Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Enseignants contractuels : Benbouzid ne veut pas lâcher du lest
Publié dans El Watan le 19 - 08 - 2008

Ils sont à leur 37e jour de jeûne de protestation et visiblement à mille lieues de se faire entendre par les hauts responsables du gouvernement.
Les enseignants contractuels en grève de la faim depuis le 14 juillet dernier frôlent la mort à chaque instant. Dans une totale indifférence des pouvoirs publics. Le dernier rapport médical traitant de l'état de santé des grévistes, signé dimanche par le président du Conseil national de la santé publique, Houari Kadour (rendu public hier par le syndicat autonome Snapap) est des plus alarmants. Hypoglycémie, difficultés respiratoires aigues, chute de poids très marquée de l'ordre de 66%, lit-on entre autres dans la synthèse du rapport en question. Les enseignants contractuels comptent rééditer aujourd'hui leur sit-in devant la Présidence, à El Mouradia. La répression féroce qui s'est abattue sur les syndicalistes et enseignants lors des deux récentes tentatives de rassemblement ratées du 12 août et du 23 juillet à El Mouradia et devant le siège du ministère de l'Education nationale ne semble pas dissuader l'Intersyndicale autonome.
De son côté, le département de Benbouzid, qui avait, rappelons-le, annoncé en juillet passé un recrutement massif dans le secteur de l'éducation et 26 000 nouveaux postes budgétaires, ne semble pas prêt à lâcher du lest. Bien au contraire. Le ton est plus que jamais au durcissement, en témoigne le communiqué rendu public hier par le cabinet du ministère de l'Education nationale. Après un silence radio ayant duré plus d'un mois, le ministère de l'Education répond par une accumulation de cynisme. L'épreuve qu'endurent les enseignants grévistes, dont certains ont déjà un pied dans la tombe, est complètement éludée. Le document remis à la presse se veut d'abord « un démenti » à une information rapportée par la presse (voir El Watan du lundi 18 août) faisant état d'une « médiation » entre les enseignants contractuels et le ministère de l'Education nationale, assurée par l'Union nationale des associations de parents d'élèves en vue de désamorcer le conflit pendant. Une « fausse information », selon le cabinet du ministère, qui précise qu'« aucun contact de quelque nature que ce soit n'a eu lieu » et que « l'unique interlocuteur officiel des parents d'élèves est la Fédération nationale des parents d'élèves ».
Mais les revendications des enseignants contractuels sont-elles à ce point illégitimes ? Elles le seraient, d'après le ministère de l'Education nationale, qui dégaine dans son communiqué une série de textes législatifs et réglementaires. L'accès à la fonction d'enseignant est régie, selon le cabinet de Benbouzid, par l'ordonnance n° 06-03 de juillet 2006 portant statut général de la Fonction publique ; le décret exécutif n° 90-49 de février 1990, modifié et complété, portant statut particulier des travailleurs de l'éducation et l'arrêté interministériel du 21 septembre 2005 fixant les programmes des concours sur épreuves et examens professionnels pour l'accès aux différents corps spécifiques au secteur de l'éducation nationale. Comme pour fermer à double tour portes et fenêtres devant les grévistes de la faim, cloîtrés dans leur supplice depuis 37 jours au siège du Snapap à El Harrach, le chef du cabinet du ministère de l'Education nationale rappelle que les enseignants contractuels et suppléants ayant participé au concours lancé par la Fonction publique le 29 juillet dernier « ont bénéficié d'une bonification liée à leur expérience professionnelle » accordée « à titre exceptionnel » ; il s'engage publiquement « à les aider dans le cadre de la loi ». Pour ce qui est des enseignants frondeurs, la messe est dite. A moins qu'aujourd'hui, le secrétaire général du ministère de l'Education nationale, qui organise un point de presse, ne fasse une tout autre annonce.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.