Brest : La promesse de Belaili pour la saison à venir    PSG : Départ inattendu de Xavi Simons    Real : Ceballos va prendre une décision    Traversée du «Tassili II» Marseille-Skikda quasiment vide: Une action délibérée    Chlef: Parer aux coupures d'électricité    Industrie pharmaceutique: La facture d'importation d'insuline réduite de 50% en 2023    Drame de Melilla: Le Maroc tente une diversion, Alger répond    Facteurs défavorables    «Rachad», ses sources de financement et le «MAK»: Le grand déballage de Benhalima se poursuit    Justice: Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison    Affaire Sonatrach-Saïpem: Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison    JSM Tiaret: Un parcours satisfaisant mais...    17 ha de blé, 16.000 arbres fruitiers et 20.000 poussins ravagés par le feu    Enseignement supérieur: Assurer l'employabilité des diplômés universitaires    Des opérations de contrôle inopinées des transporteurs: Des mesures pour veiller au respect du nouveau plan des transports    Surfer prudent, surfer intelligent    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    Le président Tebboune reçoit le secrétaire général de l'Unpa    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Chakib Khelil condamné à 20 ans de prison ferme    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Loukal rattrapé par la justice    La session prolongée au 15 juillet    Le mot de Lamamra à la diaspora    «Chaud» sera l'été...    Le service d'addictologie inauguré    Le CHU sera concrétisé    Ces obstacles à franchir    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai
Publié dans Algérie Presse Service le 23 - 05 - 2022

OUZOU- La 2éme édition du Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni (Tizi Ouzou) se tiendra du 24 au 28 mai courant et sera marquée par une importante participation d'auteurs-écrivains algériens, tout en étant ponctuée de rencontres-débats et conférences thématiques, annoncent les organisateurs.
L'événement qui s'inscrit désormais dans la régularité après le franc succès enregistré lors de la 1ère édition en 2021, est organisé par l'Association culturelle "Loisirs de Jeunes" (ACLJ) d'Ath Yanni, en collaboration avec les autorités locales, et sera abrité par la maison de jeunes "Keddache Ali" de la commune.
La manifestation verra la présence de plus d'une centaine d'auteurs, de 26 maisons d'édition et de 4 librairies nationales, précise à l'APS l'un des organisateurs, Makhlouf Boughareb. Les conférences seront animées par des écrivains et des universitaires.
La cérémonie officielle d'ouverture du Salon, prévue à 10 h, sera suivie de la 1ère table ronde "Tira Ntlawin", (écritures de femmes) animée par Chabha Bengana et Rachida Sidhoum. Mohand Akli Salhi et Takfarinas Nait Chabane débattront, dans après-midi, de la thématique de "la production littéraire amazighe", avant un échange-dédicace avec l'auteur Arab Si Abderrahmane autour de son roman "La colline sacrifiée".
La seconde journée du Salon sera entamée par une table ronde autour de "L'héritage de Mohya" (auteur, parolier, traducteur et poète), avec Said Chemakh et Amar Laoufi, suivie d'un échange du public avec Habib Allah Mansouri sur la problématique de "L'usage de la terminologie de l'histoire", puis avec Lyes Belaidi autour de son livre "Tasnaght N'umezruy" (la sagesse de l'histoire).
Dans l' après-midi, une table ronde sur "Le patrimoine amazigh" sera animée par Djamel Laceb, Hamid Bilek et Hacene Halouane, suivie d'une causerie avec Achite Belkacem sur "La mémoire et le vécu locaux à Ath Yanni".
Pour la journée du jeudi, et dans le cadre du volet "Un auteur/Un livre", il est prévu la présentation des romans "La relique" de Hocine Haroun et de "Dans le ciel des oiseaux et des étoiles" de Ali Mouzaoui.
Une conférence sur "L'Algérie des temps préhistoriques, un patrimoine méconnu" présentée par Ginette Aumassip, s'en suivra dans l'après-midi, puis une table-ronde intitulée "Une nouvelle place pour la pensée et l'écriture féminine", sera présentée par Selma Hellal en présence de Maya Ouabadi et Saadia Gacem.
Malika Fatima Boukhellou animera, pour sa part, une conférence sur "L'intellectuel Mammerien".
Vendredi, les romans "Le prodige" de Tarik Ait Menguellet et "Marée basse" de Adib Benazzi, seront présentés, et seront suivis par les présentations de Rostom Touati Adib autour de "La névrose contemporaine dans la littérature", et d'Idir Hachi sur "L'insurrection de 1871", et par un hommage de Mocrani Hamdane à Tahar Djaout, intitulé "Silence".
Au dernier jour du Salon, le public appréciera les ouvrages de Salima Mimoun, "La pieuvre", et de Ferroudja Ousmer, "Derrière les larmes de ma grand-mère", avant la tenue d'une table ronde sur l'écriture de la jeunesse, en présence de jeunes auteurs, suivie d'une conférence de Ali Cherrak sur la "Rétrospective du mouvement national".
Au programme de cette édition, sont également prévus des ateliers de chants, de contes et d'écriture dont l'un animé par l'écrivain-journaliste, Arezki Metref.(APS)


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.