L'Algérie, "un carrefour pour les investisseurs" à la faveur de la nouvelle loi sur l'investissement    Echange d'expériences entre l'Algérie et le Danemark en matière de développement de projets des énergies renouvelables    Sétif : les 3/4 des médicaments présents sur le marché algérien sont de fabrication nationale    Drame de Melilla : la ministre espagnole du Travail exige des "clarifications"    Le Président Tebboune reçoit le recteur de la Mosquée de Paris    JM/ Boxe : Khelif et Bouloudinats en demi-finale, Mordjane et Benlaribi passent en quarts    Pourquoi le modèle autoritaire algérien, au contraire du modèle autoritaire chinois, n'a pas conduit au développement ?    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Ecole militaire polytechnique de Bordj El-Bahri : Sortie de la 49e promotion d'officiers ingénieurs    Séisme d'Oran: une commission technique inspecte les habitations touchées    Ports de pêche: lancement d'une opération nationale pour le dégagement de 351 épaves de bateaux    JM/ Tennis: l'Algérienne Benaissa qualifiée au second tour    Conseil de Sécurité: consultations sur la situation en Libye    JM: les Algériens de la lutte gréco-romaine visent le métal suprême    JM: coup d'envoi du festival national de la chanson raï    22e Festival culturel européen: l'Italie et la France à l'honneur    "M'tember", exposition collective d'artistes inaugurée à Alger    Amélie Oudéa-Castéra, ministre française des Sports et des Jeux olympiques et paralympiques au «Le Quotidien d'Oran»: «Bâtir de véritables traits d'union avec l'Algérie»    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    Bureaucratie, administrateurs et administrés    Les derniers bénéficiaires de la formule «à points»: Relogement de 2.137 familles à Ain El Beida et El Barki le 05 juillet    Douanes: Des quantités considérables de drogues et de psychotropes saisies    Consommation des eaux des citernes mobiles: Les mises en grade des médecins et des bureaux d'hygiène    Un nouvel ordre mondial plus juste    Tlemcen: Des contractuels titularisés revendiquent leurs salaires et leurs rappels    Parée de couleurs méditerranéennes: Oran a placé la barre très haut    Le Président Tebboune reçoit le jeune Mathieu Hill, un ami de l'Algérie    Confirmée, Elisabeth Borne doit former un gouvernement    Nouvelles attaques contre l'occupant marocain à Farsia et Houza    Les exportations en hausse    Derouaz et Tizzano donnent le ''la''    Les lauréats connus    Faut-il croire Benbahmed?    Le 5 Juillet se prépare activement    Algérie, terre des grands défis    Les algériens entrent en lice    La «stabilité régionale» au coeur de l'entretien    La bataille d'Iamorène    Ghardaïa accueillera l'événement    De l'art dans les rues d'oran    ANP: sortie de trois promotions à l'Ecole supérieure navale de Tamanfoust    Melilla: 18 migrants meurent après l'usage de la force par la police marocaine    Des députés et des sénateurs exclus du parti    Rachad dans de sales draps!    Le plaidoyer de Soufiane Djilali    Notre mère l'Afrique !    Bons mots et cruelles vérités    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale
Publié dans Algérie Presse Service le 24 - 05 - 2022

Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a annoncé mardi dans un communiqué la mise en place d'un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale de lutte contre les incendies de forêts.
Ce dispositif, contenant des mesures à caractère organisationnel et opérationnel, vient dans un contexte de "risque d'incendies de forêts récurrents" pour le pays "avec un nombre de départs de feux en ascension graduelle, ces dernières années" et des conditions météorologiques assorties d'une vague de chaleur, selon le même texte.
Sur le plan organisationnel, le dispositif mis en place en concertation avec l'ensemble des parties concernées, consiste en l'installation au niveau central de la Commission nationale de protection des forêts (CNPF) présidée par le ministre de l'Agriculture et du Développement rural, composée de représentants de 13 ministères et 11 institutions nationales en relation avec la protection des forêts.
Cette commission nationale a pour missions d'arrêter et d'actualiser le plan de lutte préventive et active contre les feux de forêts, les parasites et les maladies affectant les forêts, d'assurer la coordination des actions des organismes concernés, de tracer, au début de chaque campagne, le programme aux commissions de protection des forêts de wilaya, de procéder, à la fin de chaque campagne, à l'étude et à l'exploitation du bilan final sur la base des rapports qui lui sont transmis par les commissions de wilayas.
Au niveau local, il a été procédé à l'installation de 40 comités opérationnels de wilaya, pour la coordination des opérations et la mobilisation des moyens de lutte sur le territoire de chaque wilaya, l'installation de 1.333 comités opérationnels communaux qui ont un rôle de coordination des actions de lutte, au niveau communal, en mobilisant les moyens nécessaires et la mise en place des 468 comités opérationnels de daïra qui coordonnent les opérations de lutte au niveau des communes placées sous l'autorité de chaque daïra et enfin l'installation de 2.353 comités de riverains qui jouent un rôle important dans la prévention des feux de forêts, la sensibilisation, l'alerte et la première intervention sur les foyers de feux, indique le communiqué.
Sur le plan opérationnel de lutte au titre de la campagne 2022, le dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale de lutte contre les incendies de forêts a déployé 401 postes de vigie destinés à la surveillance et à l'alerte, avec un effectif de 960 agents, 513 brigades mobiles avec un effectif de 1.017 éléments chargés de la première intervention, 1.019 chantiers d'intervention avec un effectif global de 9.481 ouvriers, et 3261 points d'eau situés en forêts ou à proximité pour l'approvisionnement des camions ravitailleurs et camions citernes feux de forêt légers (forêts et protection civile).
Le plan a mobilisé 63 camions ravitailleurs et 15 camions citernes de 3.000 litres, 2.084 équipements de communication radioélectrique de type VHF, pour l'alerte rapide et le renforcement de la coordination des moyens de lutte, 240 camions citernes feux de forêts légers (CCFFL), et 3.300 pompes dorsales.
Ces moyens déployés sont appuyés par "d'importants renforts en moyens humains et matériels de la protection civile", notamment les colonnes mobiles dont le nombre est sans cesse en augmentation ces dernières années, selon le même communiqué qui note "la contribution indéniable des populations riveraines et des citoyens dans la prévention et la première intervention".
Sur la base de ce plan, souligne-t-on dans le même texte, les services la Direction générale des Forêts et les commissions de wilaya "sont instruits à l'effet d'engager, dans l'immédiat, nombre de mesures d'urgence et d'alerte".
Ces mesures d'urgence, précise-t-on, se traduise par "la mise en œuvre d'une approche d'alerte précoce visant à informer et à maitriser tout départ de feu de forêt, la réactivation des postes de vigie, l'intervention rapide pour se prémunir de toute propagation de feux de forêts, la mise en place de patrouilles constituées des services de la DGF, de la protection civile et des services de sécurité et ce, 24/24, la mobilisation des moyens d'intervention (colonnes mobiles, points d'eau), la coordination avec la protection civile pour l'intervention proprement dite et d'autres secteurs concernant la prévention, la coordination avec l'ASAL et les services météorologiques, la réactivation du plan de communication et de sensibilisation de lutte contre les feux de forêts, l'implication des populations riveraines à tout processus de prévention et d'intervention contre les incendies".
Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural souligne qu'"en cas de nécessité, les walis, procèderont à la promulgation d'arrêtés portant sur l'interdiction d'accès aux espaces forestiers".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.