Décès de l'ancien ministre des Affaires religieuses, Dr Saïd Chibane: le Président Tebboune présente ses condoléances    L'Opep+ décide de maintenir son plan de production décidé en octobre dernier    Algérie-Jordanie: nécessité d'élargir la coopération bilatérale à d'autres secteurs    Maroc: des milliers de citoyens dans la rue pour protester contre la cherté de la vie    Clôture des travaux du colloque international sur la géopolitique de l'extrémisme    La 47e conférence de l'Eucoco se tiendra l'année prochaine à Saragosse, en Espagne    Djaafar Abdelli, nouveau DG de la CNR    Le Roi Abdallah II de Jordanie achève sa visite d'Etat en Algérie (Vidéo)    Démantèlement d'une organisation de trafic de drogue opérant entre le Maroc et l'Espagne    3e Conférence des ministres arabes de l'enseignement technique et professionnel du 24 au 26 décembre à Alger    Cancer de la gorge: entre cinq et six nouveaux cas enregistrés par semaine à l'EHUO    Cyclisme/Tour international du Nil (3e étape): l'Algérien Abderrahmane Kessir vainqueur    Khenchela : les combats d'Aouchaaoua, une des grandes batailles de la wilaya-1    Le Roi Abdallah II de Jordanie se recueille à la mémoire des martyrs de la Guerre de libération nationale    "Non-Aligned, Scenes of the Labudovic's Reels", un film documentaire sur le parcours du cameraman serbe Steven Labudovic    Pêche: Salaouatchi inspecte l'opération de levée des restes d'une péniche au port d'El-Djamila à Alger    Ligue 1 Mobilis : un coup d'épée en tête du classement, la JSK renverse Paradou    Constantine : les cadres du sport appelés à faire du CHAN 2023 une réussite    Concert euphorique de Hamidou à Alger    Mostaganem: La CNAS sensibilise les employeurs    Maladie de Parkinson: La plupart des patients tardent à consulter un médecin    Courage politique    Commerce: Le code-barres obligatoire dès mars prochain    Quatre personnes sauvées de l'asphyxie    Sétif: La statue de Aïn Fouara de nouveau vandalisée    Ces «anonymes» modernes que nous sommes !    Le FFS : un parti qui se confond avec la patrie    Le tribunal de Dar El Beïda prend une autre dimension!    Le défi du transport intermodal    «On a ouvert un nouveau livre»    Un Palestinien tombe en martyr    15 ans de prison ferme pour le principal accusé    Le grand souk!    L'appel de Moualfi aux industriels    L'épopée spatiale algérienne    Une famille nombreuse? Ça se gâte.    Défi royal pour le Sénégal    Les flops du Mondial    Un exploit pour rien    Une ville qui rayonne de splendeur    Berceau rural au patrimoine de l'humanité    Place aux compétitions!    Terrorisme: Zitout, Aboud et Boukhors condamnés à 20 ans de prison    Une circulaire qui fait jaser en France    FAF - D'importantes décisions prises par le Bureau fédéral    Ligue 1- Mise à jour du championnat: Quatre affiches explosives au programme    L'ancien ministre Baraki condamné à 10 ans de prison    Quel avenir pour l'Europe ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Ensemble "El Djazira" de musique andalouse anime un concert à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 12 - 2021

Un concert prolifique de musique andalouse a été animé vendredi à Alger par l'Ensemble "El Djazira", dans une ambiance conviviale et devant un public peu nombreux, astreint au strict respect des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du Coronavirus.
Sous la direction du maestro Bachir Mazouni au violon, l'Orchestre, en nombre réduit, de l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse, accueilli à la salle de cinéma "Sahel" à Cherraga, a embarqué l'assistance dans une belle randonnée onirique, à travers un programme déployé en deux parties, qui a mis en valeur la richesse du patrimoine andalou.
Dans le mode Sika, douze instrumentistes, dont trois musiciennes, ont entamé le premier volet du récital avec inqilab "Min houbi had el ghazala", interprété en chœur par l'ensemble, suivi dans le mouvement n'çraf de, " Tabaât rouhi hawaha", " Ya chabih dhey el hilal ", "Ya saki la taghefel" pour conclure avec un enchaînement de kh'lasset.
Les voix cristallines, sopranes et ténors d'Imene Aitouche au violon, Hafida Boungab et Hamouche Bacero au luth, ainsi que Ahmed Fouanis à la mandole, ont orné le silence de la salle avec des sorties en solo très appréciées par l'assistance, brillamment rendues dans la lenteur apaisante de la cadence n'çraf et la légèreté entrainante du mouvement kh'lass.
Au tour de Bachir Mazouni, à la voix présente et étoffée, également soutenu au R'bab par Ryma Cherbane, aux percussions par Azeddine Zaafi et Abdelkader Beneddine, ainsi que Tayeb Mohamedi à la guitare et Samy Bentouri au piano, d'interpréter un florilège de chants Hawzi et aâroubi, permettant une deuxième partie plus chaleureuse, qui a constitué, entre autres pièces, "Khatri bel djeffa t'âadeb", " Ya dhou aayani" et "Dekhil hassbek ya would ettir".
Ya men dara men naâchaqou, Mahla charab", Laqitouha fi tawafi tes'â, Selli houmoumek, Mata nestarihou, Bekri win kount m'henni, Kane m'âkoum djet, Mahla el âchiya, El khilaâ taâdjebni, ?chiyatoun, sont autant de pièces rendues par l'ensemble qui rappellent la richesse et la diversité du genre andalou.
Lire aussi: Avant-première de "Sœurs" de Yamina Benguigui à Tunis
Transitant par plusieurs modes dont le Moual et Raml el maya ainsi que différentes cadences rythmiques, les sonorités des instruments conventionnels de la musique andalouse (Violon, oud, r'bab), mêlées aux sons denses de, la mandole du professeur Amar Sari et Ahmed Fouanis, ainsi que le banjo de Mourad Bernoussi intégrés dans l'orchestration, ont mis en valeur le travail de recherche et la quête d'une identité sonore qui caractériserait l'association "El Djazira".
Le public, peu nombreux, a longtemps applaudi l'ensemble des artistes, savourant chaque instant du concert dans la délectation.
Fondée en 1993, l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse vise à "vulgariser et promouvoir" la musique andalouse, à travers une approche nouvelle consistant à inscrire cette musique savante dans l'universalité en tenant compte de l'authenticité de ses contenus, présentés dans des formes modernes et hautement esthétiques, peut-on lire sur le document de présentation de l'association.
Pour ce faire, l'orchestration chez l'Ensemble "El Djazira" a intégré des instruments peu ou pas utilisés dans la formation académique traditionnelle, à l'instar de la clarinette, la flûte traversière, le piano et le violoncelle, entre autre, présents aux côtés d'instruments conventionnels, comme le luth, la kouitra, le R'beb, le qanun, la mandoline, la derbouka et le tar.
Ouverte à l'année pour accueillir de nouvelles recrues et collaborant avec des ensembles issus d'autres disciplines artistiques, l'association "El Djazira" se démarque par sa volonté à s'adapter à tous les genres artistiques dans un élan singulier qui préserve l'authenticité de la musique andalouse.
Le concert de musique animé par l'Orchestre de l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse à la salle de cinéma Sahel de Cherraga a été organisé par l'Etablissement Arts et Culture, sous l'égide du ministère de la Culture et des Arts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.