L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Investissement : Une nouvelle cimenterie à Beni Saf
Publié dans El Watan le 04 - 02 - 2009

Son projet d'une usine de ciment blanc à Béni Saf ayant été torpillé par la concurrence étrangère, le groupe Pharaon a opté en partenariat avec la société de ciment de Béni Saf (SCIBS) pour celui d'une nouvelle cimenterie de ciment noir sur le même site que celle dans laquelle il est en association pour 35% des parts avec SCIBS et dont il a en charge le management.
Ce nouvel investissement a d'ailleurs failli lui aussi passer à la trappe, puisque le même concurrent étranger était intervenu pour renchérir sur la concession d'une carrière de calcaire avoisinant celle de SCIBS et grâce à laquelle l'extension était projetée. Cela s'est joué à l'arraché pour une différence de 2 millions de dinars, la concession ayant été acquise pour un peu plus de 1 milliard de dinars. Le DG de SCIBS est convaincu que l'opérateur concurrent n'avait pas pour objectif l'érection d'une nouvelle usine à Béni Saf mais de bloquer le projet SCIBS le temps de s'assurer, à travers d'autres projets, le monopole sur la production nationale de ciment.
L'avis d'appel d'offres international lancé pour la réalisation d'une seconde ligne clés en main couronne trois fastes années accomplies par Pharaon à la tête de SCIBS. En effet, de 722 760 t réalisées en 2004, l'année précédant son entrée en lice, la production de ciment dépassera en 2006 le million de tonnes, la capacité nominale de production de l'usine. Pour l'exercice écoulé, Laraji Nadim, le DG, en 2008, ce sont 1 249 140 t qui ont été produites, mais c'est aussi pour nous l'année de tous les records si l'on considère nos résultats tant en termes de qualité que de quantité. « Ils font de SCIBS, sur le ratio d'un million de tonnes, la plus performante de toutes les cimenteries du secteur public. » La seconde ligne dont la réalisation devrait débuter fin 2009 aura une production quotidienne de 6000 t/j de clinker, soit le triple de la production actuelle de ciment.
Elle se traduira également par le recrutement de 400 nouveaux salariés, ce qui constitue près du double des postes d'emploi actuels. Par ailleurs, d'autres perspectives d'investissement existent et la plus attendue concerne la protection de l'environnement, s'agissant de l'installation de filtres à manche dont la commande a été passée pour 4,5 millions d'euros. Actuellement en phase de fabrication, cette nouvelle génération de filtres devrait éliminer définitivement les émanations de poussière qui rendent la vie dure aux Béni Safiens. Enfin, si l'autorisation lui est accordée, SCIBS projette la création d'une jetée ou d'un port en contrebas de l'usine pour l'expédition du ciment sur Alger et vers l'étranger. Il reste, se désole le DG, que les performances réalisées ne profiteront pas aux salariés dans la mesure où les conventions de branches ne le permettent pas. Il s'inquiète même que ce nivellement par le bas imposé à SCIBS profite à la concurrence par le débauchage des compétences dont il dispose.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.