Le conseil de Darren Bent à Benrahma pour réussir à West Ham    Touba se rattrape bien avec Waalwijk    Rudi Grcia évoque le recrutement de Slimani !    Accusé d'avoir participé à l'assaut du Capitole, Chuck Norris affirme qu'il s'agissait d'un sosie    Kamel Boughaba inhumé à El Tarf    Décès de cinq citoyens dans l'explosion d'une bombe artisanale à Tébessa    Reconduction du confinement à domicile dans 29 wilayas du pays    Mon voyage en Chine(5)    «Revoir les pratiques, pas le système»    M. Chanegriha préside une réunion de travail avec les cadres du MDN    Le Mali au menu du Conseil de sécurité aujourd'hui    Slimani, «bon pour le service», signe pour dix-huit mois à Lyon    La Fifa saisie dans le dossier Boutmen (Club Africain)    Le HCR appelle l'UE à mieux protéger les réfugiés en Europe    Des syndicalistes critiquent la gestion des APC    Gâteau aux raisins secs    L'Algérie opte pour un deuxième vaccin chinois    Hommage à un grand intellectuel, le regretté Pr. Abdelkader Khelladi    Tu veux acheter un lingot ?    La préservation et la réhabilitation du patrimoine culturel sont l'affaire de tous    ESS-MCA, le choc !    Casoni plie bagage    Les transporteurs sanitaires menacent de faire grève    Peine capitale contre les assassins du boxeur Kerrad Mhenna    Le match à ne pas rater pour les Verts    Un an de prison ferme requis contre 7 activistes    Le rabatteur    Des universitaires appellent à sa généralisation dans tout le pays    Trains de banlieue : Environ 80 000 voyageurs par jour    INPED Boumerdès : Une refonte pédagogique salvatrice    Blida : l'ENPI et sa (mauvaise) gestion des cités    Yennayer 2971 : Exposition dédiée à l'artisanat traditionnel    A l'Ouest rien de nouveau !    Une situation épidémiologique stable a l'EHU: Vers une reprise normale des activités médicochirurgicales    Mandat de dépôt pour plusieurs agressions    Le déluge    Yennayer à Batna : la racine des arts    Vol et trafic de pièces archéologiques: Deux individus arrêtés et plus de trois milliards de cts d'objets d'art récupérés    Tiaret: Il y a 59 ans, Hamdani Adda était brûlé vif par l'OAS    Erosion continue du pouvoir d'achat    Bientôt finalisé    Le seuil maximum des retraits porté à 200.000 DA    Les donateurs veulent une révision de la législation fiscale    70 porteurs de projet poursuivis en justice    L'ADE de Sétif passe à l'acte    340 millions de chrétiens persécutés dans le monde    Lancement d'exercices navals en mer d'Oman    L'accusation fait appel du jugement du TSL    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Aminatou Haidar appelle l'ONU à fermer le passage illégal d'El Guergarat
Publié dans Algérie Presse Service le 01 - 09 - 2020

La militante sahraouie, Aminatou Haidar a déclaré mardi que l'ONU avait l'obligation de fermer la brèche illégale d'El Guergarat, principal passage de la drogue marocaine.
"L'ONU a l'obligation de fermer cette brèche illégale restant le principal passage de la dogue marocaine et autres crimes transfrontaliers", a tweeté la "Ghandi" du Sahara Occidental.
Aminatou Haidar a dénoncé cette brèche créée par le Maroc en violation de l'accord de cessez le feu, soulignant qu'elle constituait "un sérieux danger pour la paix dans la région"
" Pire encore est l'incapacité de la Minurso de protéger les sahraouis contre les violations marocaines, alors qu'elle court à la rescousse des intérêts de l'occupant ce qui encourage, le Maroc" à poursuivre l'occupation des territoires sahraouis et l'exploitation de ses ressources, a déploré l'activiste sahraouie, prix Nobel alternatif 2019.
La militante a exprimé son soutien à ses compatriotes qui observent depuis hier "un sit-in pacifique légitime" à El Guergarat pour dénoncer ce passage illégal, s'interrogeant sur " le rôle de la Minurso, incapable d'accomplir la mission pour laquelle elle a été créée" qui est "l'organisation d'un référendum d'autodétermination" au Sahara Occidental.
Le crime organisé au Sahel continue d'évoluer principalement autour du haschich marocain, transitant via le passage d'El Guergarat, localité située à l'extrême sud ouest du Sahara Occidental, a révélé un récent rapport du Groupe d'experts de l'ONU sur le Mali, qui pointe du doigt "le manque de coopération" du Maroc en matière de lutte contre le trafic de drogues.
Selon le document, "le flux de stupéfiants le plus régulier et le plus stable à travers le Mali reste celui de la résine de cannabis, ou haschich, en provenance du Maroc, qui transite par la Mauritanie et le Mali, puis par le Niger jusqu'en Libye".
Lire aussi: Le Polisario demande la fermeture immédiate du passage illégal d'El-Guergarat
Ce rapport final signé par le coordonnateur du Groupe d'experts sur le Mali, Albert Barume, relève que " l'implication de groupes armés dans la criminalité organisée continue d'évoluer principalement autour du convoyage de haschisch marocain, ce qui entraîne des affrontements meurtriers au Mali".
Dans ce rapport adressé au président du Conseil de sécurité, le Coordonnateur, précise que "le Maroc n'a pas fourni au Groupe d'experts ou aux parties prenantes dans la région du Sahel des informations qui auraient pu permettre d'identifier les individus et entités qui approvisionnent en haschisch dans la région".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.