Chelsea : Giroud a pris une décision pour son avenir    Real - Zidane : "Je n'ai jamais pensé que j'étais intouchable. Jamais"    Environnement : Benharrats prend part à la 8ème session extraordinaire de la CMAE    Assad prend part à une réunion pour le lancement de la plateforme numérique des langues africaines    TIARET : La police enquête sur les livrets fonciers de Tahkout    AEROPORT AHMED BEN BELLA (ORAN) : Reprise des vols domestiques demain dimanche    SIDI BEL ABBES : 677 associations de wilaya et 430 communales en activité    Déblocage des sites internet : Réflexion exclu !?    Le mouvement palestinien BDS défend le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination    L'ALGERIE REFUSE TOUTE INGERENCE DANS SES AFFAIRES INTERNES : Salah Goudjil fait passer le message    LUTTE ANTITERRORISTE : L'expérience algérienne "exhaustive et intégrée"    Cherif Mellal ‘'menace'' pour Matoub Lounès    Coronavirus : 803 nouveaux cas, 541 guérisons et 12 décès    Développement : Réalisation de pistes cyclables et de parcours de VTT à Alger    Des chutes de neige prévues sur les reliefs dépassant 1.000 mètres d'altitude    ALGERIENS BLOQUES A L'ETRANGER : Air Algérie programme 24 vols de rapatriement    Démantèlement de plusieurs associations de malfaiteurs    TIARET : Le présumé auteur du vol de 10 millions de cts écroué    MASCARA : Le wali visite des projets dans les zones d'ombre    OPEP+ : L'augmentation de la production à partir janvier, une décision qui convient tous    Tahar Ouettar, l'écrivain athée qui défendait les islamistes.    Batna: découverte d'une inscription libyque au site Guergour à Seriana    Laghouat se remémore l'un des pires massacres perpétrés par la France coloniale contre le peuple algérien    L'APN participe samedi à une réunion sur "les processus de paix à l'échelle mondiale: rôle et participation des femmes"    Les unités de l'APLS continuent de viser des positions militaires de l'occupation marocaine    6e session du Forum parlementaire euro-méditerranéen : le Parlement algérien réaffirme le rejet de la résolution du PE    Douanes : mise en échec d'une contrebande et tentative d'introduction stupéfiants    Jeux paralympiques: versement de subventions financières aux athlètes qualifiés et qualifiables    Milan AC: Bennacer encense son coach    Industrie : l'ENIEM a besoin d'un financement bancaire pour sa relance    RND : examen du fonctionnement du parti et des derniers développements sur le plan international    Une caravane sillonne les zones d'ombre    Plus de 12 200 infractions enregistrées en un mois    Un an de prison ferme et 100 000 dinars requis par le procureur    Quand la vérité est absente, les menteurs dansent !    Retour du Président, ingérences et détenus d'opinion    Lynda Lemay revient avec 11 nouveaux albums de onze titres    Notre-Dame de Paris accueille un concert de Noël    Un décembre en cinéma    "Pour une conférence nationale inclusive"    Poursuite des attaques contre l'armée marocaine    L'Egypte épinglée sur la multiplication des exécutions    Des peines de prison pour les leaders prodémocratie    Les distributeurs rejettent les accusations des pharmaciens    Une simple formalité pour les Mouloudéens    Le procès d'Adjlia reporté au 9 décembre    Une vie de combat    Le procès en appel des frères Kouninef renvoyé au 16 décembre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un texte réglementaire pour fusionner les services du cadastre et de la conservation foncière
Publié dans Algérie Presse Service le 22 - 10 - 2020

Le directeur général du domaine national (DGDN), Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire fixant les procédures de fusion des administrations du cadastre et de la conservation foncière en une seule administration.
S'exprimant lors d'une séance de la Commission des finances et du budget de l'Assemblée populaire nationale (APN) consacrée au débat des dispositions de projet de loi de finances (PLF 2021), M. Khaznadji a indiqué que cette mesure, consacrée par les dispositions des articles 39 et 40 de la loi de finances complémentaire 2020 (LFC 2020), était de nature à traiter les dysfonctionnements enregistrées, notamment le défaut de coordination entre les deux administrations.
