Affaire Hannachi/Mellal : Le président de la JSK écope de 2 mois de prison ferme    Afrique: la Covid-19 aggrave la situation des réfugiés menacés par la faim et la malnutrition    Congrès extraordinaire du FFS: élection des nouveaux membres de l'Instance présidentielle du parti    FMI: la dette publique mondiale atteindra un pic historique en 2020    FAF-ANEF: quatre conférences en ligne au programme en juillet    Alger: interdiction du transport urbain collectif public et privé durant les week-ends    Covid19: 434 nouveaux cas, 487 guérisons et 8 décès en Algérie durant les dernières 24h    Covid-19: plus de 2.700 artistes ont bénéficié d'une aide financière    Déclarations glorifiant le colonialisme: les Algériens ne doivent "absolument pas tomber" dans le jeu    MASCARA : Des terres agricoles détournées de leur vocation    Impact du Covid-19: la presse sportive algérienne touchée de plein fouet    TISSEMSILT : La CNAC à l'écoute des citoyens    MONTAGE AUTOMOBILE EN ALGERIE : Le ministre de l'Industrie apporte des précisions    MASCARA : Un nouveau directeur à l'hôpital ‘'Yssaad Khaled''    CORONAVIRUS A BECHAR : Des activistes manifestent devant le siège de la wilaya    COVID 19 : Oran sera doté d'un laboratoire d'analyses PCR    Meurtris par le Covid, réprimés par le pouvoir: la double peine des médecins égyptiens    DEFENSE : Le général-major Tlemçani à la tête de la 4ème région militaire    PRODUITS PHARMACEUTIQUES : L'ARAV prescrit l'arrêt immédiat des campagnes publicitaires    RECUPERATION DES RESTES MORTUAIRES : Un pas vers la reconnaissance par la France de ses crimes    Cheb Khaled rêve d'un Maghreb Uni !    Premier League: L'Algérien Mahrez 2e meilleur passeur africain    Covid-19 à Oran : malgré la hausse du nombre des contaminés, les gestes barrières ne sont pas respectés    Libye: reprise de la production et des exportations de pétrole après des mois de blocage    Algérie/France: des avancées sur les questions mémorielles, en dépit de la persistance des voix des nostalgiques de la colonisation    La Bourse de Tokyo ouvre en baisse, la résurgence du Covid-19 inquiète    Syrie: l'aide transfrontalière de l'ONU suspendue à une décision russe    Sétif : protestation des agents de la direction de réalisation des projets de l'ERGR Aurès pour des salaires impayés    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Affaire Tahkout : poursuite au tribunal de Sidi M'hamed des plaidoiries de la défense    APN: Clôture de la session ordinaire 2019-2020    Rachad, les harragas et la décennie noire    9 juillet 1962    Se sauver ou sombrer    Benrahma et Brentford à deux points des barrages    Le secteur culturel salue l'aide débloquée pour affronter le coronavirus    Voilà que le loup sort du bois    "J'ai fait l'objet d'une méchanceté gratuite"    Colère et consternation    Cafouillage administratif et réunions sans résultat    Perspectives moroses pour l'économie algérienne    Relaxe pour trois activistes du hirak à Béjaïa    Cap sur un nouveau plan de relance    Risque de famine pour 7 millions de personnes en Afrique de l'Est    Plus de 3 000 réfugiés arrivés en Ouganda en trois jours    La FAF tranchera le 15 juillet    Libye : Le chef de l'ONU dénonce une «interférence étrangère» sans précédent    Les chouhada sont revenus ce vendredi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Patrick Leguide . Fondateur de Central Test : «L'Algérie dispose d'une culture numérique forte»
Publié dans El Watan le 05 - 11 - 2018

Pour Patrick Leguide, fondateur de Central Test, leader dans les solutions d'évaluation des ressources humaines (RH), à l'ère où l'on assiste à une automatisation progressive de nombreux processus que ce soit dans le commerce ou l'industrie par exemple, l'Algérie dispose de nombreux atouts pour développer l'économie digitale. Pour cela, préconise-t-il, il y a lieu de travailler pour former les ressources h
A l'ère du tout digital, quelles sont les tendances à l'échelle mondiale en termes de création d'emplois ?
Je ne sais pas si on peut s'exprimer à l'échelle mondiale, car les tendances sont aussi dépendantes de la culture et des pratiques, certains pays comme les Etats-Unis étant historiquement à la pointe de la révolution numérique. Ce qui est certain, c'est que l'essor des nouvelles technologies, comme l'intelligence artificielle, bouleversent notre façon de travailler et nécessitent toujours plus de compétences digitales.
Les métiers d'aujourd'hui ne seront plus les mêmes demain et cela concerne de nombreux domaines, pas seulement les métiers IT. Par exemple, les métiers commerciaux sont amenés à évoluer et se centrer davantage sur l'utilisation des réseaux sociaux et la fidélisation clients, dans la mesure où on assiste à une automatisation progressive de nombreux processus, tels que les achats en ligne ou la customisation de plus en plus intelligente des informations.
Quels sont vos remarques concernant l'Algérie avec l'apparition des nouveaux métiers et l'ouverture sur le digital?
Je ne suis pas expert sur ce marché, mais ayant eu maintes fois l'occasion de discuter avec des DRH d'entreprises algériennes ou des spécialistes de l'emploi, comme Emploitic, mon impression est que l'Algérie dispose de tous les atouts pour devenir l'un des piliers mondiaux de l'ère digitale.
Parmi ces atouts, je mentionnerais une culture numérique forte, une capacité à «produire» des ingénieurs de talent, ainsi qu'une population jeune pour assurer la relève. L'une des préoccupations majeures des DRH et en même temps un challenge à relever, c'est la capacité à contenir la fuite des talents, même s'il s'agit d'un phénomène mondial qui touche d'autres pays, comme l'Inde.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.