Le taux de chômage inférieur à celui de l'avant-pandémie    Le déficit budgétaire dépasse 7,6 milliards de dollars en 2021    L'Alliance Renault-Nissan-Mitsubishi Motors va investir 23 mds EUR dans l'électrification sur 5 ans    La Chine émet une alerte jaune aux tempêtes de neige    Everton : Les supporters demande le départ de Pereira avant même son arrivée    CAN 2021 : Le programme complet des quarts de finale    Raymond Domenech et Estelle Denis séparés après 18 ans de vie commune    Tlemcen: Des habitants attendent toujours leur livret foncier    Loi de finances 2022 revue et corrigée : après les avocats, à qui le tour ?    Jungle/Pub sur Internet ?    Chlef: Un complexe sportif pas comme les autres    Complots et trahisons autour du football africain    L'Afrique ou les changements anticonstitutionnels    Dans la vie, rien n'est acquis une fois pour toutes    Promotion des enseignants aux grades supérieurs: Le Snapest boycotte le concours    Une catastrophe environnementale et sanitaire évitée à Oran Est: L'APC d'Oran a décidé de porter plainte contre X    Les Français accepteraient-ils d'être gouvernés par un président raciste ?    Albert Cossery : l'écrivain égyptien de l'indolente paresse et de la douce allégresse (1/3)    La Sadeg améliore sa desserte    Les exportations en hausse    Les Groupes parlementaires fustigent l'Anie    JSK - Royal Léopards reporté?    Messi penserait à un retour au Barça    Brèves Omnisports    Les preuves du complot    L'Algérie redessine les contours de la région    Le Tchad et la Libye veulent raffermir leurs relations bilatérales    Un challenge au sommet de l'UA    La rentrée reportée?    Pénurie de... soldats!    9 Tonnes de sucre stockées illicitement    Les APC sans majorité absolue débloquées    Lotfi Benbahmed rassure    Fermeture des espaces culturels    1ère édition en mai prochain    L'illusion d'un eldorado européen    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine dans les secteurs de Mahbès et d'El bekkari    La ministre de la Culture présente à l'ouverture de la Foire internationale du livre du Caire    Le "sommet" algéro-égyptien du Caire fait la "Une" des médias égyptiens    Bouslimani appelle la presse nationale à redoubler d'efforts pour faire avorter les projets visant l'Algérie    Accidents de la route: 10 morts et 298 blessés en une semaine en zones urbaines    Les avocats mettent fin à leur grève    14 candidats en lice pour un siège de sénateur    Le ministère des Affaires étrangères cible d'une cyberattaque    Le militant Yanis Adjlia écope de 6 mois de prison ferme    le procès de l'affaire du groupe agroalimentaire "Benamor" reporté au 2 février prochain    Témoignage d'un combattant de l'ALN en Wilaya III (Kabylie) 1956-1962    Sport et musique !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'Ensemble "El Djazira" de musique andalouse anime un concert à Alger
Publié dans Algérie Presse Service le 04 - 12 - 2021

Un concert prolifique de musique andalouse a été animé vendredi à Alger par l'Ensemble "El Djazira", dans une ambiance conviviale et devant un public peu nombreux, astreint au strict respect des mesures de prévention sanitaire contre la propagation du Coronavirus.
Sous la direction du maestro Bachir Mazouni au violon, l'Orchestre, en nombre réduit, de l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse, accueilli à la salle de cinéma "Sahel" à Cherraga, a embarqué l'assistance dans une belle randonnée onirique, à travers un programme déployé en deux parties, qui a mis en valeur la richesse du patrimoine andalou.
Dans le mode Sika, douze instrumentistes, dont trois musiciennes, ont entamé le premier volet du récital avec inqilab "Min houbi had el ghazala", interprété en chœur par l'ensemble, suivi dans le mouvement n'çraf de, " Tabaât rouhi hawaha", " Ya chabih dhey el hilal ", "Ya saki la taghefel" pour conclure avec un enchaînement de kh'lasset.
Les voix cristallines, sopranes et ténors d'Imene Aitouche au violon, Hafida Boungab et Hamouche Bacero au luth, ainsi que Ahmed Fouanis à la mandole, ont orné le silence de la salle avec des sorties en solo très appréciées par l'assistance, brillamment rendues dans la lenteur apaisante de la cadence n'çraf et la légèreté entrainante du mouvement kh'lass.
Au tour de Bachir Mazouni, à la voix présente et étoffée, également soutenu au R'bab par Ryma Cherbane, aux percussions par Azeddine Zaafi et Abdelkader Beneddine, ainsi que Tayeb Mohamedi à la guitare et Samy Bentouri au piano, d'interpréter un florilège de chants Hawzi et aâroubi, permettant une deuxième partie plus chaleureuse, qui a constitué, entre autres pièces, "Khatri bel djeffa t'âadeb", " Ya dhou aayani" et "Dekhil hassbek ya would ettir".
Ya men dara men naâchaqou, Mahla charab", Laqitouha fi tawafi tes'â, Selli houmoumek, Mata nestarihou, Bekri win kount m'henni, Kane m'âkoum djet, Mahla el âchiya, El khilaâ taâdjebni, ?chiyatoun, sont autant de pièces rendues par l'ensemble qui rappellent la richesse et la diversité du genre andalou.
Lire aussi: Avant-première de "Sœurs" de Yamina Benguigui à Tunis
Transitant par plusieurs modes dont le Moual et Raml el maya ainsi que différentes cadences rythmiques, les sonorités des instruments conventionnels de la musique andalouse (Violon, oud, r'bab), mêlées aux sons denses de, la mandole du professeur Amar Sari et Ahmed Fouanis, ainsi que le banjo de Mourad Bernoussi intégrés dans l'orchestration, ont mis en valeur le travail de recherche et la quête d'une identité sonore qui caractériserait l'association "El Djazira".
Le public, peu nombreux, a longtemps applaudi l'ensemble des artistes, savourant chaque instant du concert dans la délectation.
Fondée en 1993, l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse vise à "vulgariser et promouvoir" la musique andalouse, à travers une approche nouvelle consistant à inscrire cette musique savante dans l'universalité en tenant compte de l'authenticité de ses contenus, présentés dans des formes modernes et hautement esthétiques, peut-on lire sur le document de présentation de l'association.
Pour ce faire, l'orchestration chez l'Ensemble "El Djazira" a intégré des instruments peu ou pas utilisés dans la formation académique traditionnelle, à l'instar de la clarinette, la flûte traversière, le piano et le violoncelle, entre autre, présents aux côtés d'instruments conventionnels, comme le luth, la kouitra, le R'beb, le qanun, la mandoline, la derbouka et le tar.
Ouverte à l'année pour accueillir de nouvelles recrues et collaborant avec des ensembles issus d'autres disciplines artistiques, l'association "El Djazira" se démarque par sa volonté à s'adapter à tous les genres artistiques dans un élan singulier qui préserve l'authenticité de la musique andalouse.
Le concert de musique animé par l'Orchestre de l'association culturelle "El Djazira" de musique andalouse à la salle de cinéma Sahel de Cherraga a été organisé par l'Etablissement Arts et Culture, sous l'égide du ministère de la Culture et des Arts.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.