Entrepreneuriat féminin en Algérie : La frilosité des banques mise à l'index    Intempéries à Tizi-Ouzou: fermeture de la RN 25 pour cause d'éboulement    18 mois de prison requis contre le hirakiste Abdellaoui Ahmed    Dans une ambiance tendue    «De nouveaux Hassi-Messaoud et Hassi-R'mel, c'est fini !»    Le régime des ayatollahs ébranlé à Téhéran    Deux enfants blessés par les forces d'occupation israéliennes près de Ramallah    Le billet retour de la dignité    Belmadi : «Ne croyez pas que le Botswana est un adversaire facile»    Ifticène, nouvel entraîneur    Y a-t-il un malaise au Mouloudia ?    L'Olympiakos menace de quitter la Super League    Benzema pose un problème de fond    Brahimi, meilleur joueur des mois d'octobre et novembre    Un nouveau directeur de campagne pour Tebboune    Plus de 40 nouveaux cas de diabète par mois à Ouargla    6 personnes d'une même famille, victimes du monoxyde de carbone, sauvées de justesse    ACTUCULT    Retour à Amoudé, la Brûlée    Arezki Metref hôte de la ville de Mascara    Le "hirak" s'invite à Marseille    Linda Hamed refuse de présenter le 19 heures de la Chaîne III    Report au 1er décembre du verdict dans deux affaires distinctes de Hassan Hammar    Belaid: ''le peuple seul habilité à conduire l'Algérie à bon port''    CAN-2021 (2e journée). Botswana – Algérie (ce soir, 20h) : Les Verts veulent confirmer leurs débuts en fanfare    Bilan des incendies survenus cet été : Signe alarmant du recul du niveau de conscience citoyenne    Nouvelle opération de rapatriement: 70 Subsahariens en situation irrégulière transférés vers leur pays    Tiaret: Trois morts dans un carambolage    Les portraits géants des présidents portent malheur    Elogia et Home Design Algérie: Deux salons dans une mixité professionnelle    LES NECESSAIRES ARGUMENTS    Une campagne électorale pas comme les autres    M'sila: 475 quintaux de blé tendre destinés à la contrebande saisis    Une activité de proximité à Alger    Hausse des ventes au détail sur Internet lors de la frénésie d'achats du "Double 11"    Promouvoir le devoir citoyen    élection présidentielle du 12 décembre Marches de soutien dans plusieurs wilayas de l'Est    Prises de fonctions Aymane Benabderrahmane désigné nouveau gouverneur de la Banque d'Algérie    ANNABA Insistance sur la sensibilisation et la culture d'alerte pour combattre la traite des êtres humains    Tizi-Ouzou: la commission pour la prise en charge des personnes sans abris installée    Déclaration de l'origine des fonds en devises aux étrangers :    Chili : Accord historique pour une nouvelle Constitution    USA : Donald Trump et le chaos diplomatique permanent    Para-athlétisme / Mondiaux-2019 : La sélection algérienne de retour au pays, auréolée de 16 médailles, dont deux or    Shanghai : Macron appelle la Chine à s'ouvrir davantage    10e Fica : une sélection documentaire à la hauteur    Fica: Projection d'un documentaire en hommage au maître du diwane Mohammed Bahaz    CONSTANTINE Festival international Dimajazz: oud et sonorités électro au menu de la 4e soirée    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investissement : Une nouvelle cimenterie à Beni Saf
Publié dans El Watan le 04 - 02 - 2009

Son projet d'une usine de ciment blanc à Béni Saf ayant été torpillé par la concurrence étrangère, le groupe Pharaon a opté en partenariat avec la société de ciment de Béni Saf (SCIBS) pour celui d'une nouvelle cimenterie de ciment noir sur le même site que celle dans laquelle il est en association pour 35% des parts avec SCIBS et dont il a en charge le management.
Ce nouvel investissement a d'ailleurs failli lui aussi passer à la trappe, puisque le même concurrent étranger était intervenu pour renchérir sur la concession d'une carrière de calcaire avoisinant celle de SCIBS et grâce à laquelle l'extension était projetée. Cela s'est joué à l'arraché pour une différence de 2 millions de dinars, la concession ayant été acquise pour un peu plus de 1 milliard de dinars. Le DG de SCIBS est convaincu que l'opérateur concurrent n'avait pas pour objectif l'érection d'une nouvelle usine à Béni Saf mais de bloquer le projet SCIBS le temps de s'assurer, à travers d'autres projets, le monopole sur la production nationale de ciment.
L'avis d'appel d'offres international lancé pour la réalisation d'une seconde ligne clés en main couronne trois fastes années accomplies par Pharaon à la tête de SCIBS. En effet, de 722 760 t réalisées en 2004, l'année précédant son entrée en lice, la production de ciment dépassera en 2006 le million de tonnes, la capacité nominale de production de l'usine. Pour l'exercice écoulé, Laraji Nadim, le DG, en 2008, ce sont 1 249 140 t qui ont été produites, mais c'est aussi pour nous l'année de tous les records si l'on considère nos résultats tant en termes de qualité que de quantité. « Ils font de SCIBS, sur le ratio d'un million de tonnes, la plus performante de toutes les cimenteries du secteur public. » La seconde ligne dont la réalisation devrait débuter fin 2009 aura une production quotidienne de 6000 t/j de clinker, soit le triple de la production actuelle de ciment.
Elle se traduira également par le recrutement de 400 nouveaux salariés, ce qui constitue près du double des postes d'emploi actuels. Par ailleurs, d'autres perspectives d'investissement existent et la plus attendue concerne la protection de l'environnement, s'agissant de l'installation de filtres à manche dont la commande a été passée pour 4,5 millions d'euros. Actuellement en phase de fabrication, cette nouvelle génération de filtres devrait éliminer définitivement les émanations de poussière qui rendent la vie dure aux Béni Safiens. Enfin, si l'autorisation lui est accordée, SCIBS projette la création d'une jetée ou d'un port en contrebas de l'usine pour l'expédition du ciment sur Alger et vers l'étranger. Il reste, se désole le DG, que les performances réalisées ne profiteront pas aux salariés dans la mesure où les conventions de branches ne le permettent pas. Il s'inquiète même que ce nivellement par le bas imposé à SCIBS profite à la concurrence par le débauchage des compétences dont il dispose.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.