Cour d'Alger : Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Le renforcement des capacités de combat de l'armée sahraouie, une des priorités pour 2022    Football / Algérie : Djahid Zefizef nouveau manager général des Verts    Education: la suspension des cours prolongée jusqu'au 5 février prochain    Chaalal met en avant la volonté politique de renforcer les relations culturelles entre les peuples algérien et égyptien    Entreprise portuaire de Skikda: hausse de 5% du volume des activités en 2021    Sétif: démantèlement d'un réseau international spécialisé dans le trafic de drogue dure    Maroc: le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    Covid-19: l'urgence de se faire vacciner réitérée par le Pr Rachid Belhadj    L'Algérie envoie une 4ème cargaison d'aides humanitaires au Mali    Les médicaments prescrits dans le protocole thérapeutique disponibles    JSK - Royal Leopards de nouveau annulé    Le Maroc et le Sénégal passent en quarts de finale    Le Chabab réussit la passe de trois    Une politique difficile à mettre en œuvre    L'information locale au centre des préoccupations    Mohcine Belabbas de nouveau devant le juge aujourd'hui    Quand les plans de l'AEP font défaut    Un casse-tête chinois    Quel avenir pour la force Takuba au Mali ?    Des enjeux plus grands qu'un sommet    Le procès du groupe Benamor à nouveau reporté    Les secrets du président de la FIFA...    «On reviendra plus forts... Soyez en sûrs»    Le refus de remplacement des candidats rejetés suscite l'ire des partis    La 1ère édition à Constantine en mai prochain    50 pièces de monnaie rares saisies à el Ogla    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Es-Sénia: Le service des cartes grises fermé à cause de la Covid-19    Jungle/Pub sur Internet ?    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    Messi penserait à un retour au Barça    «Le pays est toujours ciblé»    Les preuves du complot    Le temps de l'efficacité    Les APC sans majorité absolue débloquées    L'Algérie redessine les contours de la région    Fermeture des espaces culturels    L'illusion d'un eldorado européen    Rachid Taha au coeur de l'actualité    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Changement climatique: L'Algérie, un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 12 - 2021

L'Algérie demeure un partenaire "stratégique et fiable" dans le bassin méditerranéen en ce qui concerne la lutte contre le changement climatique, a affirmé, vendredi à Bruxelles, la vice-Présidente du Conseil de la nation, Leila Brahimi, soulignant "l'avancée significative" réalisée dans ce domaine.
"L'Algérie qui demeure un partenaire stratégique et fiable dans le bassin méditerranéen, a déployé des efforts importants dans le cadre de l'atténuation du changement climatique. Il serait tout à fait juste de relever l'intérêt qu'accorde l'Algérie, sous la direction du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, aux questions de l'environnement, de la protection de la biodiversité et de la lutte contre la pollution", a déclaré Mme Brahimi, qui représente le président du Conseil de la nation, Salah Goudjil, au 7e sommet des présidents de l'Assemblée parlementaire de l'Union pour la Méditerranée (UPM).
Cet intérêt, a-t-elle ajouté, s'est concrétisé à travers "la consécration constitutionnelle de l'environnement, du développement durable, de la préservation et la pérennisation desressources naturelles pour les générations futures", rappelant l'engagement de l'Algérie dans le cadre de l'accord de Paris à réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 7% d'ici 2030.
Ceci, "en s'appuyant sur un programme ambitieux visant, entre autres, à développer la filière des énergies renouvelables et en encourageant notamment les investissements dans les secteurs de l'économie verte", a-t-elle poursuivi, notant également "la priorité accordée à la mise en œuvre des plans d'aménagement des forêts et d'un programme de reboisement très important".
Mme Brahimi a également relevé qu'une "avancée significative" a été réalisée dans ce domaine "grâce à une volonté politique, des réformes profondes et d'importants investissements publics", avant de souligner que le pays "a d'ores et déjà franchi des étapes essentielles dans l'édification d'une Algérie nouvelle, réaffirmant ainsi son ambition pour une gouvernance renouvelée en vue de consolider la démocratie".
Tout en rappelant que la problématique du changement climatique est devenue "une urgence et un défi planétaires", Mme Brahimi a plaidé pour une "solution concertée et équilibrée" face aux risques, aux catastrophes et aux phénomènes climatiques extrêmes dans la région méditerranéenne, tout en insistant sur "les spécificités nationales, loin des orientations à caractère commun".
Une solution qui, a-t-elle expliqué, établirait "une jonction entre les procédures et le soutien, à travers la reconnaissance par les pays développés des efforts consentis par les pays en voie de développement".
Elle a fait observer, à ce propos, que la Méditerranée est "une des régions les plus vulnérables face au phénomène climatique", rappelant les canicules, la sécheresse et les feux de forêt ayant affecté cette région dont l'Algérie.
"Le succès des politiques visant à atteindre les objectifs de développement durable reste tributaire d'une approche rationnelle et de la reconnaissance de la souveraineté des Etats sur leurs ressources naturelles pour assurer leur indépendance économique", a-t-elle conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.