Compétitions interclubs 2021-2022 : La CAF fixe les dates    JS Kabylie : Convention de partenariat avec Sonelgaz    NA Hussein Dey – USM Alger : Victoire impérative pour le Nasria    L'Armée sahraouie poursuit ses attaques contre les positions des forces d'occupation marocaines    Corruption: Le maire de Mostaganem condamné à 2 ans de prison    Que cherche à prouver Haftar ?    Tiaret: 55 tonnes d'aide humanitaire pour Ghaza    Titres miniers: 260 offres techniques pour 38 sites    L'AUTRE DON DU CIEL    Les éclaircissements du ministère du Commerce: Blé français refoulé, importation des véhicules de moins de 3 ans    Football - Ligue 1: Durs défis pour le CRB et le MCA    IRB Sougueur: Un club victime d'indifférence    Coupures d'Internet durant le Bac: Une épreuve dans l'épreuve    Ministère de l'Intérieur: Un guichet pour le dépôt à distance de 50 dossiers administratifs    De nombreux postulants tardent à compléter leurs dossiers: L'étude des demandes de logements entravée    Quand on manque d'un projet de société    Le comptage des voix est en cours    Une banque algérienne pour l'export    L'Algérie carburera au sans plomb    Baisse de 19 % en 2020    Le Brent dépasse dépasse les 75 dollars    Quel bilan pour le gouvernement ?    Une question de leadership    Sept nouveaux qualifiés pour les 8es sans jouer    Brèves Omnisports    Les indépendants soutiennent Tebboune    La «Bombe» H2O    Désaccord entre majorité et opposition sur la question sécuritaire    Responsables où êtes-vous?    La plaidoirie de Dalila Boudjemaâ    Lueur d'espoir    "Une 3e vague n'est pas à écarter" selon le professeur Akhamouk    Le triste sort d'une jeune femme Algérienne    Attaque à la voiture piégée, 6 soldats français et 4 civils blessés    Larbaâ nath irathen en deuil    Des démarches pour le classement des ksour Sfissifa et Tiout    L'Europe en chansons et sans visa!    La Bande dessinée en fête à Alger du 25 au 27 juin en cours    Elections régionales en France : Le Rassemblement National de Marine Le Pen prend une raclée    21e Festival européen à Alger : Sous le signe de l'amitié algéro-européenne    La justice se penche sur la fraude électorale    «Urban Jungle», une exposition collective sur le réaménagement d'une rue d'Alger    Conférence internationale à Berlin pour tenter de pacifier la Libye    Le FFS dénonce et condamne "un acte ignoble"    La chaîne El Hayat TV suspendue pour une semaine    Deux hirakistes risquent trois ans de prison à Mostaganem    Une grande Histoire à apaiser    L'enjeu des locales et la survie des partis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid19-Prise en charge des patients: vers l'augmentation des capacités d'accueil des hôpitaux
Publié dans Algérie Presse Service le 12 - 07 - 2020

Un dispositif permettant l'augmentation du volume des admissions au niveau des établissements hospitaliers conséquemment à la recrudescence des cas de coronavirus (Covid-19) sera mis en place, a annoncé dimanche le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Abderrahmane Benbouzid.
"J'ai instruit tous les responsables afin de mettre en place un dispositif de lits dédié au Covid-19. Il ne faut pas qu'il y ait un seul Algérien qui parte à l'hôpital et qu'il ne trouve pas de place. Cela est inadmissible", a-t-il déclaré sur les ondes de la chaîne III de la radio nationale.
Selon le ministre, un délai de "48 heures" a été accordé aux responsables de ces établissements pour assurer une réaction rapide et efficace pour l'accueil des patients souffrant de Covid-19. Il a précisé, à ce titre, que des instructions ont été données pour que "60% des lits disponibles soient dédiés au Covid-19 et les 40% restants aux urgences".
"Le constat que j'ai fait, c'est qu'on n'a pas déployé au niveau des établissements le nombre de lits suffisants", a-t-il regretté, reconnaissant, à l'occasion, que le secteur de la santé a "été pris de cours" par la recrudescence du nombre de cas de contamination.
