La revanche de Tayeb Zitouni    La Cour de Tipasa dément    Pourquoi l'Arabie saoudite profitera le plus du chaos    Des instructions pour accélérer la cadence des travaux    L'APN convoque une réunion "importante" en présence du MAE    La FAF sort de son mutisme et dénonce une "campagne de médisance    Maintien du confinement partiel jusqu'au 13 juin    L'UGCAA et l'Anca appellent à la reprise des activités économiques et la réouverture des commerces    Djerad plaide pour l'allègement de la dette    L'Algérie rappelle son ambassadeur en France    Les commerçants réclament la reprise de leurs activités    Décès d'El-Youssoufi: le Président Tebboune rend hommage à un "homme d'Etat chevronné"    ORGANISATION D'UNE SOIREE A ORAN : L'affaire devant le juge d'instruction    Plus de 20.000 civils tués ou blessés en 2019 dans seulement 10 conflits    DERNIER MEMBRE EN VIE DU GROUPE DES 22 : Le président Tebboune reçoit Othmane Belouizdad    TOSYALI ORAN : Troisième exportation de 10.000 tonnes de rond à béton vers les Etats-Unis    LA SAISON BAS SON PLEIN A ORAN : Le thon cédé entre 1000 et 1300 DA le kg    TAXES SUR L'IMPORTATION DES VEHICULES NEUFS : Les précisions de Ferhat Ait Ali    L'OPPOSANT KARIM TABBOU PRIVE D'UN APPEL TELEPHONIQUE : La Cour de Tipasa dément    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 1339 interventions durant le mois de Ramadhan    Le MJS et le COA décidés à travailler dans un "climat de sérénité"    Diplomate yéménite: "le Maroc n'a aucune souveraineté sur le Sahara occidental"    Décès de Abderhamane El Youssoufi: une étoile du Grand Maghreb s'éteint    137 nouveaux cas confirmés et 8 décès enregistrés en Algérie    Le massacre des Ouffia à El-Harrach (Alger): un crime qui révèle la barbarie de la France coloniale    Affaire d'enregistrement sonore: les présidents de l'USB et du CABBA convoqués    Covid19-Championnat d'Algérie: Medouar sceptique sur une éventuelle reprise    Essais nucléaires: une illustration des crimes français contre l'homme et la nature    La prison rouge de Ferdjioua (Mila), témoin de la barbarie de la France coloniale    Covid19: Djerad plaide pour l'allègement de la dette des pays en développement    Décès de Guy Bedos: Un artiste épris de justice s'en va    4 médecins et 6 paramédicaux testés positifs au Coronavirus    Tayeb Zitouni nouveau SG du RND    PLFC 2020: la Commission des finances et du budget de l'APN examine les amendements proposés    Le porte-parole du Quai d'Orsay s'exprime    Saâdaoui, l'homme par qui le scandale est arrivé    Biskra, la Mitidja du Sud    PLFC 2020: traiter les effets de la crise tout en soutenant le pouvoir d'achat    RC Relizane: Un parcours en deçà des prévisions    Non, demain ne ressemblera pas à hier    En hommage aux victimes du Covid-19: Une minute de silence, hier, à l'Institut «Cervantès» d'Oran    Un important dispositif policier dissuade les manifestants    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    La Grèce renforce le contrôle à sa frontière avec la Turquie    Les lecteurs du versant sud de Tizi Ouzou privés de journaux    Je veux partir seul au paradis !    Les victimes algériennes du Covid-19 en attente de rapatriement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Embouteillages à Alger : Des caméras numériques en renfort
Publié dans El Watan le 16 - 10 - 2018

Le parc automobile à Alger compte 1,7 million de véhicules.
L'expansion du parc automobile, qui compte près de 1,7 million de véhicules, ainsi que la concentration des villes et des nouvelles agglomérations du côté ouest d'Alger, sont les principaux facteurs à l'origine de la congestion routière dans cette partie de la capitale, d'où la nécessité de placer des caméras numériques sur les axes du principal réseau routier, en vue de juguler ce phénomène qui prend de l'ampleur, selon le groupement territorial de la Gendarmerie nationale d'Alger.
Les embouteillages à Alger sont principalement dus à l'expansion du parc automobile qui frôle le 1,7 million de véhicules (26 % du parc national automobile), ainsi qu'à la concentration des villes et des nouvelles agglomérations du côté ouest, a précisé le chef du bureau de la sécurité routière, le capitaine Bengherrab Sofiane, ajoutant que le trafic routier est devenu plus dense, suite aux dernières opérations de relogement à Sidi Abdallah, Baba Hassen et Ouled Fayet, la voie express ouest étant le seul accès menant à la Alger.
«Les bouchons» sont également enregistrés au niveau des grands chantiers d'Alger, a-t-il relevé, précisant que des correspondances sont périodiquement adressées aux instances compétentes pour une meilleure coordination et coopération, sur la base de rapports établis sur le terrain, en vue de trouver des solutions instantanées à ce problème.
A Alger, les encombrements sont enregistrés essentiellement sur les axes reliant Alger à Blida et à Boumerdès, à l'instar de l'échangeur de Hamadi menant à Boumerdès et de la route près du groupe Cosider à Dar El Beïda menant vers Ben Aknoun et «la Côte», à Bir Mourad Raïs. Cette congestion routière est due au flux de véhicules aux heures de pointe (de 6h à 11h et de 15h à 19h).
Dans le cadre du projet de surveillance électronique de la circulation routière à Alger, une salle des opérations est actuellement en cours de création sur le terrain, reliée à plus de 250 caméras numériques qui seront graduellement fixées sur les principaux axes pour couvrir les entrées et sorties des réseaux routiers de la capitale, a fait savoir le sous-lieutenant Ben Guitoune Ikram, chef de la cellule de communication et des relations publiques auprès du groupement.
Ce projet devrait contribuer à trouver des solutions instantanées pour la décongestion du trafic routier, d'autant plus que plusieurs axes routiers d'Alger, à l'instar de la voie express reliant Zéralda à Dar El Beïda, connaissent actuellement l'installation de près de 254 caméras numériques de haute résolution, dans l'objectif de faciliter le travail des unités en matière de surveillance de la fluidité du trafic routier, de déterminer les points noirs, d'intervenir après analyse des données, d'apporter des solutions sur le terrain et de recenser les accidents de la circulation et les pannes sur les routes.
L'intervenante a déclaré que le nouveau projet, dont la mise en service est prévue fin 2018, prévoit la connexion directe de ces caméras à la salle des opérations, dotée d'un système central situé au siège du groupement territorial de la Gendarmerie nationale (GN) d'Alger, qui dispose de 18 écrans couvrant tout le réseau routier relevant de son territoire de compétence.
Ces caméras permettront, sur la base d'informations précises, la coordination, la maîtrise et l'orientation de la circulation, en vue de juguler le phénomène de congestion routière -passage de 100 000 véhicules/jour sur la voie express ouest de la capitale. Pour sa part, le commandant de la Section régionale de sécurité routière de Zéralda, Hani Samir, a relevé un trafic routier de plus en plus dense, au niveau de la voie express ouest (soit à une distance de 19 km du territoire de compétence de la GN), lors des heures de pointe, particulièrement lors de la rentrée sociale.
Une hausse qui est due, selon le même responsable, au fait que les usagers de la route en provenance de la wilaya de Blida contournent l'embouteillage au niveau du barrage de sécurité dressé à Baba Ali, pour emprunter la rocade de Douéra jusqu'à l'échangeur d'Ouled Fayet, avec le passage quotidien de 100 000 véhicules.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.