APN: adoption de l'Ordonnance modifiant et complétant la loi relative à la santé    Le ministère de l'Habitat examine le projet de texte réglementaire relatif au LLP    Mali: le président de la transition rencontre le médiateur de la Cédéao    Coronavirus: 179 nouveaux cas, 116 guérisons et 5 décès    Boukadoum reçoit le nouvel ambassadeur de Hongrie en Algérie    Commerce extérieur: le retour au système des licences n'est pas à l'ordre du jour    La Zlecaf ouvrira de larges perspectives aux opérateurs économiques algériens    FC Barcelone: Suarez justifie le choix Atlético pour son départ    Ghardaïa: Etude pour la réutilisation des eaux épurées à des fins d'irrigation agricole    APN: adoption du projet de loi relatif à la lutte contre les bandes de quartiers    Affaire SOVAC : poursuite du procès en appel à la Cour d'Alger    Tebboune insiste sur la nécessité d'accélérer la réforme du Conseil de sécurité    Quand le bricolage fait des siennes    Belkaroui arrive, Masmoudi prolonge son contrat    Le contrat de Tiboutine résilié    Le développement durable : enjeux et défis pour l'Algérie    5 heures pour juger Djemaï    De lourdes peines pour les frères Kouninef    Une rentrée scolaire à domicile    «L'hôpital des 240 lits de Kharouba sera classé en CHU»    Plus de 3 500 étudiants ont rejoint l'université    Ce soir-là...    Actucult    "Tout est rentré dans l'ordre avec Bouloudinat"    Les détails du protocole sanitaire    Mesmoudi prolonge, Belkaroui signe    Le directeur sous contrôle judiciaire    Une année de prison, dont quatre mois avec sursis    Investiture en catimini du président Loukachenko    Des progrès dans les discussions Grèce-Turquie au sein de l'Otan    Téhéran crie victoire face à Trump    Le niveau de l'eau en baisse significative    Le budget supplémentaire 2020 en baisse    Corsica Linea reporte ses traversées au 14 octobre    Le RCD dénonce une "remise en cause du multipartisme"    Deux productions algériennes à l'honneur    Appel à contribution pour l'ouvrage "Psychiatrie, Société et Religion"    Parution prochaine du deuxième tome    Hiatus, méprises et augures    GSP : 200 sportifs effectuent le test de COVID-19    Foot Der    Poker gagnant pour l'Histoire    La démocratie et ses travestissements    RICANEMENTS PASSES    Techniques de traduction de la B. D. de l'arabe vers l'espagnol: L'Institut Cervantès lance un appel à inscription    Ximénès ou les frères Barberousse ? Le grand tournant de l'Histoire de l'Algérie au XVIème siècle    "Le projet de la nouvelle Constitution consacre l'Etat de droit"    L'arabie Saoudite dèvoile le calendrier    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





JO 2021-Covid19: six mois aux nageurs pour retrouver leur forme
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 08 - 2020

L'entraîneur national de natation, Ali Maansri, a estimé que six mois d'entraînements et de compétitions seront nécessaires pour que les nageurs algériens concernés par une qualification aux Jeux olympiques de Tokyo (JO-2021), retrouvent leur forme, après l'arrêt de la préparation pendant cinq mois à cause du Coronavirus.
"Nous avons repris la préparation de zéro, avec le rythme d'un entraînement par jour en dehors du bassin, en se focalisant sur l'aspect physique. Six mois de préparation seront nécessaires pour que nos nageurs retrouvent leur forme après cinq longs mois d'arrêt ", a déclaré Maansri à l'APS.
"La reprise se déroule dans de bonnes conditions et dans le respect du protocole sanitaire mis en place par la Fédération, en présence des autorités sanitaire et sécuritaire", a ajouté l'entraîneur national.
Les nageurs algériens Anis Djaballah (USM Alger) et Abdellah Ardjoune (ASPTT Alger), ont repris les entraînements, lundi dernier, à la piscine semi-olympique de Kouba (Alger), après le feu vert du ministère de la Jeunesse et des Sports, qui avait suspendu toutes les activités et compétitions sportives en mars dernier à cause du Coronavirus.
Selon le coach national, le moral du nageur Djaballah, spécialiste des longues distances, est au beau fixe après la reprise, mais a noté que son poulain a pris 8 Kg durant cette coupure.
"Un grand travail l'attend dans le bassin pour retrouver ses sensations dans l'eau, son retour en forme dépendra également de sa capacité à supporter la charge d'entraînement et la récupération", a-t-il estimé.
Lire aussi: Natation / Algérie : il faut commencer à préparer la nouvelle saison le plus tôt possible
Le nageur de 21 ans a indiqué, de son côté, qu'il était à "35% de ses capacités", soulignant que "le retour aux entraînements est un point positif en vue de retrouver la forme avant l'interruption due à la crise sanitaire".
Concernant, le deuxième nageur concerné par la reprise des entraînements, à savoir, Abdelallah Ardjoune, l'entraineur national a assuré que le sociétaire de l'ASPTT Alger et spécialiste de la nage sur dos, "se trouve en bonne forme physique, malgré les cinq mois d'arrêt".
Maansri a également fait savoir que l'Algérie est en retard par rapport à d'autres pays nord-africain à savoir, la Tunisie, le Maroc et l'Egypte, qui ont repris les entraînements avec tous leurs nageurs et pas seulement l'élite.
"Nous avons besoin de quatre bassins, avec une moyenne d'un nageur par couloir, ce qui représente 32 nageurs. Je pense que c'est possible, vu le retard causé par la crise sanitaire et notre notoriété au niveau africain et arabe", a-t-il souligné.
Pour mémoire, trois nageurs algériens ont déjà réalisé les minimas de participations aux JO-2020. Il s'agit d'Oussama Sahnoun (minimas "A" sur 50m et 100m nage libre), Jaouad Syoud (minimas "B" sur 200m quatre nages) et Abdelallah Ardjoune (minimas B 100m et 200m dos), alors que Anis Djaballah est à quelques centièmes des minimas du 800m nage libre.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.