Le ministre de la Justice à Oran: Loi contre l'enlèvement, casier judiciaire et prison    A la demande du ministère de la Justice: Procédure de levée d'immunité du président du RCD    Affaire SOVAC: 15 ans de prison requis contre Ouyahia, 10 contre Yousfi et 15 contre Oulmi    Le logement social réorienté ?    Marchandise à caractère commercial: Plus de 900 smartphones saisis à l'intérieur d'un car-ferry    Tiaret: 20 jeunes chômeurs en formation en entrepreneuriat    Importation: Pas de retour aux licences    Mascara: Le stade de l'Unité Africaine fait peau neuve    Un mort et six blessés dans deux accidents de la route    LES FAUSSES INTIMITES DANS UN MONDE NU    Oran: Deux ex-magistrats condamnés à deux ans de prison pour corruption    M6, La petite chaîne qui «mente» !    L'offre d'Arsenal pour Houssem Aouar    Le président et le vice-président de transition du Mali ont prêté serment    Zimbabwe appelle l'ONU à redoubler d'efforts pour mettre fin à l'occupation du Sahara occidental    Foot/ Algérie : le second représentant an Coupe de la Confédération connu le 4 octobre    Fédération algérienne de handball : adoption à l'unanimité des bilans moral et financier    La France a ordonné l'assassinat de Français "pro-FLN" durant la Guerre de libération    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel par les plaidoiries de la défense    Attar: l'augmentation de la production énergétique, une orientation stratégique pour le secteur    Massacres du 17 octobre 1961: Une association française demande la reconnaissance du crime    Le document d'amendement de la Constitution insiste sur la protection de la famille    DIRECTION DES SERVICES AGRICOLES DE TIARET : Installation de la cellule d'écoute et d'orientation    MASCARA : Les travailleurs de l'entreprise ‘'Dahra'' sans salaire depuis 8 mois    DISTRIBUTION DE 800 LOGEMENTS AADL A TISSEMSILT : Les souscripteurs de la cité Sanawbar enfin soulagés    ACCUSE DE DETERIORATION DE BIENS PUBLICS A MASCARA : Le professeur Yahiaoui Ahmed acquitté    SIDI BEL ABBES : Le corps sans vie d'un adolescent repêché d'une retenue d'eau    BECHAR : Arrestation d'un charlatan en possession d'une arme à feu    MANIPULATION DE L'IMAGE PAR M6 : L'ARAV exprime sa "totale réprobation"    OUARGLA : Un terroriste se rend aux autorités militaires    Real Madrid: Bale n'a aucun regret    Manchester United: une offre de 98 M€ pour Sancho?    MOSTAGANEM : Le conseiller du président Tebboune réunit les zaouias    Les problèmes de développement en suspens de nombreuses zones d'ombre réglés    Situation de l'environnement marin :Benharrats tire la sonnette d'alarme    Participation de l'ANP au maintien de la paix : une évolution dictée par le contexte géopolitique    La wilaya d'Alger réagit    Belhimer: le débat sur la Constitution dénote la conscience du peuple qui suit de près le sujet    Trafic de drogue: ce n'est pas en pointant une Kalashnikov devant ces jeunes……..    L'ennemi extérieur est uniquement dans la tête des dirigeants.    Le contrat de Tiboutine résilié    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Ce soir-là...    Actucult    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Alger prend acte    Investiture en catimini du président Loukachenko    Deux productions algériennes à l'honneur    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les explosions à Beyrouth ravivent la contestation au Liban
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 08 - 2020

L'ampleur de la double explosion au port de Beyrouth qui a dévasté la capitale libanaise a relancé la contestation contre le gouvernement de Hassan Diab sur fonds d'une crise économique aigue.
Des milliers de Libanais ont convergé samedi en fin de journée vers le centre-ville de Beyrouth, dans un mouvement de colère contre le gouvernement, ravivé par les explosions au port de la ville, mardi dernier, qui ont fait plus de 158 morts et 6.000 blessés.
Des rues enfumées par les bombes lacrymogènes, lancées par la police, alors que des manifestants tentaient de prendre d'assaut des sièges de départements ministériels. Un membre des Forces de sécurité intérieure est décédé lors de ces incidents, indique la police libanaise.
Les protestataires investissaient le ministère de l'Economie, celui de l'Energie et le quartier général de l'Association des Banques, qui cristallise la colère des Libanais depuis que ces institutions financières ont imposé des restrictions sévères sur les retraits et les transferts d'argent.
Dans le centre-ville de Beyrouth, où la manifestation a dégénéré dans la soirée en violences entre protestataires et forces de l'ordre, un groupe de manifestants a envahi le ministère du Commerce, saisissant des piles de documents qu'ils ont ensuite éparpillés dans la rue.
Des scènes de liesse survenues, alors que des responsables étrangers arrivaient à Beyrouth pour venir en aide au Liban.
Lire aussi: Explosions de Beyrouth : des messages de soutien et propositions d'aides au Liban
Concomitamment, et dans une démarche pour apaiser les esprits, le Premier ministre, Hassan Diab a proposé samedi dans un discours télévisé des élections parlementaires anticipées, seule issue possible, selon lui, pour sortir de "la crise structurelle" que vit le Liban.
Appelant les parties politiques à "s'entendre sur l'étape à venir" Hassan Diab s'est dit "prêt" à continuer à assumer ses responsabilités pendant deux mois jusqu'à ce qu'ils se mettent d'accord.
Hassan Diab, qui a formé son cabinet en janvier après la démission de Saad Hariri fin octobre dernier sous la pression d'un mouvement de protestation populaire compte soumettre cette proposition lundi au Conseil des ministres.
Dimanche, au lendemain du discours du Premier ministre, la ministre de l'Information, Manal Abdel Samad, annonce sa démission du gouvernement.
"Après l'énorme catastrophe de Beyrouth, je présente ma démission du gouvernement (...) Je m'excuse auprès des Libanais, nous n'avons pas pu répondre à leurs attentes", déclare la ministre au cours d'une brève allocution télévisée.
Lire aussi: Explosion de Beyrouth: quatre avions d'aides ont décollé d'Alger
Alors que le pays fait face à des difficultés économiques qui réduisent sa réponse à la crise, les donateurs internationaux se réunissent dimanche en visioconférence pour mobiliser une aide d'urgence au Liban, dévasté par la double explosion au port de Beyrouth.
Les représentants de l'Union européenne, des Etats-Unis, du Royaume-Uni, de la Chine et de la Russie, entre autres, participent à cette conférence, organisée à l'initiative des Nations Unies et de la France.
Pour le seul secteur de la santé, les besoins du Liban s'élèvent à 85 millions de dollars, selon les premières estimations de l'ONU.
L'Algérie a été parmi les premiers pays qui ont décidé juste après ce drame l'envoi de quatre avions transportant des aides alimentaires et médicales, outre un navire chargé de matériaux de construction.
De son côté, la Commission européenne a coordonné l'envoi de 300 sauveteurs spécialisés à Beyrouth et débloqué 33 millions d'euros pour les premiers besoins d'urgence.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.