Feux de forêt: 37 morts, poursuite des efforts pour endiguer les flammes    Feux de forêt: le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue palestinien    Feux de forêt: le secrétaire général de la Ligue arabe présente ses condoléances à l'Algérie    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie décroche dix médailles en Kick-boxing, dont cinq ce jeudi    Manchester United: l'hypothèse Dortmund pour Ronaldo    Goudjil salue le grand intérêt qu'accorde le Président de la République au dossier de la Mémoire    Feux de forêt: l'Etat mobilise tous les moyens pour circonscrire les feux et prendre en charge les sinistrés    Congrès de la Soummam: un dispositif de génie pour assurer la plus grande sécurité    Congrès de la Soummam: Un "saut qualitatif" dans la conduite de la Révolution    Feux de forêt : le Président Tebboune reçoit les condoléances de son homologue tunisien Kaïs Saïed    Tennis / Tournoi international ITF (U14): l'Algérienne Badache sacrée à Tunis    Une délégation du Centre africain pour le contrôle et la prévention des maladies reçue à Alger    Industrie pharmaceutique: Benbahmed aborde avec des experts de l'UA les opportunités de coopération    "Section Aéroportée 2022": exécution de l'épreuve du Biathlon    Le monodrame "Gilgamesh, comme vous en avez jamais entendu parler" présenté à Alger    Déclarations algérophobes de Raïssoui : des "divagations infâmes" étrangères à l'unité des rangs    «Les Palestiniens, spectateurs et acteurs de leur... propre extinction ?»    Faible impact    Agriculture et développement rural: Aperçu historique sur l'évolution du foncier agricole en Algérie à travers les âges    Démographie et procréation    Les habitants de la corniche endurent le calvaire: Embouteillages, tension sur les transports, diktat des «clandestins»    Aïn El Beïda: La ligne 28 prolongée jusqu'à la cité 2000 logements    ONE, DEUX, TROIS... TAHIA L'ALGERIE !    Gara-Djebilet: L'exploitation de la mine de fer a commencé    Ligue 2: Préparation de la nouvelle saison    Le courage de vivre    L'esprit des comportements    Incorrigible Makhzen!    La presse marocaine prend le relais    Dix-sept morts après des frappes turques dans le nord    La recherche scientifique est la seule voie    «Le bien-être individuel est lié à l'action collective»    La justice rouvre de nombreux dossiers    Le Maroc c'est toujours... kif-kif    «Il faut revoir la gestion des ports de pêche»    Fin de mission pour les administrateurs    Afrique nous voilà!    Algérie-Brésil en France?    Lagraâ veut partir    Et de trois pour Syoud!    «Raïssouni se trompe de cible»    Demain, l'ascension d'Azrou N'Thor    «Décoloniser la préhistoire algérienne»    Tebboune présente ses condoléances    Céréaliculture: rappel aux producteurs l'obligation de livrer leurs récoltes aux CCLS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    15 pays y prennent part    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



M. Diafat lance le programme national de développement des micro-entreprises
Publié dans Algérie Presse Service le 02 - 07 - 2022

Le ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé de la Micro-entreprise, Nassim Diafat a lancé, samedi à Alger, le programme national de développement des micro-entreprises à travers les différentes wilayas du pays.
Le ministre délégué s'exprimait lors de la première édition du "Forum des Micro-entreprises", lors duquel a été annoncé "le Programme national de développement de la Micro-entreprise, de la micro-entreprise familiale et d'appui à l'entrepreneuriat".
M.Diafat a annoncé, à cette occasion, la signature d'un accord entre son département et l'Association professionnelle des banques et des établissements financiers (ABEF) prévoyant le lancement de nouvelles formules de financement au profit des micro-entreprises.
L'accord en question, explique-t-il, concerne le financement collectif, le crédit d'exploitation estimé à 1 millions Da et une autre procédure en matière de financement des coopératives et du refinancement des entreprises défaillantes.
Et de rappeler que la micro-entreprise est "une locomotive de la croissance économique locale", d'où la nécessaire participation des acteurs locaux dans "une démarche qui réunit les priorités de la politique gouvernementale en la matière et la spécificité des territoires selon une approche purement économique".
En concrétisation du programme et des engagements du président de la République et en application du plan d'action du gouvernement et du plan national de relance économique, le département de la micro-entreprise a lancé, dès sa création en juin 2020, plusieurs réformes visant notamment à créer des micro-entreprises leaders et à la hauteur des exigences du marché.
Au cours des deux dernières années, le secteur s'est renforcé par la promulgation et la modification de 14 textes réglementaires (décrets présidentiels, exécutifs et arrêtés interministériels), affirme le ministre, relevant l'intérêt qu'accorde son département à l'accompagnement des porteurs de projets, en dispensant des formations en fonction du domaine d'activités et en assurant un financement approprié à chaque projet.
Le ministère veille également à garantir l'obtention d'équipements et de matériels appropriés aux activités retenues, à assurer le foncier conforme pour le lancement des activités de production des biens et des services, à fournir des plans de charge à ces entreprises et leur permettre de sous traiter avec les entreprises nationales.
Il a rappelé également l'accompagnement des micro-entreprises pour le renforcement de leurs capacités et la mise en conformité de leurs produits aux normes de qualité, outre la prise en charge optimale des entreprises en difficulté.
A ce jour, 20 accords de partenariat et de coopération ont été signés avec des départements ministériels, des organismes publics et des groupes économiques publics et privés. Cinq (5) mémorandums d'entente internationaux ont été signés avec la Mauritanie, la Tunisie, l'Egypte, la Turquie et l'Italie, a ajouté le ministre.
"Le secteur de la micro-entreprise a été numérisé à 100%" pour "hisser le niveau des services accordés aux porteurs de projets et faciliter le travail des employés et cadres du secteur, en adoptant une gestion intelligente adaptée à l'évolution technologique", a précisé M. Diafat.
Un laboratoire de fabrication intelligente a également été créé. Ce dernier fournit les équipements et programmes modernes pour concrétiser les idées des porteurs de projets sur le terrain et permettre aux travailleurs et étudiants pour bénéficier des dispositifs de soutien de l'Etat, en élevant l'âge à 55 ans et en donnant à tout un chacun la possibilité de construire une économie solide.
Le ministre a également évoqué le programme "Docteur-entrepreneur" destiné aux doctorants, toutes spécialités confondues, qui a été appliqué avec la Faculté des sciences de la nature et de la vie de l'université "Frères Mentouri" de Constantine 1 et qui vise à créer des entreprises innovantes à spécialité scientifique pouvant satisfaire les besoins du marché national et international, en attendant sa généralisation à toutes les universités algériennes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.