Grandiose marche nocturne à Akbou    Perturbation dans l'approvisionnement en huile de table    Les Kabyles pour un bon résultat à Garoua    Manojlovic, nouvel entraîneur    Le MJS invalide l'élection de Labane    Le marché dans tous ses états    Super Ligue : Le Milan AC jette l'éponge et explique ses motivations    Bechar: installation du nouveau chef de la sûreté de wilaya    Paré pour l'aventure    Le Cnese fait peau neuve    Les appels à la libération de Rabah Karèche se multiplient    Programme national des énergies renouvelables: création d'une société mixte Sonatrach/Sonelgaz    Un conseil militaire mis en place    Youcef Bouzidi apporte ses précisions    Brahmia succède à Almas    Evolution technologique    Le front social s'emballe    Installation d'un nouveau directeur des douanes    Sécurité régionale et relance de l'UMA au menu    la liste des membres sélectionnés approuvée    Le président de SOS Bab El-Oued sous mandat de dépôt    À LA MEMOIRE DES MARTYRS DU PRINTEMPS NOIR    Hausse au premier trimestre 2021    Pourquoi il faut rester vigilants    Les travailleurs de l'éducation maintiennent la pression    Béni Douala célèbre ses héros    La Chaîne II inaudible sur la bande FM    La chanson surprise de Lounis Aït Menguellet    Coupe arabe de la FIFA 2021 : L'Algérie sera présente au rendez-vous qatari    Cumul des mandats : Des membres du BF ont 7 jours pour choisir    Lutte contre la criminalité : Démantèlement de groupes criminels    A partir de la citadelle d'Alger : Coup d'envoi des festivités du mois du patrimoine    Tiaret: La ville croule sous les ordures    Aïn El Turck: Une dizaine de baraques de fruits et de légumes démantelées    Chlef: Les infrastructures seules ne font pas le tourisme    La tomate n'a pas partout le même goût    Le FMI livre ses prévisions    Les oligarques sont-ils de retour?    Fin des poursuites dans une affaire de déstabilisation de l'Etat    L'Algérie condamne l'attaque terroriste du village de Gaigorou    Attaque terroriste sur une base militaire dans le Nord-Est    L'ONU face à ses responsabilités    Air Algérie vers le crash    Marche pacifique à Béjaïa    La Turquie maintient le flou    Le patrimoine et la spiritualité à l'affiche    «Le livre en tamazight a fait des pas de géant»    L'ONDA a versé plus de 50 millions DA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Industrie automobile: les étrangers ne seront pas obligés de s'associer à un partenaire local
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 02 - 2020

Le nouveau cahier des charges régissant l'industrie automobile en Algérie n'obligera pas les investisseurs étrangers de s'associer à un partenaire local mais leur imposera un apport financier et technologique, a indiqué mardi à Alger le ministre de l'Industrie et des Mines, Ferhat Ait Ali Braham.
Invité du Forum du quotidien El Moudjahid, le ministre a fait savoir que le prochain cahier de charges qui sera établi par son département posera des exigences aux investisseurs étrangers telles qu'une implication financière à travers "un investissement majoritaire si nécessaire".
"Nous n'obligerons pas l'investisseur de s'associer à un partenaire national mais on lui imposera d'apporter le financement et le savoir faire", a-t-il expliqué, ajoutant que les pouvoirs publics travailleront également afin de permettre aux opérateurs de l'industrie automobile existant en Algérie de "s'intégrer dans les clauses du nouveau cahier de charges".
Le nouveau cahier de charge, poursuit M. Ait Ali Braham, imposera la réalisation initiale de certains équipements tels que le carrossage afin d'avoir dès le début une coque et un châssis algériens.
Il a tenu à, à cette occasion, "la volonté du gouvernement de lancer une industrie automobile sérieuse en Algérie".
Véhicules de moins de trois ans: les prix seront proches des prix du neuf
Par ailleurs le ministre a abordé la question de l'importation des véhicules de moins de trois ans, en rappelant la création d'un groupe de travail regroupant les ministères de l'Industrie du Commerce et des Finances. Il a indiqué que ce groupe poursuivait son travail pour permettre le lancement effectif de ces importations.
Mais, pour ce qui est de l'importation des véhicules roulant au diesel, il a relevé une problématique technique du fait que "le gasoil en Europe n'est pas le même qu'en Algérie".
Evoquant la question des prix, il a souligné que "le citoyen doit savoir que la différence entre les prix des véhicules de moins de trois ans et ceux des voitures neuves n'est pas grande, notamment du fait de la valeur du dinar sur le marché parallèle sans compter les droits de douane".
Il a par ailleurs évoqué la décision d'intégrer la Société nationale des véhicules industriels (SNVI) à l'industrie militaire, en précisant que l'objectif de cette démarche était de maintenir en activité cette entreprise publique, tout en offrant à l'industrie militaire des équipements au lieu que l'Etat investisse dans de nouveaux équipements.
Concernant le complexe sidérurgique d'El Hadjar, le ministre n'a pas écarté la possibilité de l'intégrer également à l'industrie militaire.
"Nous avons besoin de discipline. Nous avons créé une industrie de rentiers et je pense que l'industrie militaire est la seule à pouvoir imposer une discipline de travail", a-t-il estimé.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.