Sahara occidental: le Conseil de sécurité proroge le mandat de la MINURSO d'une année    Un puissant séisme fait au moins 26 morts en Turquie et Grèce    Wolves : Rayan Aït-Nouri décisif pour ses grands débuts (Vidéo)    Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Coronavirus: Les mises au point du ministre de la Santé
Publié dans Le Quotidien d'Oran le 07 - 07 - 2020

Quelque 1.500 kits sanitaires ont été récemment distribués au profit des services de réanimation de différents hôpitaux du pays, a annoncé hier à Alger le ministre de la Santé et de la Population, Abderrahmane Benbouzid. Une démarche initiée par l'Association des oulémas musulmans algériens dans le cadre d'une aide visant à l'effort général de lutte contre le coronavirus, a expliqué le ministre en conférence de presse. Cet esprit de solidarité est constaté, a-t-il souligné, de la part de plusieurs organismes et établissements à vocations diverses.
Evoquant les raisons pouvant expliquer l'augmentation record du nombre de nouveaux cas de Covid-19 enregistrée ces derniers jours, le ministre a principalement pointé du doigt le manque de respect des gestes barrières de la part des citoyens, notamment le défaut du port de bavettes dans les espaces publics. Une tendance qu'il a toutefois tenu à relativiser, notamment, dans la wilaya de Sétif où, affirme-t-il, avoir constaté lors de sa dernière visite à cette wilaya un respect encourageant de cette mesure préventive auprès de la population locale, dont 80%, a-t-il dit, portaient des bavettes. M. Benbouzid n'a, dans le même ordre d'idées, pas manqué de préciser que cette tendance haussière du nombre de nouveaux cas de Covid-19 n'est pas propre à l'Algérie et que plusieurs pays de par le monde connaissent une évolution similaire, à l'instar du Brésil, l'Equateur, la Bolivie et les Etats-Unis, a-t-il précisé.
«Ce qui nous préoccupe le plus, ce sont davantage les décès et, fort heureusement, nous enregistrons moins de cas qu'au départ où nous avions recensé 30 décès. Ceci, bien qu'on en soit aujourd'hui à plus de 400 contaminations/jour au coronavirus. Aussi, nous œuvrons pour soigner nos malades afin de leur éviter qu'ils meurent du virus», a encore expliqué M.Benbouzid.
Par ailleurs, le ministre a écarté l'éventualité de recourir à un durcissement des mesures de confinement pour faire face à cette évolution, affirmant que cette option n'est actuellement pas à l'ordre du jour. Et d'ajouter que «nous avons des instructions que si une wilaya, une commune ou une daïra enregistre une propagation importante du virus représentant une menace sanitaire pour les citoyens, il n'est pas exclu que le Premier ministère opte pour un confinement ciblé dans des régions qui verront une progression importante des cas de contaminations au coronavirus».
Dans une récente déclaration à l'APS, le ministre avait fait savoir qu'il privilégie le volet sensibilisation dans la lutte contre la propagation de la pandémie. «Avant d'envisager l'éventualité du reconfinement des wilayas où les cas confirmés de contamination au Covid-19 sont en hausse, nous préférons sensibiliser, soutenir, nous déplacer, aider et voir de quelle manière on peut stopper l'avancée de l'épidémie», a-t-il souligné. Selon lui, le recours au reconfinement est «une procédure à même d'occasionner une souffrance supplémentaire à la population», estimant que «confiner, déconfiner puis reconfiner est une démarche susceptible d'être assimilée à un échec».
Abderrahmane Benbouzid est également revenu sur le recours au scanner dans le dépistage du Covid-19, démentant toute interdiction de ce procédé, jugeant cependant cette technique non fiable à 100%. Selon lui, «dès le début de l'apparition du virus, le ministère a préconisé le recours au scanner en raison du manque de laboratoires qui effectuent les tests cliniques, mais maintenant que le déficit a été pallié à la faveur de la mise en service de 30 laboratoires à l'échelle nationale, le scanner n'est utilisé, après analyses, que pour le suivi médical conformément aux orientations du corps médical», a expliqué le ministre lors de la même conférence de presse.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.