Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Commerce: plus de 42.000 infractions enregistrées durant le premier trimestre de 2020
Publié dans Algérie Presse Service le 05 - 05 - 2020

Plus de 42.000 infractions commerciales ont été enregistrées par les services du ministère du Commerce durant le premier trimestre de l'année en cours, a indiqué mardi à Alger, un responsable au ministère du Commerce.
"Selon le bilan consolidé des trois premiers mois de cette année, les services du ministère du commerce ont enregistré 42.104 infractions", a précisé le directeur général de la régulation et de l'organisation des marchés au ministère du Commerce, Sami El Koli lors de son passage à l'émission, invité de la rédaction, de la chaine III de la Radio nationale.
Ces infractions ont été découvertes suite aux 407.000 interventions effectuées par les services de contrôle à travers le pays, ayant permis l'élaboration de 33.444 procès-verbaux de poursuites judiciaires, ainsi que 4.020 fermetures administratives pour différentes raisons, détaille le même responsable.
Quant au chiffre d'affaires dissimulé des transactions commerciales non facturées, il a atteint les 2,6 milliards de dinars durant les trois premiers mois de 2020, selon M. Koli le qualifiant d'"important".
Il a aussi fait état, de la saisie de marchandises diverses totalisant un montant de 2,8 milliards de dinars.
Il s'agit de quantités importantes de denrées alimentaires, lesquelles ont été confiées aux autorités de wilayas pour être distribuées aux personnes dans le besoin dans les zones d'ombre, selon ce responsable.
A noter que ces infractions ont été enregistrées dans un contexte marqué par une forte tension sur quelques produits alimentaires provoquée par la pandémie de Covid-19.
==Instaurer des systèmes de facturation à partir des points de production=
Face à cette situation, une réflexion a été engagée autour d'un projet visant à instaurer des systèmes de facturation à partir des points de production, a annoncé le représentant du ministère du Commerce.
"Il faut que le e-paiement soit bien engagé au niveau du tissu commercial et il faut que les commerçants adhèrent et notre objectif est d'instaurer la facturation à partir de la production'', a-t-il précisé.
Il s'agit de celles des produits manufacturés et celles générées par les activités agricoles, viandes, fruits et légumes, en particulier, a-t-il précisé.
"Nous allons engager une réflexion profonde de document de traçabilité qui nous fait défaut aujourd'hui. Nous avons une cartographie des marchés de gros mais leur alimentation nous échappe'', poursuit M.Koli Ce document sera mis en place avec le ministère de l'Agriculture mais surtout avec l'adhésion "volontaire de tous les producteurs et agriculteurs", selon le représentant du ministère du Commerce.
S'agissant de l'approvisionnement du marché des différents produits essentiels, M.Koli a assuré que les quantités des produits alimentaires sont suffisantes pour répondre aux besoins des consommateurs.
En matière de suivi de distribution et d'approvisionnement, il a signalé que les services du Commerce suivent régulièrement la constitution des stocks disponibles et possède des outils de contrôle, dont la cartographie de suivi du lait en sachet.
"Cette cartographie nous permet de suivre le stock de la poudre de lait depuis sa sortie de l'ONIL jusqu'à' son arrivée aux 117 laiteries activant sur le territoire national, et puis la distribution du lait en sachet subventionné, au niveau des différentes zones".
Toutefois, il a signalé que ce produit connaît une "certaine tension" en ce mois sacré, marqué par une "frénésie de consommation".
Concernant la lutte contre le phénomène de spéculation, il a annoncé "la refonte en profondeur du dispositif de surveillance par la création de laboratoires spécialisés, pour mieux cerner les activités de fraude et les réprimer".
Le ministère du Commerce compte aussi renforcer, les capacités humaines et matérielles du contrôle à travers la dotation des 7.000 inspecteurs auxquels est confiée la mission d'assurer le contrôle des activités, en moyens de déplacement et autres acquis en matériels, notamment l'usage de
nouvelles applications dans le cadre de système de numérisation mis en place par le ministère et atteindre l'objectif de zéro papier, a-t-il fait savoir.
Ce système de numérisation va permettre de disposer d'une banque de données fiables sur l'approvisionnement et la distribution des différents produits et matières premières utilisés dans la production de certains produits, a affirmé M.Koli.
"A travers cette plateforme numérique nous avons accès sur les produits de première nécessité dont , la semoule, la farine et le sucre et nous l'avons élargi pour le maïs et le soja et nous possédons aussi une cartographie pour les matières premières dont, l'approvisionnement en blé tendre pour la farine afin d'approvisionner les 8.000 boulangeries qui activent sur le territoire national" , a-t-il noté.
Il a aussi souligné que l'un des objectifs de ce système de numérisation était non seulement d'assurer la traçabilité dans les affaires commerciales mais aussi "un outil d'aide à la décision qui va nous permettre de réagir en temps opportun et maîtriser encore plus le circuit de distribution et assurer un approvisionnement du marché''.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.