IMPORTATION DE VEHICULES NEUFS EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie se prononce de nouveau    La justice libanaise este en justice le représentant de Sonatrach    MULTIPLICATION DES CAS DE CORONAVIRUS A ORAN : Les médecins tirent la sonnette d'alarme    SETIF : Retour au confinement partiel de 13h00 à 05h00    M'sila: nécessité d'accélérer les travaux de la station déminéralisation de Hamam Dhalaa    Boukadoum prend part à la 9e réunion ministérielle du FCCEA    Covid19: 475 nouveaux cas, 210 guérisons et 9 décès en Algérie durant les dernières 24h    Laghouat: équipement du laboratoire du nouveau CHU en appareil de dépistage du Covid19    Le Président Tebboune préside une séance de travail sur l'élaboration du plan national de relance socio-économique    JM Oran-2022: le COJM mobilisera près de 1 milliard de dinars pour l'équipement des sites    Startups: le financement participatif bientôt opérationnel    Tribunal de Sidi M'hamed : reprise du procès de Mahieddine Tahkout    Afrique du Nord/économie: un recul de 4,2% prévu en 2020 à cause du covid-19    «L'Algérie ne souffre pas de manque de ressources»    Les Algériens Benchabla et Mordjane dans le Top 10    Courrier des lecteurs    Deux listes se disputeront l'instance présidentielle    Manifestation dans la province de Hassaké contre la présence des troupes américaines    Plus de 200 scientifiques demandent à l'OMS de réviser ses recommandations    Fermeture de la Grande Poste suite à la mort suspecte d'un employé    Un casse-tête chinois pour les commerçants    Ennio Morricone, le Beethoven du western spaghetti    L'Unesco alerte sur une «escroquerie» aux biens culturels issus d'Afrique    Un bon, une brute, un truand, un harmonica et un pan du mur de ma jeunesse qui s'écroule !    Benhadid réhabilité    Reprise des négociations à Londres pour un accord post-Brexit    Le ton monte entre Pékin et Ottawa    Deuxième tir de roquettes contre des intérêts américains en 24 heures    Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Treize activites acquittés    83 ha de récoltes ravagés depuis début juin    Les programmes achevés distribués avant la fin de l'année    "Interdiction de toucher aux statuts des fédérations"    La Juventus pied au plancher    La JSK, l'USMA et le PAC perçoivent les primes de la CAF    "Il reste encore 80 crânes de résistants des Zaâtcha"    Le théâtre pour conter la tolérance    Une nouvelle alliance entre l'homme et les sciences    Des structures baptisées des noms du Chahid Din Amhamed et du Moudjahid Zenati Bikat    E-conférence – AIPS : Le président Merlo insiste sur l'accès aux sources    On vous le dit    Prix du Brent : Petite hausse pour commencer la semaine    «Un mépris confondant et scandaleux envers ceux que la France coloniale a exploités, opprimés et massacrés»    La FAF veut «assainir» le métier    Décès de Bettina Heinen-Ayech : La Mahouna s'est effondrée    "Papicha" de Mounia Meddour au 9e Festival du cinéma arabe de Séoul    El Tarf: Décès du bâtonnier Brinis Ammour    Football national: Où sont passés les clubs formateurs ?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





L'égalité est institutionnalisée par la Constitution
Bochra Belhaj Hmida. Présidente de la Colibe
Publié dans El Watan le 13 - 09 - 2018

La députée Bochra Belhaj Hmida est une militante féministe aguerrie. Elle était présidente de l'Association tunisienne des femmes démocrates (ATFD) sous la dictature de Ben Ali. Le 13 août 2017, elle a été choisie par le président Béji Caïd Essebsi pour présider la Commission des libertés et l'égalité (Colibe).
Elle explique pour El Watan Week-end que «ce qui est important, c'est que la Constitution instaure l'égalité, à travers son article 21». Pour elle, le rôle de la Colibe fut d'énumérer l'état des lieux, en matière de lois discriminatoires. «Ce qui a été fait auparavant par la société civile a été repris par une Institution de l'Etat.
La Colibe est une instance créée par la présidence de la République», ajoute Me Belhaj Hmida. Concernant les portées sociétales et économiques des propositions de la Colibe sur la Femme, la députée rappelle ses détracteurs que la Femme tunisienne, notamment rurale, est défavorisée, en matière de propriété.
«Seulement 13 % des femmes sont propriétaires en raison de la ségrégation en matière d'héritage», précise l'avocate, qui rappelle que le président Bourguiba a soulevé en 1979 la question du faible taux de propriété chez la femme, ce qui constitue un handicap pour la femme divorcée et les vieilles filles.
La députée insiste sur le fait que cette percée va permettre d'améliorer la sécurité de la femme en matière de logement.
Bochra rappelle encore qu'en milieu rural, les femmes travaillent mais ne bénéficient de rien. «Si la loi lui assure une part légale dans l'héritage, il y a un espoir de voir la sécurité de l'emploi s'améliorer chez la femme, à condition, bien-sûr, de changer les mentalités et lutter contre la résignation», conclut la présidente de la Colibe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.