L'Algérie pays à fortes potentialités    Les attentes prononcées des professionnels    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les incendies de retour    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Inondations au Soudan: l'Algérie présente ses condoléances    Ligue 1/CS Constantine: Madoui restera l'entraîneur de l'équipe    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    L'Algérie présente ses condoléances    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie s'incline face à l'Arabie saoudite (2-1)    Journée nationale de la poésie: riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Onze foyers d'incendies enregistrés ce dimanche à travers six wilayas    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): "Excellente organisation ", estiment les participants    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    AS Rome : Mourinho se félicite du mercato    Régénération verte    Plusieurs wilayas concernées: Températures caniculaires et mises en garde    Pr Mahyaoui - Covid-19: l'épidémie n'est pas encore terminée    L'inversion des rôles et l'Etat    Après deux ans de suspension: Le Salon international du tourisme de retour    Hors jeu semi-automatique: Un nouveau test avant le Mondial 2022    Port d'Oran: 4.250 portables saisis    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans
Publié dans Algérie Presse Service le 03 - 07 - 2022

Plus de 5 millions de diplômés ont été formés par les différentes universités du pays depuis l'Indépendance, le 5 juillet 1962, a indiqué, dimanche à Alger, le ministre de l'Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Abdelbaki Benziane.
"Au lendemain de l'Indépendance, l'Algérie devait relever le défi de la démocratisation de l'enseignement supérieur. L'Université algérienne a affronté beaucoup de défis, tant sur le plan politique, qu'économique et social et a formé plus de 5 millions de diplômés en 60 ans", a déclaré M. Benziane sur les ondes de la chaine 3 de la Radio nationale.
Ainsi, au moment du recouvrement de sa souveraineté, l'Algérie "comptait une seule Université, celle d'Alger, avec ces deux annexes à Constantine et Oran. Aujourd'hui, nous sommes passés à 111 établissements, dont 54 Universités", a-t-il ajouté.
Il a précisé qu'à cette même période, le pays ne comptait que 82 enseignants permanents pour 1300 étudiants. Un nombre qui a évolué à plus de 63.000 enseignants permanents pour 1.700 000 étudiants".
Concernant les missions actuelles de l'Université algérienne, le premier responsable du secteur a souligné que le secteur "travaille sur l'amélioration de la qualité de la formation, de la recherche et de la gouvernance au sein de l'Université".
"Nous sommes en phase de réagir aux nouveaux défis, tels la qualité de l'enseignement et l'employabilité", dévoilant que 400.000 employés sont formés entre les trois cycles LMD (Licence, Master, Doctorat).
En plus de la volonté de créer des opportunités d'emplois aux diplômés, le secteur de l'Enseignement supérieur les "encourage" à créer leur propre richesse à travers le dispositif dit des "incubateurs", a-t-il poursuivi, qualifiant celles-ci d'"interface entre l'université qui en compte 42 actuellement et le secteur économique".
Il a indiqué également que la formation doctorante "concerne aujourd'hui dans toutes les spécialités avec un encadrement de plus en plus qualifié, situé autour de 48 % de rang magistral alors qu'il était de moitié il y a quelques années.
Tout en soulignant la nécessité de "réfléchir aux métiers de demain", M.Benziane a fait état de "la révision graduelle de la carte de formation" en introduisant de nouvelles spécialités, et ce, en fonction des vœux des bacheliers qui sont plus orientés vers les technologies, rappelant, à ce propos, l'ouverture, durant l'année universitaire en cours, des deux grandes écoles de mathématiques et d'intelligence artificielle.
Sur un autre plan, le ministre a défendu "l'ouverture de l'université sur le monde et sur toutes les langues", tout en "encourageant" l'anglais comme vecteur de la technologie et des publications universitaires qui représentent "un critère des classements mondiaux" des universités, avant de souligner que "la numérisation du secteur demeure un levier d'accompagnement des actions arrêtées par celui-ci".
Se prononçant en faveur de l'enseignement universitaire privé, il a également évoqué "la possibilité" d'aller vers des universités mixtes avec des établissements étrangers "de renommée établie", réitérant que "l'Algérie n'est jamais revenue sur le principe inaliénable de la gratuité de l'enseignement et ce, même pour celui de pointe".


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.