Le texte est soumis actuellement à l'étude conformément aux procédures légales et réglementaires en vigueur en vue de faciliter, une fois publié, la tâche aux personnes en contact avec l'administration des domaines qui pourront obtenir un service public de qualité.
Présentant les dispositions domaniales inclues dans le PLF 2021, M. Khaznadji a expliqué que les services de son administration ont continué "même avec un rythme moindre" durant la pandémie Covid-19, à mettre en œuvre le programme de modernisation de l'administration du domaine en amorçant la 3ème phase du programme portant sur la numérisation, l'indexation et l'archivage des documents.
Plusieurs wilayas ont dans ce cadre parachevé les opérations de numérisation des archives et entamé le processus d'indexation des informations relatives aux titulaires des titres publiés, et des droits en nature, a ajouté le même responsable.
M.Khaznadji a relevé la coordination entre la DGDN et les autres secteurs ministériels en matière d'interconnectivité et d'échanges d'informations, notamment les ministères de l'Intérieur, des Collectivités locales et de l'Aménagement du territoire et de la Solidarité nationale, de la Famille et de la Condition de la femme, et le ministère de l'Habitat concernant l'élaboration d'un fichier national de l'Habitat.
Les dispositions relatives au Domaine national dans le cadre du projet de loi de Finances 2021 (PLF 2021) comprennent des mesures proposées par les secteurs ministériels concernant l'exploitation de certains domaines et de richesses relevant de l'Etat portant sur la révisions de certaines redevances et la réorganisation de la distribution d'autres.
Il a été procédé, dans ce cadre, à l'inclusion des articles 106 et 109 qui comprennent des procédures de versement de redevances dans les secteurs de la Pêche, des Ressources en eau et de la Culture, ainsi que les articles 133 et 136 concernant les secteurs des Ressources en eau en vue de la valorisation, de la préservation et de la rationalisation de l'exploitation de cette matière.
Il s'agit également du réexamen de certaines redevances régissant l'exploitation de ces ressources à travers l'augmentation de leur valeur et l'ajustement des taux d'affectation aux différentes institutions relevant des secteurs susmentionnés.
M.Khaznadji a souligné l'orientation vers l'annulation progressive des fonds en conférant davantage de transparence à la gestion des budgets à travers la réduction des fonds spéciaux.
Lire aussi: PLF 2020: valorisation des facilitations pour le paiement des impayés de loyers à l'OPGI
Le secteur porte également une perspective d'avenir relative aux collectivités locales où la commune devrait être le premier maillon de la réforme économique.
De même qu'il a affirmé que le nouveau dispositif réglementaire permettrait d'appliquer de nouvelles normes de désignation basées sur les compétences de chaque responsable.
Au volet enregistrement des lots et des documents cadastraux au nom des bénéficiaires, M. Khaznadji a fait part du lancement des opérations de revérification de la situation détaillée des citoyens ayant bénéficié de ces terres, tout en cherchant un moyen légal de redresser la situation en cas d'erreur dans l'attribution.
Intervenant lors de cette séance, les députés ont appelé M. Khaznadji à faciliter et alléger les procédures administratives au niveau des services compétents sous tutelle de sa Direction, l'exhortant à bien vouloir diminuer les redevances réservées aux agriculteurs et éleveurs afin de leur permettre de louer les lots de terrain à des prix symboliques.
Les membres de l'APN ont également insisté sur l'importance de désigner des directeurs locaux compétents, rappelant le cas de certaines wilayas où les directeurs nommés ne sont toujours pas habitués à leurs nouvelles missions.
Par ailleurs, les députés ont soulevé la problématique de la numérotation de parcelles et l'enregistrement d'autres au nom de personnes non concernées, au moment où les services de la Conservation foncière refusent une seconde conservation même après correction.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.