Un intérêt de Lyon pour Ghezzal ? L'intéressé répond    Real -Zidane : "Ca montre le caractère de cette équipe"    Juventus : Ronaldo donne un indice sur son avenir    Aid el-Fitr: activité commerciale raisonnable dans la capitale    Fédération internationale de rugby: l'Algérie obtient le statut de membre permanent    Sahara occidental: des organisations internationales condamnent la campagne répressive marocaines    Coronavirus : 207 nouveaux cas, 146 guérisons et 5 décès    Espagne : CEAS-Sahara appelle la communauté internationale à protéger la population sahraouie    Paiement électronique: le nombre des TPE a évolué de 30% au 1er trimestre 2021    Jouets contrefaits: nécessité de la mise en place d'"un laboratoire de contrôle"    Aïd El-Fitr : 13ème édition de l'opération "un jouet, un enfant, un sourire" récolte des cadeaux    Traidia et Boukhelala parmi les jurys du Festival international du cinéma de La Haye    Finances: nécessité d'accélérer la cadence de numérisation du secteur    Djerad félicite la Oumma Islamique à l'occasion de l'Aid El Fitr    Le Président Tebboune félicite l'ANP, les corps sécuritaire et médical à l'occasion de la fête de l'Aid El Fitr    Le Premier ministre accomplit la prière d`Aïd El-Fitr à la Grande mosquée d`Alger    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Proche-Orient : La résistance palestinienne frappe Tel Aviv    Législatives: Charfi rencontre les représentants des listes indépendantes    ElQods vaincra !    NON AU SIMULACRE ELECTORAL DU 12 JUIN PROCHAIN !    Foot/ Ligue des champions : le CRB et le MCA pour prendre option à domicile    Le ministère du Commerce part en guerre contre la spéculation et le monopole    Eulmi et Tahkout définitivement condamnés    Khawa-khawa, benti-oulidi !    Maturité et montée en gamme    La couronne    Un Aïd sans restrictions    Abdelhamid Dbeibah sous pression    Création de l'orchestre philarmonique Bouna    En quoi l'ennemi n'est absolument pas commun !    Dépréciation du dinar et poussées inflationnistes    Voiture électrique, un "levier du chômage" ?    La lutte se poursuivra jusqu'à l'indépendance    Les fellahs victimes de dégâts des dernières crues seront indemnisés    Les syndicats exigent des mesures urgentes    Vers l'ouverture d'un laboratoire pour détecter les nouvelles souches    Rebiaï suspendu quatre matches    La désignation de Houasnia fait polémique    "Qu'on m'explique ce que sont les réserves sécuritaires privatives"    Des enfants trisomiques stars de la sitcom "Omar séchoir"    Aux frontières du monde réel et du virtuel    Pour transférer leurs dossiers vers le Social: Les désistements des souscripteurs AADL après le 1er décembre 2020, refusés    Le Cnese en phase de propositions    Réactions mitigées des partis politiques    Au royaume de l'horlogerie    Du rap pour exister!    Des cours de danses traditionnelles    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Mali/assassinat du président de la CMA: vives condamnations, une enquête sera ouverte
Publié dans Algérie Presse Service le 14 - 04 - 2021

L'assassinat mardi à Bamako du président en exercice de la Coordination des Mouvements de l'Azawad (CMA), Sidi Brahim Ould Sidati, continuait mercredi à susciter de vives condamnations au Mali, regrettant la perte d'"un des acteurs importants du processus de paix" dans le pays alors que le gouvernement malien a annoncé l'ouverture prochaine d'une enquête sur ce drame.
Sidi Brahim Ould Sidati a été assassiné à la suite d'une "attaque perpétrée mardi 13 avril 2021 à Bamako par deux individus armés non identifiés", a annoncé mardi sur les réseaux sociaux Almou Ag Mohamed, porte-parole de la CMA, signataire de l'Accord de paix et de réconciliation au Mali, issu du processus d'Alger.
"A ce stade, on ne peut que penser que c'est la CMA elle-même qui a été ciblée, à travers sa première personnalité", a encore indiqué Almou Ag Mohamed.
Précisant que son leader a été assassiné alors qu'il conduisait une mission dans le cadre de la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation, la CMA a exigé dans un communiqué "la diligence d'une enquête indépendante et transparente bénéficiant d'un fort engagement des autorités de la transition mais également de l'implication des parties prenantes au processus de paix au Mali, notamment de la médiation internationale à travers la MINUSMA (Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali)".
Dès l'annonce du drame, rapportent plusieurs médias maliens, le ministre malien de la Défense et des Anciens combattants, Sadio Camara et ses collègues Modibo Koné (Sécurité et de la Protection civile) et Ismaël Wagué (Réconciliation nationale) ont effectué le déplacement à l'hôpital Golden Life où ils ont pu rencontrer les proches de Sidati.
Dans sa première réaction, le gouvernement malien a dans un communiqué dit avoir appris avec "stupeur" la mort du président en exercice de la CMA.
Le gouvernement a ainsi "condamné cet acte abominable et regretté la perte d'un des acteurs importants du processus de paix au Mali". Le communiqué précise qu'"une enquête sera diligentée pour faire la lumière sur les circonstances ainsi que sur les auteurs de cet acte qui seront identifiés, arrêtés et traduits en justice".
Par ailleurs, des personnalités, comme le représentant spécial du secrétaire général des Nations unies au Mali, Mahamat Saleh Annadif, et dont la mission vient de s'achever, ont salué la contribution du défunt au processus de paix à travers son sens de l'écoute et ses positions constructives.
Mahamat Saleh Annadif s'est dit "outré par la nouvelle de l'assassinat de Sidi Brahim Ould Sidatt, qui faisait partie de ces Maliens qui croient et œuvrent réellement pour la paix et l'unité du Mali".
La Médiation internationale a elle aussi appris avec "consternation" le meurtre du président de la CMA, soulignant que Sidi Brahim Ould Sidatt a été "un acteur important des négociations et de la mise en œuvre de l'Accord pour la paix et la réconciliation", issu du processus d'Alger.
Dans un communiqué, la médiation internationale "condamne avec la dernière énergie cet acte lâche commis par les ennemis de la paix au Mali" et demande aux autorités maliennes de "prendre toutes les dispositions nécessaires afin que les auteurs de ce crime odieux soient traduits devant la justice".
Elle présente de son côté ses condoléances à la famille du défunt et réitère "sa disponibilité et son appui indéfectible à la mise en œuvre intégrale de l'Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali issu du processus d'Alger".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.