À quand le vrai bonheur?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les raisons du processus inflationniste    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Huit grands brûlés transférés à l'étranger    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La presse en deuil    Ali Ghediri condamné à 4 ans de prison ferme    Les milliards pleuvent...    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Une inauguration, puis rien !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    Halte au grignotage la nuit !    Chien de mer en sauce    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    L'offre se resserre    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    Rentrée scolaire perturbée à Béjaïa    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    La France déchirée?    La montée des extrémismes    Haut Conseil de Sécurité: L'espace aérien algérien fermé aux avions marocains    Il sera inhumé aujourd'hui à El Alia: Abdelkader Bensalah n'est plus    Exonérations totale des pénalités et des majorations de retard: La CASNOS sensibilise    Bekkat Berkani: Une réforme du système de santé est nécessaire    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    Boulahia s'engage avec l'Emirates Club    Ici, ailleurs, de Borges à El-Harrach    "LA LITTERATURE NOURRIT L'IMAGINAIRE ET FAÇONNE UN INDIVIDU LIBRE"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



« Nous n'avons aucun doute sur le respect de l'Algérie des résolutions 1970 et 1973 de l'ONU »
Michael Mann, le porte-parole de Catherine Ashton à El Khabar
Publié dans El Khabar le 03 - 07 - 2011

Le haut Représentant pour les Affaires étrangères et la politique de sécurité de l'UE, Catherine Ashton, a accepté de charger son porte-parole, Michael Mann, qui nous a accordé un entretien fleuve sur les questions d'actualités, entre autres le la lutte contre le terrorisme et le conflit en Libye.
* Quel est le rôle que peut jouer l'Algérie dans l'ensemble de la politique sécuritaire européenne concernant la lutte contre le terrorisme et l'immigration clandestine ?
L'Algérie est un partenaire important pour l'UE, qui dans le cadre de l'espace méditerranéen et le partenariat euro-africaine, contribue d'une manière significative dans l'approfondissement du dialogue avec l'Algérie dans le domaine sécuritaire, la lutte contre le terrorisme et la circulation des personnes.
* Quelle est votre approche pour faire face aux menaces de l'AQMI ?
L'UE encourage les efforts visant le renforcement de la coopération sud-sud, l'intégration régionale et les questions liées à l'énergie, la sécurité, la lutte contre le terrorisme, les infrastructures de base, le contrôle des frontières et d'autres défis communs auxquels toute la région doit faire face. L'UE salue l'adhésion des pays du Maghreb à la coopération régionale visant le renforcement de la sécurité et la prospérité dans la région sahélo saharienne.
* La crise en Libye a atteint des proportions alarmantes. Ne pensez-vous pas que l'option militaire et le soutien de l'opposition armée n'a fait qu'aggraver la situation et disposez-vous de solutions pour rendre la stabilité à ce pays ?
La communauté internationale est responsable de la protection des civiles en Libye. L'intervention militaire a eu lieu conformément aux résolutions 1970 et 1973 du conseil de sécurité de l'ONU. L'UE est disposée à tout faire pour mettre fin aux souffrances des civiles libyens et leur protection, cela passe par l'arrivée des aides humanitaires aux habitants, que ce soit à Tripoli, à Benghazi, à Mesrata, à Djbel Nefoussa ou dans d'autres régions.
* Comment considérez-vous les accusations faisant étant de l'envoi par l'Algérie des mercenaires en soutien du colonel El Guedafi, portées contre l'Algérie ?
La crise en Libye a eu des conséquences néfastes et a crée une sorte d'instabilité dans tous les pays voisins. C'est ce que nous avons enregistré lors des attaques menées par les forces d'El Guedafi dans le territoire tunisien. De sa part, l'Algérie a pris des mesures pour sécuriser ses longues frontières avec la Libye. Je n'ai aucun doute sur la volonté des autorités algériennes de respecter toutes les résolutions onusiennes interdisant l'envoi des forces en guise de soutien à El Guedafi, des armes et des munitions.
* L'UE peut-elle contribuer à l'amélioration des relations intermaghrébines et tout particulièrement le conflit du Sahara Occidental ?
L'UE suit de près l'avancement de ce dossier, en particulier les consultations menées par l'envoyé spécial du SG de l'ONU avec les parties concernées et les pays voisins. L'UE estime que les droits de l'homme doivent être respectés, conformément à la résolution 1979 de 2011. Nous soutenons les efforts du Secrétaire général de l'ONU afin de trouver une solution équitable et durable et acceptée par les deux parties, ce qui permettrait au peuple sahraoui de disposer de lui-même.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.