Ouzellaguen : Aménagement de la gare ferroviaire    Fekri Benchenane : Le corps du youtubeur retrouvé sans vie    Commune de Bourouba : Insalubrité à proximité du chemin de fer    Transport à Ouled Mendil (Douéra) : Navettes insuffisantes entre la localité et le chef-lieu    Un léger mieux mais... Le casse-tête de la liquidité bancaire    Le discours officiel à l'épreuve    Accord de libre-échange UE/Maroc: La Cour de justice de l'UE examine le recours du Polisario    Sarkozy condamné à 3 ans de prison pour corruption    MCO - Licence professionnelle: Les supporters retiennent leur souffle    WA Tlemcen: Un état d'esprit à préserver    SCM Oran: Vers le dépôt des licences au niveau de la DJS    Ce nuage rouge sang entre l'Algérie et la France    Du verbiage et des actes    L'ancien ministre des Finances, Benkhalfa: La récupération du foncier industriel, une «décision judicieuse»    Le confinement partiel reconduit    Ballotés entre la wilaya et l'APC: Les concessionnaires privés chargés de la collecte dans l'impasse    L'étude de près de 50.000 demandes de logement se poursuit: Plus de 16.000 dossiers étudiés et 5.129 rejetés par les commissions    Tiaret: Le théâtre s'éveille    Président Tebboune : l'Algérie entretient avec la France de bonnes relations, loin du complexe d'ancien colonisateur    Relance de l'économie: Rationnaliser les dépenses et encourager l'investissement    Président Tebboune: l'ANP a atteint un niveau de professionnalisme qui la tient à l'écart de la politique    Président Tebboune: Des sites web d'un pays voisin à l'origine des rumeurs sur mon état de santé    Président Tebboune: l'Algérie n'enverra par ses troupes au Sahel    Président Tebboune: "les revendications du Hirak populaire authentique satisfaites pour la plupart"    La Seaal annonce des coupures dans plusieurs communes d'Alger    163 nouveaux cas et 4 décès en 24 heures    Les principales décisions de Tebboune    Tebboune insiste sur l'irrigation pour augmenter de 20% la production nationale de blé    Le Polisario réitère son engagement à défendre la souveraineté du peuple sahraoui    Les conditions d'exercice et d'agrément réglementées    Le dossier de demande de la licence professionnelle transmis à la DCGF    Les déplacés confrontés à un risque imminent de famine    Washington veut éviter la rupture avec l'Arabie Saoudite    Rencontre «Evocation, Asmekti N Idir» à Larbaâ Nath Irathen : Yidir ...pour l'éternité    Dix affiches d'artistes, dont Mika, pour redonner des couleurs à Paris    Au bonheur du public !    Après la défaite concédée face à la JSK : Amrani en sursis, les joueurs mis à l'index    Mamélodi Sundowns s'est baladé face au CRB (5-1)    4 décès et 132 nouveaux cas    Le procès du greffier hirakiste reporté au 21 mars    Le décret publié au "Journal officiel"    Karim Tedjani | militant écologiste et fondateur du portail de l'écologie Nouara : «Pour produire réellement bio, il y a des critères à respecter»    Biden est contraint d'annuler la décision de son prédécesseur concernant le Sahara occidental    La démonstration de force d'Ennahdha    Le fort de Gouraya, un site à sauvegarder    AVONS-NOUS LES MOYENS DE LA DEMOCRATIE ?    El-Bahia, carrefour culturel méditerranéen    Une première pour les nouveaux ministres du Gouvernement Djerrad III    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Covid-19: Benharrats plaide pour une vision africaine unifiée pour faire face aux défis environnementaux
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 11 - 2020

La ministre de l'Environnement, Nassira Benharrats, qui participait à la réunion du Comité technique spécialisé (CTS) sur l'agriculture, le développement rural, l'eau et l'environnement de l'Union africaine, a plaidé pour une vision africaine unifiée pour faire face aux défis environnementaux de l'après-pandémie de Covid-19, précise un communiqué du ministère.
Prenant part à cette réunion du CTS de l'UA tenue vendredi par visioconférence pour discuter des effets de la pandémie de Covid-19 sur les secteurs des ressources naturelles et de l'environnement, Mme Benharrats a souligné "la nécessité pour les pays africains d'unifier leur vision et d'échanger leurs expériences pour faire face aux défis environnementaux de l'après-pandémie sur le continent".
Il s'agira, a-t-elle expliqué, de promouvoir et de réhabiliter les écosystèmes pour s'adapter au changement climatique, de repenser nos modes de production et de consommation et de changer notre rapport à la nature pour préserver la vie sur Terre.
Pour ce faire, Mme Benharrats a préconisé la mise en place de stratégies conjointes entre les pays africains voisins confrontés aux mêmes problèmes environnementaux.
La ministre a aussi estimé nécessaire, une fois la pandémie maîtrisée, d'appuyer la transformation du continent vers un avenir vert à travers une relance économique intégrant la dimension environnementale à tous les niveaux.
La ministre a également préconisé de soutenir la recherche scientifique et le développement technologique dans les domaines de l'environnement, l'eau et l'agriculture, et la lutte contre le trafic des espèces sauvages et leur consommation, pour éviter la transmission des maladies d'origine animale.
Lire aussi: Réunion interministérielle consacrée à l'impact des activités industrielles sur l'environnement
Elle a estimé, en outre, que la déclaration qui sanctionnera les travaux de la réunion exprimera de manière claire et déterminante la volonté des Etats africains concernés à aller de l'avant ensemble pour relever les défis dans le domaine de l'environnement.
Et d'ajouter : "ladite déclaration constituera dans les prochaines années la base des décisions et mesures à prendre pour faire face aux changements climatiques et à la dégradation de la biodiversité, à la désertification et à la pénurie des ressources naturelles dans notre Continent".
Lors de cette réunion, la ministre a plaidé pour l'élaboration d'un rapport sur l'impact de la propagation du nouveau coronavirus sur l'environnement et les ressources naturelles en Afrique pour inciter les Etats africains à préserver ce continent et la planète.
Mme Benharrats a axé son intervention sur les efforts de l'Algérie dans la lutte contre la pandémie, notamment le protocole sanitaire adopté pour l'endiguer.
"L'Algérie a enregistré une hausse dans le volume des déchets hospitaliers en cette période pandémique, d'où les mesures urgentes prises pour maîtriser ce problème environnemental", a-t-elle soutenu.
Ces mesures ont porté notamment sur la mobilisation de tous les établissements publics et privés activant dans le traitement des déchets médicaux pour intensifier les opérations de collecte, et partant accélérer leur traitement et incinération dans un délai de 48 heures, a-t-elle conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.