Tourisme: Air Algérie appelée à accompagner les efforts de développement du secteur    La décision de la Cour africaine est une attestation du statut juridique du conflit    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Lancement officiel du réseau parlementaire sur le climat et l'environnement    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Grippe saisonnière: réception de 2,5 millions de doses de vaccin    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Le Premier ministre inaugure la 21ème édition du SITEV    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    A quand une rencontre Président-Maires ?    LA VIE... ET LE RESTE    «Nos entreprises sont prêtes à investir en Algérie»    Une aubaine pour les cimentiers    Des «lignes rouges» tracées    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Trois ateliers illégaux démantelés    Tensions accrues au Sahel    Du bon et du moins bon    Maguire, c'est désastreux    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Le Président Tebboune reçoit l'ambassadeur du Ghana    APN: Réunion de coordination sous la présidence de Boughali    Festival national du Malouf de Constantine : une ambiance apaisante lors de la 2ème soirée    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Un coup de piston et...    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un Salon du livre dans chaque daïra
Tizi Ouzou
Publié dans L'Expression le 11 - 04 - 2021

C'est ce qu'a révélé Nabila Goumeziane, directrice de la culture et des arts de la wilaya de Tizi Ouzou en marge du Salon du livre Mouloud-Mammeri qui s'est tenu à Ath Yanni du 8 au 10 avril courant. Nabila Goumeziane a précisé qu'il existe déjà quatre Salons du livre qui se tiennent dans la wilaya de Tizi Ouzou et ses services sont en train d'oeuvrer afin que chaque daïra abrite annuellement son propre Salon du livre. Il faut rappeler qu'en plus du Salon du livre Mouloud-Mammeri dont c'est la première édition cette fois-ci, la wilaya de Tizi Ouzou abrite aussi, annuellement, le salon Djurdjura du livre aussi bien dans la ville de Tizi Ouzou qu'à Azazga ainsi qu'un Salon annuel du livre qui est organisé à la bibliothèque «Mohia Abdellah» de Boudjima à l'initiative de l'Assemblée populaire communale et dont l'édition de cette année est prévue à partir du 20 mai 2021.
Salon du livre amazigh
En outre, la commune de Ouacif s'apprête, à son tour, à abriter son propre Salon du livre et celui-ci est spécialement dédié au livre de langue amazighe, tous les genres confondus. Il s'agit d'un Salon du livre amazigh organisé par une association culturelle locale avec l'implication active d'écrivains en langue kabyle dont Hacene Halouane, Tahar Ould Amar, Lynda Koudache, Hamid Bilek, Djamel Laceb, etc. La directrice de la culture a tenu à rappeler que l'organisation d'un Salon du livre par daïra constitue une priorité pour la direction de la culture compte tenu de la place importante accordée au livre et à la lecture, mais aussi au vu du nombre élevé d'écrivains et d'éditeurs qui activent dans la région.
Salon du ivre d'Ath Yanni
En outre, le Salon du livre d'Ath Yanni, tenu pendant ces trois derniers jours, a été une excellente occasion pour faire rencontrer des dizaines d'écrivains avec leurs lecteurs. En plus de l'animation de plusieurs séances de ventes-dédicaces, les écrivains ont donné des conférences-débats et animé des tables rondes sur divers thèmes. La première a été celle donnée par des femmes écrivaines et coordonnée par Selma Hellal, directrice des éditions Barzakh. Il a été question de développer la thématique de l'écriture féminine en Algérie, qui n'a cessé d'évoluer positivement depuis Taos Amrouche, Fadhma Ath Mansour et Assia Djebar jusqu'à Lynda Chouiten, Maissa Bey, Malika Mokeddem et tant d'autres femmes romancières.
Une forte participation des auteurs
Ils ont été également très nom- breux les écrivains à avoir été très satisfaits d'avoir participé à la première édition du Salon du livre Mouloud-Mammeri d'Ath Yanni, à l'instar de Nadjib Stambouli, Jaoudet Gassouma, Akli Derouaz, Chabane Imache, Salem Amrane... Amin Zaoui a animé une conférence-débat autour du thème: «Langues, cultures et société en Algérie», suivie d'une séance-dédicace de ses deux nouveaux livres: «Canicule glaciale» (roman aux éditions Dalimen) et «Souffles de la raison» (essai aux éditions Tafat). La dernière journée du salon a été riche et variée en activités. Une conférence intitulée «écriture féminine et libération», a été présentée par Aziz Naâmane alors que l'historien, romancier et chercheur Younès Adli a animé une communication sur «Des Igelliden aux sultans, courbe d'histoire». Ce dernier a dédicacé ses ouvrages, ayant fait l'objet d'une réédition tout récemment au grand bonheur de ses milliers de lecteurs, férus d'histoire. Lynda Chouiten, romancière lauréate du Grand Prix littéraire Assia Djebar, en langue française, a présenté son oeuvre littéraire tout en dédicaçant ses titres, dont Une valse, le livre primé. La dernière escale du Salon du livre Mouloud-Mammeri d'Ath Yanni a été une table ronde sur le thème «La littérature amazighe: le passage de l'oral à l'écrit», animée par les écrivains de langue amazighe Djamel Laceb, Rachida Ben Sidhoum, Hacene Halouane et Hamid Bilek.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.