réunion président de la FAF- membres des différents staffs des Verts pour préparer le Cameroun    Man United : Martial très proche de ce club    L'UE interpellée sur l'illégalité des activités économiques au Sahara occidental    Le Président Tebboune rencontre des représentants de la communauté nationale en Egypte    Burkina Faso: incertitude autour du sort du président Kaboré, appels au dialogue    Comores : Un défenseur pour garder les buts face au Cameroun    Covid-19: le dispositif de protection reconduit pour 10 jours à compter de mardi    Handi-basket / Championnat d'Afrique : l'Algérie s'impose devant l'Afrique    Affaire Metidji: 5 ans de prison ferme pour Sellal et 8 ans à l'encontre de Metidji    Coupe de la CAF: JSK-Royal Léopards d'Eswatini décalé à jeudi    Du fleuve de sang et de larmes... au rayonnant Hirak    Le président Tebboune quitte Alger à destination de l'Egypte    Covid: malgré sa contamination, le personnel médical continue de braverla pandémie et assurer le service    Le dinar poursuit sa baisse face au dollar    Les voies de la résilience    Des reports de procès en cascade    Les notaires emboîtent le pas aux avocats    Le dernier délai de la Cnas d'Alger aux employeurs    Les Verts n'ont jamais raté les matches barrages    MSF accuse la coalition menée par l'Arabie saoudite    L'Amérique livre le premier Super Hercules à l'Algérie    Le ras-le-bol des Oranais    "La physionomie des couples algériens a beaucoup évolué"    Farès Babouri veut nous faire sortir de notre zone de confort    Le prix "Halli-Ali" décerné à Mohamed Yadadène    Colloque sur l'engagement intellectuel durant la Guerre d'Algérie    Quelque 4 millions d'euros et 1 million d'USD d'exportations hors hydrocarbures en 2021    Tebboune entame aujourd'hui une visite de travail et de fraternité en égypte    Un soldat français tué à Gao    De l'ecstasy et du kif traité saisis par la police    «La hausse des prix n'est pas à l'ordre du jour»    La FAF suspend momentanément les compétitions    La grève des boulangers massivement suivie    L'association culturelle «Saharienne», un outil de valorisation des artistes et des arts    Coups de théâtre à répétition !    Bouira - Université : suspension des cours jusqu'à début février    RC Kouba: Est-ce la bonne saison ?    La solution des autotests    «50% des centres inaptes à accueillir l'examen»    La junte nomme les membres du Conseil national de transition    Quel crédit accorder à l'initiative?    Le rapport déposé incessamment sur le bureau de l'APN    Où en est la ruée vers l'or?    123 morts en 4 jours    Focus sur les intellectuels    L'ADN de la Nation algérienne    Pionnier de la musique kabyle    Les avocats prônent la prudence    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Réunion OSCE: l'entité sioniste et le Maroc piétinent le droit international
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 12 - 2021

Le régime marocain et l'Entité sioniste comptent, à travers la normalisation de leurs relations, s'appuyer mutuellement pour "continuer à piétiner le droit international", a déclaré la délégation algérienne à Vienne, lors des travaux de la 28e réunion du conseil ministériel de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), tenue les 2 et 3 décembre courant à Stockholm.
"L'escalade récente dans notre région montre que, sous couvert de normalisation, Israël et le Maroc entendent s'appuyer mutuellement pour continuer à piétiner le droit international", a déclaré Fouzia Boumaïza Mebarki, ambassadeur, représentante permanente de l'Algérie auprès des Nations unies à Vienne.
Et de préciser dans ce contexte: les +Accords dits d'Abraham+ "enterrent définitivement l'Initiative arabe de paix". En 2002, au sommet de la Ligue arabe de Beyrouth, les chefs d'Etat et de Gouvernement arabes avaient adoubé le plan de paix présenté par l'Arabie saoudite offrant à l'entité sioniste la possibilité de garantir la paix et la sécurité à son peuple.
Ce plan offrait la reconnaissance de l'Entité sioniste par tous les Etats arabes, en même temps, en contrepartie de l'application de la solution à deux Etats séparés, vivant côte à côte en paix et en sécurité, rappelle la délégation algérienne.
"Cette offre de paix globale et durable pour tous les peuples du Moyen-Orient a été dédaigneusement rejetée par Israël, qui manifestement préfère la conclusion d'accords séparés pour semer la division au sein de la Nation arabe", a déploré la diplomate.
Fouzia Boumaïza Mebarki a enchainé dans le même sens en évoquant les récents actes d'hostilité et d'agression menés par le Maroc contre l'Algérie avec le soutien de l'Entité sioniste dont l'espionnage dans le cadre de l'opération Pegasus, de 6.000 téléphones de responsables algériens, ou l'assassinat, le 1er novembre dernier, de trois routiers algériens qui acheminaient des produits commerciaux en Mauritanie.
"Ce sont des actes graves. Des actes irréfléchis, impulsifs, irresponsables indignes d'un pays voisin dont la destinée est commune. Choisir l'agression est une preuve de faiblesse et d'impuissance. Construire la Paix, la vraie exige la bravoure (et) le courage ", a-t-elle souligné.
"L'Algérie réitère son attachement à la paix et à la sécurité, pour son peuple et pour tous les peuples de la région et au-delà. Elle rejoint et appuie tous ceux qui ont appelé au respect du droit international", a soutenu l'ambassadeur.
Elle a lancé un appel urgent dans ce sens pour "remettre, sur leurs rails onusiens, les pourparlers de paix entre Palestiniens et Israéliens et entre Sahraouis et Marocains" et estimé que "laisser les situations pourrir et la guerre se poursuivre entre les protagonistes finira par déstabiliser, voire détruire directement ou indirectement toute la Méditerranée".
Plusieurs questions ont été examinées lors de la réunion de l'OSCE, tenue dans la capitale suédoise dont le changement climatique, les différentes formes du crime transnational organisé, notamment le trafic de drogue, le terrorisme, la corruption, le trafic d'armes, la traite des personnes, ainsi que les impacts socioéconomiques de la pandémie du Covid-19.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.