Indispensable neutralité    Vers l'organisation d'élections générales    Marche des étudiants à Alger    Elections, ANP, économie nationale: Tebboune s'explique    CR Belouizded: Les limites d'une conception figée    Relance des enquêtes ménages à Aïn El Turck: Les mal-logés crient leur désarroi    El-Bayadh: Des habitants d'El Bnoud vident leur sac    Personne n'est à l'abri tant que le monde entier ne l'est pas    La brindille que tu méprises t'éborgnera    Alliance Assurances se dote d'un nouveau siège régional à Blida    Le Siol d'Alger revient après plusieurs reports    Déstockage d'importantes quantités    Le poulet coûtera désormais cher !    La Tunisie renforce ses moyens à la frontière algérienne    "L'Algérie n'enverra pas de soldats au Sahel"    Un ancien chef de daïra en appelle à Tebboune    175 personnes infectées et 4 décès en 24h    Le président sous les verrous    La défense réclame la présence des accusés    Relaxe pour le maire d'Afir    Le président Tebboune appelle au changement des mentalités et met en garde contre la contre-révolution    Les députés jusqu'au bout de leur... immunité    Protesta des fonctionnaires du secteur de la jeunesse    "Les revendications du Hirak populaire authentique atisfaites, pour la plupart"    Macron reconnait la torture et l'assassinat d'Ali Boumendjel par l'armée coloniale    Une Fédération pour les énergies renouvelables    Une fake news fait flamber les prix    Une femme égorgée à son domicile    Fin de cabale pour les cambrioleurs de la poste de Bouhamza    La 2A devient GIG-Algeria    Bétonnage tous azimuts des terres agricoles    Trois romans algériens sur la longlist    «J'ai commencé l'écriture à l'âge de 13 ans»    Vendue à plus de 8 millions d'euros    Digital Gate International Film Festival: le court métrage algérien "Mania" primé    Les clubs algériens dans la tourmente    Le CRB dos au mur    PM Lesotho: "Nous poursuivrons la lutte pour libérer le peuple sahraoui du colonialisme"    ONU: le Polisario dénonce la description "ambiguë" et "incohérente" de la situation au Sahara occidental    Coronavirus: 175 nouveaux cas, 143 guérisons et 4 décès    Bechar: enregistrement audio de chansons et musiques du patrimoine Korandji    FC Barcelone: Griezmann serait bien sur les tablettes de Man U    Quinze associations font front commun contre la normalisation    Le CRB, le MCA, l'ESS et la JSK exempts du tour préliminaire    Nicolas Sarkozy condamné à trois ans de prison    Euro-Med Monitor exprime sa profonde inquiétude    Le principal opposant retire sa candidature    Lecture scénique des "Filles de Bernarda" au TNA    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le FLN dénonce énergiquement l'agression "abjecte" de l'occupation marocaine à El Guerguerat
Publié dans Algérie Presse Service le 13 - 11 - 2020

Le parti du Front de libération nationale (FLN) a dénoncé énergiquement jeudi l'agression "abjecte" et "infâme" menée par des éléments en civil de l'armée marocaine à El Guerguerat contre des Sahraouis civils qui manifestaient pacifiquement depuis deux semaines.
"Des unités de l'armée marocaine ont violé l'accord du cessez le feu signé en 1991 entre les deux parties au conflit dans la région (le Maroc et le front Polisario) à travers l'ouverture de plusieurs brèches au niveau du mur des sables, une agression à laquelle l'armée sahraouie a répliqué, ce qui présage d'un retour de la confrontation armée entre les deux parties", souligne le parti.
Le FLN a estimé que "cette dérive dangereuse dont la responsabilité incombe au Maroc, auteur de cette agression, intervient au moment où les Sahraouis se sentent abandonnés par la communauté internationale, face à l'intransigeance et à la tyrannie du Maroc, soutenu par certaines grandes puissances en tête desquelles la France qui assume une grande partie de responsabilité dans le blocage du processus de règlement politique au Sahara Occidental".
Après avoir appelé le Maroc à mettre un terme à ses agressions et à se conformer à l'accord ONUsien et africain de cessez-le-feu signé en 1991, le FLN a exhorté le SG de l'ONU à "accélérer la nomination de son envoyé spécial au Sahara Occidental pour réactiver le dossier de l'autodétermination conformément aux résolutions des Nations Unies".
Il a appelé également l'Union africaine à "une action plus rapide et efficace afin d'imposer la légalité ONUsienne et africaine qui se croisent dans la nécessité de mettre fin au conflit dans la région du Sahara occidental, car le retour à l'action militaire - Dieu nous en préserve - aura des répercussions dangereuses sur la région et sur l'ensemble du continent africain".
"Les manœuvres acrobatiques du Maroc pour l'ouverture de consulats dans les territoires occupés, ne changeront rien à la situation. Au contraire, ces actions tournent le Maroc en ridicule au niveau international, car il est inconcevable que des pays ouvrent des consulats dans des régions où il n'y a pas de citoyens", a souligné le FLN.
Le parti du FLN réitère sa position de principe en faveur du droit inaliénable du peuple sahraoui à l'autodétermination, "une position en harmonie avec celles de l'Etat algérien".
Pour rappel, les forces d'occupation marocaines ont procédé vendredi, à l'aube, à l'ouverture de trois nouvelles brèches illégales dans le mur des sables à El Guerguerat pour attaquer les manifestants sahraouis civils en flagrante violation du cessez-le-feu. Les troupes de l'APLS ont répliqué de manière adéquate à cette attaque.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.