Le procès Benfisseh reporté au 7 décembre    Le procès de l'ex-wali Bouderbali Mohamed reporté au 7 décembre    Le tribunal demande un complément d'enquête    Décès de Abderrachid Boukerzaza: Djerad présente ses condoléances à la famille du défunt    L'Opep et ses alliés pourraient réajuster leurs accords    Le Palais de la culture aménagé en centre de paiement CCP    Djerad annonce des mesures pour assurer l'approvisionnement en eau    Benabderrahmane participe au 5ème Forum arabe des Finances publiques    Un taux de participation provisoire entre 38 et 40%    Le gouvernement guinéen interdit les manifestations    Le Soudan veut modifier la méthode des négociations    Le MAE mauritanien reçoit son homologue sahraoui    L'Université russe des relations internationales organise une conférence sur la lutte du peuple sahraoui    Toujours pas de programme complet    L'héritage    Les non-dits    7 conseils pour vaincre la fatigue matinale de façon naturelle    Plus de 10 700 dossiers pour 848 logements    "Entendez-vous dans les montagnes..." de Maïssa Bey traduit en italien    "Mes peintures sont une invitation au voyage"    Sessions de formation théâtrale au profit des jeunes Casbadjis    La pénurie d'eau potable persiste à Ath Mansour    Cité des 1046 logements (Douéra) : Dégradation et absence d'entretien    Chetaïbia (Ouled Chebel) : Absence de structures sportives    Béchar : Cap sur le reboisement    Oran : Le théâtre La Fourmi est fin prêt !    Mostaganem : Achèvement des travaux de réfection de la salle de cinéma Ifriqia    Barça : Griezmann a mis les choses au clair avec Messi    A l'initiative de l'ambassade des Pays-Bas: Lancement du programme «Orange Corner» destiné aux startups    120 employés de la Santé décédés du Covid    900 comprimés psychotropes saisis, deux arrestations    USMA - Limogeage de François Ciccolini: Des faits mais aussi des non-dits    Ligue des champions d'Europe: Le PSG au pied du mur    Gestion des risques majeurs: Une nouvelle loi en préparation    L'INVICIBILITE DU TEMPS    Maroc-Sahara Occidental: Vive tension dans la région    Rahabi s'attend à une relance du processus politique    Le spectre de la sécheresse s'éloigne    Le président Ahmad Ahmad suspendu 5 ans par la FIFA    Le "ministère de la Santé n'a pas le pouvoir de prendre cette décision"    1.005 nouveaux cas et 19 décès    Affaire contre le quotidien El Watan: demande d'une enquête complémentaire    L'ancien député Khaled Tazaghart acquitté    La justice otage du virus    Le procès en appel de Tliba reporté au 29 novembre    Versailles : le street art fait son apparition dans cette ville historique    L'Opéra de Paris va lancer une plateforme numérique de spectacles et masterclass    «Une société qui méprise la femme est une société morte»    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Procès en appel d'Ali Haddad : les plaidoiries de la défense se poursuivent
Publié dans Algérie Presse Service le 19 - 10 - 2020

Le procès en appel dans l'affaire d'Ali Haddad,poursuivi avec plusieurs responsables et ministres pour des chefs d'inculpation liés à la corruption, et la conclusion et l'obtention de marchés en violation de la loi, s'est poursuivi lundi à la Cour d'Alger avec les plaidoiries de la défense.
Les avocats de la défense ont insisté dans leurs plaidoiries sur le fait que les ministres poursuivis dans l'affaire ne faisaient qu'"exécuter le programme de l'ancien président de la République, Abdelaziz Bouteflika, lequel programme a été adopté de surcroit par les deux chambres du Parlement".
La défense de l'ancien Premier ministre, Abdelmalek Sellal a estimé que les prérogatives du Premier ministre ne l'habilitent pas à s'opposer aux résolutions du conseil des participations de l'Etat concernant l'octroi des marchés publics. Les avocats de l'accusé Sellal ont relevé, également, l'absence d'un quelconque document officiel attestant de l'octroi au principal accusé (Ali Haddad) de privilèges en matière d'investissement.
Abondant dans le même sens, la défense des anciens ministres des Transports et des Travaux publics, Amar Ghoul et Abdelghani Zaalane a axé son plaidoyer sur le fait que ses mandants n'étaient pas à la tête du ministère lorsque les indus privilèges ont été octroyés à Ali Haddad.
Le Procureur général près la Cour d'Alger avait requis dimanche "le durcissement des peines" à l'encontre des principaux accusés dans l'affaire d'Ali Haddad, et de confirmer le jugement rendu en première instance condamnant les deux anciens ministres de l'Industrie, Mehdjoub Bedda et Youcef Yousfi, à 2 ans de prison ferme assortis d'une amende de 500.000 DA chacun.
Juillet dernier, le tribunal de Sidi M'hamed avait condamné Ali Hadad à 18 de prison ferme assortie d'une amende de 8 millions Da, avec confiscation de tous ses biens.
Les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal avaient été condamnés à une peine de 13 ans de prison ferme assortie d'une amende d'un million Da.
Les anciens ministres des Transports et des Travaux publics, Boudjemaa Talai, Amara Benyounes, Abdelkader Kadi et Amar Ghoul sont également poursuivis dans cette affaire.
Sont également poursuivis, les cinq frères d'Ali Haddad et les deux anciens walis d'El Bayadh et de Annaba, respectivement Abdellah Benmansour et Mohammed Slamani.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.