir l'image réelle de la colonisation française, et partant transmettre la vérité à l'opinion publique internationale.
Dans une déclaration à la presse en marge de la conférence, le ministre des Moudjahidine a réaffirmé que "l'Algérie est liée à la partie française par de lourds dossiers relatifs à la mémoire nationale, à l'instar de la récupération des archives nationales et des cranes de chouhada et l'indemnisation des victimes des essais nucléaires, d'où la nécessité d'une volonté sincère permettant un règlement réel de ces dossiers pour l'établissement de relations normales", a-t-il soutenu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.