Houda Feraoun placée sous contrôle judiciaire    Nekkaz demande à Zeghmati de le remettre en liberté    RESOLUTION DU PARLEMENT EUROPEEN SUR l'ALGERIE : Le tiers présidentiel au Sénat dénonce    C'EST LE MINISTRE DES FINANCES QUI LE DIT : Pas de bureaux de change en Algérie    Covid-19 : la course au vaccin montre des résultats prometteurs    EDUCATION NATIONALE : 50 000 DA pour le personnel touché par le Covid    ORAN : Démolition de cabanons à la plage Calypso d'Ain Feranine    Décès de l'ancien archevêque d'Alger    Report au 16 décembre du procès en appel des frères Kouninef    Schalke : Bentaleb sort du silence au sujet de sa mise à l'écart    Pétrole : le Brut de l'Opep à 46,72 dollars à la veille de la réunion de l'Opep+    Foot / Ligue des champions : le CRB et le MCA pour finir le travail    Des parlementaires britanniques interpellent leur gouvernement sur la répression marocaine au Sahara occidental    En effet..., que faire de la Ligue arabe ?    «Pas d'avenir radieux en Afrique sans l'Algérie»    Bayon, un autre SUV en préparation    Ouverture de nouvelles spécialités en master économie    Trois terroristes abattus à Jijel    Culture: signature de contrats de performance avec les directeurs du TNA et huit théâtres    L'opinion politique à l'appréciation des juges    Les clubs de Ligue 1 soulagés    Les SG de 4 clubs convoqués devant la commission de discipline    Benrahma marque des points    L'AADL met en demeure le groupe Aceg-Chine    Les travailleurs de l'Eniem investissent la rue    Une contre-expertise indépendante bat en brèche la thèse de la police    Le gouvernement Castex contredit Macron    Le paludisme menace des dizaines de milliers de personnes    Inquiétude des bénéficiaires    Tesla rappelle 870 voitures en Chine    Le procès de Merzoug Touati renvoyé au 26 janvier 2021    "L'Anomalie" d'Hervé Le Tellier primé    HENRI TEISSIER, UN SEIGNEUR DE PAIX    "Impossible de supprimer le ministère des Moudjahidine..."    Décès de Mgr Teissier : la scène religieuse perd "un de ses fidèles serviteurs"    SADEG Bologhine : Presque 5 milliards DA de factures impayées    Ecole El Merdja Djedida à Baraki : Les parents d'élèves irrités par la dégradation    Prévention contre la pandémie dans les établissements scolaires à Biskra : Aucun élève n'est atteint de la Covid-19    Protéger les enfants travailleurs durant la pandémie    Combat «Don quichotien» ?    L'Europe doit tenir tête à la Hongrie et à la Pologne    Indifférence aux prix    USM Bel-Abbès: Dans l'attente de solutions miracles    USM Alger: Ne pas tout remettre en question    WA Tlemcen: Garder les pieds sur terre    Devant être la rampe de lancement du développement national durable: l'école algérienne doit revoir sa copie (5ème partie)    Le président Tebboune annonce son retour    Monseigneur Henri Teissier tire sa dernière révérence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19 : un protocole sanitaire pour l'organisation du référendum sur la révision de la Constitution
Publié dans Algérie Presse Service le 10 - 09 - 2020

L'Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) a mis en place un protocole sanitaire spécial pour la tenue du rendez-vous référendaire sur le projet de révision de la Constitution, prévu le 1e novembre prochain, dans le but d'éviter toute expansion du coronavirus.
Validé par le Comité scientifique de suivi de l'évolution de la Covid-19 et signé conjointement par l'ANIE et le ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ce protocole fixe les étapes régissant l'organisation du référendum.
Cette organisation qui s'impose en cette conjoncture sanitaire exceptionnelle, concerne le siège de l'ANIE, les sièges des comités wilayales et communaux des élections, les centres de vote, les bureaux itinérants ainsi que les bureaux de vote au niveau des circonscriptions
diplomatiques et consulaires à l'étranger.
Ce protocole comprend également des consignes sanitaires obligatoires à l'intérieur des salles de conférences et des salles de travail qui seront dotées de gel hydroalcoolique, à savoir le port obligatoire du masque, le respect de la distanciation sociale et l'impératif d'éviter tout contact physique entre les individus.
Selon le protocole, l'accès à l'intérieur du bureau n'est autorisé que pour deux ou trois personnes, et entre 5 et 7 membres à la salle de travail, en fonction de sa superficie.
De même qu'il est prévu d'organiser des chaines d'attente spéciales pour les gens âgés, les malades chroniques et les personnes aux besoins spécifiques afin de faciliter l'opération du vote.
Lire aussi: Le référendum sur la révision constitutionnelle fixé au 1er novembre
Dès le lancement de la première phase du protocole, les pouvoirs publics veilleront à la stricte application des mesures préventives stipulées par ce protocole, outre la désinfection des véhicules, des bureaux de vote itinérants et les urnes.
Quatre espaces seront dédiés aux électeurs depuis la présentation de l'identité jusqu'au vote et la signature.
Les personnels encadrant l'opération ont été fermement instruits de ne pas toucher les pièces d'identité. Un dispositif de désinfection sera mis en place pour stériliser les stylos après la signature.
Pour ce qui est du dépouillement, les membres du bureau chargés de cette mission sont tenus de porter des gants. Les électeurs désirant assister à cette opération devront aussi mettre des bavettes et respecter la distanciation.
Après le vote les organisateurs veilleront au nettoyage et à la stérilisation des centres de vote.
Plusieurs secteurs ministériels prendront part à l'organisation du référendum, à savoir la Santé, l'Intérieur, l'Education, la Justice et les Affaires étrangères.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.