Pour renforcer les capacités des hôpitaux à satisfaire une demande accrue, le ministère, a-t-il poursuivi, est "en train de prendre les mesures pour stopper, à nouveau, les activités non urgentes".
Il a affirmé, en outre, que malgré l'augmentation brutale de la demande "les hôtels ne seront sollicités qu' en dernier recours".
M. Benbouzid a estimé que l'augmentation des cas de Covid-19 observée ces derniers jours constitue "une préoccupation nouvelle" pour les autorités sanitaires du pays qui doivent "prendre les mesures et être encore plus vigilantes dans la communication et la sensibilisation des citoyens".
Le ministre s'est engagé, dans ce contexte, à sanctionner tout manquement dans la prise en charge des malades de Covid-19, soulignant que "des sanctions sont déjà tombées et d'autres tomberont si nécessaire". "Ce qui s'est passé à Sidi Aissa (wilaya de M'Sila) est insoutenable, c'est inadmissible", a-t-il jugé, faisant savoir qu' "une enquête a été diligentée". "J'ai le rapport et des sanctions vont tomber de la même manière qu'à Sétif et à Constantine", a-t-il averti.
Il a assuré également que la Pharmacie centrale des hôpitaux "dote tout le monde" en équipements de protection et en autres ressources nécessaires à la prise en charge de patients atteint de Covid-19. "Je ne fais qu'écouter et répondre à la demande. Je ne fais qu'instruire la pharmacie centrale (PCH) et l'institut Pasteur pour développer plus de moyens et répondre à la demande", a-t-il indiqué.
Lire aussi: Covid-19: Benbouzid met l'accent sur une meilleure prise en charge du citoyen
Toutefois, "dans toutes les situations, il y a parfois des manques, une panne ou un arrêt au cours de l'approvisionnement. En temps normal, ces manques sont traités calmement, aujourd'hui la situation est différente", a-t-il ajouté, regrettant que ces "pannes soient exploitées par des personnes mal intentionnées".
Néanmoins, il a promis que l'Etat mettra "à la disposition du personnel médical tous les moyens nécessaires".
Interrogée sur un éventuel re-confinement, le ministre a estimé que cette mesure qui s'inscrit dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 "n'est pas à écarter". Dans le cas où l'Algérie doit recourir à nouveau à cette mesure, le confinement "sera partiel" et "non pas national", a-t-il soutenu, précisant que le confinement concernera les régions "à forte densité de population". "C'est une mesure qu'on ne souhaite pas", a-t-il ajouté, expliquant que le recours au reconfinement "n'est pas une chose simple" et "n'est pas la bonne solution".
Evoquant le risque de propagation du virus durant la célébration de l'Aid El Adha, M. Benbouzid a affirmé que son département peut seulement "donner des recommandations sur le plan purement sanitaire", appelant les citoyens à "éviter les rassemblements et les déplacements inter-wilayas".
Pour le ministre, la question du maintien ou de l'annulation du sacrifice du mouton est "une affaire de fetwa et des gens de la religion".
S'agissant de l'utilisation du scanner dans le dépistage, M. Benbouzid a estimé qu' "à aucun moment, la machine ne doit supplanter l'examen clinique. A aucun moment , le scanner ne doit être le seul moyen de diagnostic".
Toutefois, il a souligné que son utilisation est tolérée lorsqu' "on ne dispose de rien", mettant en garde contre tout "abus" dans le recours à cette technique.
Sur un autre plan, M. Benbouzid a affirmé que la stratégie de communication liée au Covid19 "change au gré de la situation". "Nous ne sommes pas alarmistes, nous essayons d'expliquer, de mettre en garde" les citoyens contre le non respect des gestes barrières, a-t-il expliqué, indiquant que lors d'une réunion tenue samedi avec le ministre de la Communication et des cadres de son département, il a été décidé de renforcer le plateau de communication". "Nous allons déployer des moyens de communication extrêmement forts", a-t-il ajouté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.