L'Algérie joue un rôle important dans l'unification des rangs palestiniens    Une cinquantaine de maires non encore installés    «Le plan de sauvetage de la compagnie doit s'opérer»    Les mises en garde de Tebboune    Des bombardements font 11 morts à Sanaâ, la capitale du Yémen    Alger, dernière escale de l'envoyé de l'ONU Staffan de Mistura    Pyongyang confirme avoir tiré deux missiles lundi    Dos au mur, tout reste possible pour les Verts    Algérie-Côte d'Ivoire se jouera au Japoma Stadium    Suspension d'un an contre le président Mohamed Zerouati    «Un virus appelé à disparaître vers le mois de mars»    Faut-il changer de stratégie ?    Décès de 4 ouvriers et un blessé dans un état critique à Oran    Une semaine de documentaires récents et inédits    L'axe de coopération se renforce entre Conakry et Bamako    Six soldats tués en une semaine    APN: plénière jeudi consacrée aux questions orales    Salon international du bâtiment à Annaba: 80 opérateurs exposent leurs produits    Report au 26 janvier du procès des accusés dans l'affaire du groupe "Benamor"    Délégation de la CAF à Tizi Ouzou et à Sétif    "L'Algérie peut battre la Côte d'Ivoire"    Foot-Ligue 1 algérienne : journée favorable pour le groupe de tête    Le procès de l'activiste Nora Haddad renvoyé    Vers la prise en charge des préoccupations des boulangers    Le prix du pétrole tire vers les 100 dollars    Les laboratoires d'analyses médicales sous pression    Les travailleurs des impôts en grève    Le bilan macabre de la contre-révolution au Soudan    Vibrant hommage à Didouche Mourad    Une critique constructive des limites inhérentes au Hirak    Affaire du groupe Amenhyd: 4 ans de prison ferme pour Sellal et 5 ans à l'encontre de Necib    Le crime économique organisé, une menace pour la sécurité mondiale    Quid des nouvelles villes en Algérie ?    Aïn El Turck: Un réseau de 5 individus démantelé et 580 comprimés psychotropes saisis    Tlemcen: Une stèle pour Benaouda Benzerdjeb    L'éternelle nuit religieuse : l'Horloge bloquée sur minuit    Umtiti blessé au pied et opéré    2.668 logements attribués    Une hausse inquiétante    «Le spectre de l'achat des voix plane»    Les défenseurs des migrants vent debout contre l'enfermement    Des Américains en prospection à Oran    Incontournable marché libyen    Luis Suarez, un cas difficile à gérer    Les facteurs d'une Renaissance nationale    Pourquoi relire «La peste»?    Projection de «Ne nous racontez plus d'histoire !»    Chanegriha : La rencontre avec le président Tebboune au siège du MDN revêt une "symbolique particulière"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Nouvelles d'Oran
Publié dans El Watan le 06 - 08 - 2018


Cinéma : De nouvelles projections au programme
A partir d'aujourd'hui et à raison de 3 séances par jour (15h, 17h et 20h), le public est convié à découvrir les nouveaux longs métrages proposés par l'ONCI à la salle Es-Saâda (ex-Colisée). Pour aujourd'hui, les films projetés sont Lost city of Z, de James Gray (séance de 15h), The passenger, de Brian Smrz (17h), et Gold, de Stephen Gaghan. Le public aura le loisir de découvrir également Paddington 2, de Paul King, le mardi 7, à la séance de 14h. Le cinéma Es-Saâda, qui ne vivait qu'au gré des festivals et autres soirées musicales, renaît peu à peu de ses cendres et retrouve sa fonction originelle.
Il vient ainsi épauler la Cinémathèque d'Oran qui, malgré la désertion du public parfois, continue toujours à fonctionner avec deux séances par jour. Il est à rappeler, à ce propos, le cycle du cinéma italien, qui est prévu à la Cinémathèque à partir du 16 août et qui comprendra plusieurs grands chefs-d'œuvre du cinéma italien, La dolce , Parlons femmes, Nuits blanches, Le voleur de bicyclettes, Mort à Venise, etc.
Microentreprise : L'ANGEM sensibilise les estivants
L'Agence nationale de gestion des microcrédits (Angem) d'Oran organise, depuis samedi, une campagne de sensibilisation et d'information au niveau de la plage des Andalouses. «Organisée en marge de l'exposition initiée par la Chambre des métiers et de l'artisanat (CAM), cette campagne a pour but de faire connaître les grandes et diverses potentialités que recèle cette activité traditionnelle qui contribue à la création de postes d'emploi durables et à la réalisation du développement économique», a indiqué le chargé de communication de l'Angem.
Et d'ajouter que la majorité des artisans qui participent à l'exposition de la CAM ont bénéficié du dispositif de l'Angem, après avoir obtenu les certificats de qualification et la carte d'artisanat fournie par la CAM. «La campagne de sensibilisation et d'information de l'Angem vise à expliquer aux jeunes qui souhaitent créer leur propre microentreprise dans différents secteurs (services, pêche, commerce, artisanat), les avantages qu'offre ce dispositif», a précisé le représentant de l'Angem.
Le dispositif de l'agence a pour objectif de lutter contre le chômage et la précarité dans les zones urbaines et rurales. Pour s'assurer des meilleures conditions de démarrage des projets, l'antenne locale de l'Angem dispense des formations aux intéressés, qui s'articulent autour des techniques de maturation des projets, des orientations et surtout assure le suivi des microentreprises créées. Des notions de gestion sont également présentées aux porteurs de projets.
Es-Sénia : Deux ateliers clandestins de tabac démantelés
Pas moins de 34,814 tonnes de tabac à chiquer de marques Sofia et Rimel ont été saisis par les éléments de la section de recherche relevant du Groupement de la gendarmerie d'Oran dans deux ateliers clandestins situés dans la zone industrielle n°1 d'Es-Sénia. En effet, c'est à la suite d'informations parvenues aux gendarmes qu'une enquête a été ouverte en fin de semaine dernière qui a permis de démanteler deux ateliers clandestins de fabrication de tabac à chiquer.
Dans un troisième atelier, et conformément aux directives du procureur de la République près le tribunal d'Es-Sénia, les gendarmes n'ont effectué aucune saisie, puisque le propriétaire avait bénéficié d'une autorisation d'ouverture du local délivrée par les services du commerce, apprend-on de sources sécuritaires.
Dans le premier atelier, les gendarmes ont saisi 27,702 tonnes de tabac à chiquer pour une valeur dépassant les 4 milliards de centimes. Dans le deuxième atelier, il a été saisi 7112 kg d'une valeur dépassant un milliard de centimes. Des cartons, des seaux remplis de tabac à chiquer, des sachets destinés à être écoulés et du matériel ont été aussi confisqués. Notons que la valeur de la marchandise globale saisie dépasse les 5 milliards de centimes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.