Le Président Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    Révision constitutionnelle: les Algériens "face à leur destin"    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    La valorisation de l'œuvre de Mohamed, le Sceau des messagers, au centre d'une conférence    Bendouda : un plan précis en voie d'élaboration pour dynamiser les établissements culturels    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    Covid-19 : neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Le terroriste Mustapha Derrar arrêté à Tlemcen    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    Abdelmadjid Tebboune transféré, hier, en Allemagne    Blocage    Pôles d'excellence    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    La collection d'un éphémère musée new-yorkais du KGB bientôt aux enchères    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mali: appel à un retour rapide à l'ordre constitutionnel et une transition civile
Publié dans Algérie Presse Service le 18 - 09 - 2020

L'Union africaine (UA) a insisté à son tour pour que les militaires au Mali nomment rapidement des dirigeants civils pour mener la période de transition après le changement inconstitutionnel mené par des militaires mutins, ayant conduit à la démission forcée de l'ex-président Ibrahim Boubacar Keïta (IBK).
Le Commissaire de l'UA à la paix et la sécurité, Smail Chergui, a appelé jeudi sur Twitter "à un retour à l'ordre constitutionnel et à une transition rapide menée par des civils au Mali".
Le compte Twitter de la Commission a de son côté dit soutenir l'appel de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (Cédéao) à une transition de 18 mois menée par des civils.
Les représentants des pays voisins du Mali réunis mardi en mini-sommet au Ghana, ont pressé les militaires de nommer immédiatement un président et un Premier ministre de transition civils.
La Cédéao s'est engagée à lever sitôt ces responsables désignés, les sanctions imposées depuis le 20 août incluant l'arrêt des échanges financiers et commerciaux.
La commission de l'UA a également "salué" jeudi la décision des militaires de libérer M. Keita détenu depuis plus d'une semaine, et déclaré que l'ancien Premier ministre Boubou Cissé ainsi que "d'autres dignitaires" doivent eux aussi être libérés.
L'UA avait annoncé qu'elle suspendait le Mali "jusqu'au retour de l'ordre constitutionnel".
Lire aussi: Mali-Transition: la Cédéao insiste sur la désignation d'une personnalité civile
Mercredi, à l'issue des négociations au Ghana, un porte-parole du Comité nationale pour le salut du peuple (CNSP), le Colonel Ismaël Wagué, a déclaré que le Mali pourrait faire face à un "embargo total" de la Cédéao s'il ne nommait pas rapidement des leaders civils.
De nouvelles sanctions pourraient affaiblir encore ce pays pauvre qui connaît actuellement une sévère crise économique et qui fait face à l'insécurité terroriste ainsi qu'à des violences intercommunautaires.
Les militaires avaient promis samedi, à l'issue de trois jours de travaux des concertations nationales, de restituer les commandes aux civils à l'issue d'une période de transition de 18 mois.
Les participants à ces travaux, initiés par le CNSP, Comité crée par les militaires mutins, ont adopté "une charte" instaurant une période de transition de 18 mois à l'issue de laquelle doit être rétabli le pouvoir civil.
"Nous prenons l'engagement devant vous de ne ménager aucun effort dans la mise en oeuvre de l'ensemble de ces résolutions dans l'intérêt exclusif du peuple malien", a déclaré le colonel Assimi Goïta, chef du CNSP.
"Nous demandons et espérons la compréhension l'appui et l'accompagnement de la communauté internationale dans cette mise en oeuvre diligente correcte de la charte et de la feuille de route de la transition", a-t-il insisté.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.