Bejaia/Elections communales partielles: les disparités villageoises, un réel souci à traiter    Belaribi: des commissions ad hoc pour contrôler la qualité des logements AADL    Agriculture: la Hollande intéressée par l'approfondissement de la coopération avec l'Algérie    Une nouvelle réflexion pour attirer les touristes et développer le tourisme interne    CAN U23 (préparation): l'Algérie bat le Soudan (2-0)    L'Algérie abrite les réunions des bureaux exécutif et de gestion de l'UAHJ    Agressions sionistes contre Al-Aqsa: la communauté internationale appelée à intervenir    LA FRANCE DE MACRON OFFRE SES SERVICES À LA JUNTE MILITAIRE    Une importante quantité de comprimés psychotropes saisie à El-Tarf    Préparatifs du Sommet arabe: Bouslimani reçoit le DG de l'ASBU    Mohammed VI invité au Sommet arabe d'Alger    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Mostaganem: lancement de la 53e édition du Festival culturel national du théâtre amateur    Festival national du Malouf de Constantine: le chant traditionnel authentique ravive la scène artistique    Football: la DGSN prend des mesures en prévision du match Algérie-Nigéria    OL : Cherki veut plus de temps de jeu    Juventus : Paredes n'avait pas de contact avec Mbappé    Réunion gouvernement-walis: Les équilibres financiers au vert    Football Algérie-Nigéria aujourd'hui à 20h00: Un nouveau test à exploiter    Un choc nucléaire inévitable ?    Youssef: Al-Qaradaoui est mort    Transport universitaire: L'application «MyBus» lancée en octobre    Santé: 11 décès par rage en 2021    El Kerma: Ouverture du marché de gros de poisson le mois prochain    Le wali, homme-orchestre    Développement local: Passer d'une gestion administrative à une gestion économique    Algérie-Russie: Ouverture demain de la 10e Commission mixte économique    Peaux de banane !    Bouloussa meilleur algérien au classement mondial    La bombe Benkirane    Mohammed VI: le Noriega du Maghreb    Le FFS fêtera jeudi ses 59 ans    Du coke russe pour le haut-fourneau    Strictes recommandations aux commis de l'état    De la drogue et de la pédophilie    «Tous les indicateurs sont positifs»    De charmante hôtesse, à femme violentée!    Les étudiants en costume de startupeurs    Un coup de piston et...    Le plan de Benzema    Brèves Omnisports    «Les Algériens n'admettent pas la mémoire sélective»    Proposition pour la création de marchés de l'art    Quand la science se combine au religieux    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Des cadeaux attendrissants    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les céréaliculteurs tenus de livrer la totalité de leurs récoltes aux coopératives
Publié dans Algérie Presse Service le 09 - 08 - 2022

Les céréaliculteurs sont tenus de livrer la totalité de leurs récoltes (blé et orge) aux coopératives des céréales et des légumes secs (CCLS) afin d'assurer la disponibilité de ces matières premières, en vertu des dispositions de la loi de Finances complémentaire 2022, a indiqué mardi un communiqué du ministère de l'Agriculture et du Développement rural.
"La Loi de Finances complémentaire 2022, notamment dans son article 30, fixe l'obligation pour les agriculteurs céréaliculteurs (blé et orge) de livrer la totalité de leurs récoltes aux coopératives des céréales et des légumes secs (CCLS) territorialement compétentes", a précisé la même source.
Le ministère a expliqué que cette "importante décision d'ordre structurel prise par les pouvoirs publics" est "motivée par la situation géopolitique à travers le monde et l'obligation d'assurer la disponibilité des matières premières céréalières dans notre pays".
Le ministère a rappelé, à cette occasion, que les coopératives, sous tutelle de l'Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC), constituent "un outil indispensable pour le développement de la filière céréales et légumes secs et appliquent sur le terrain la politique publique du secteur de l'agriculture orientée vers la sécurité alimentaire et la réduction à la dépendance des importations".
Dans ce contexte, il a évoqué les efforts de l'Etat en faveur de cette filière. Ils s'agit, entre autres, du financement (crédit fournisseur, crédit Rfig), de l'accompagnement technique, de la mise à disposition des semences certifiées et d'autres intrants, des mesures de stabilisation des prix des engrais azotés en accord avec le ministère de l'Energie et des Mines(ASMIDAL), ainsi que du soutien financier pour l'acquisition des équipements (matériel de récolte et équipements d'irrigation).
Les efforts de l'Etat pour le développement de la céréaliculture ont porté aussi sur le relèvement du niveau des prix d'achat des céréales par les CCLS à 6.000 DA/quintal de blé dur, 5.000 DA/quintal pour le blé tendre et 3.500 DA/quintal pour l'orge, la mobilisation du parc moissonneuses batteuses, ainsi que l'organisation de la collecte et des guichets uniques de paiement (CCLS, BADR), CNMA, a ajouté le ministère.
Ces efforts montrent, selon le communiqué, "clairement la priorité absolue accordée pour atteindre les objectifs vitaux de recherche de la performance, de l'amélioration des rendements et de l'augmentation des quantités de céréales livrées et mises en sécurité".
A ce titre et en vertu de la Loi, "les producteurs sont tenus désormais par l'obligation concrète d'assurer la livraison en totalité de la récolte auprès des CCLS", a-t-on souligné de même source.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.