FUSILLADE DE STRASBOURG : Le frère du tireur arrêté en Algérie    PRODUCTION D'AGRUMES : Près de 40.000 quintaux d'oranges récoltés    EXPLOITE DE MANIERE SCANDALEUSE EN FRANCE : Le médecin algérien payé ‘'à moitié prix''    LE FLN ET LE RND SE LIVRE UNE RUDE BATAILLE : La campagne des sénatoriales bat son plein à Oran    INTERDICTION DU NIQAB : Les Zaouïas appellent à une interdiction totale    LES NEGOCIATIONS ABOUTISSENT A DE "BONS RESULTATS" : Une zone de libre-échange africaine dans 10 ans    TIARET : Un homme et une femme écroués pour charlatanisme    AIN TEMOUCHENT : 07 harraga portés disparus en mer    ORAN : Un jeune arrêté pour chantage sur facebook    L'art de la confusion.    Dans les coulisses de : Naïma Salhi «chassée» de Naciria et de Chabet ElAmeur    Après la découverte d'une bombe à M'chedallah, les villageois réclament la sécurité    Emeutes à Si Mustapha (Boumerdès) : la population se révolte en signe de soutien au président d'APC    Turquie 9 morts et 86 blessés dans un accident de train à Ankara    Défi de survie pour le mouvement des «gilets jaunes»    Natation : Sahnoune éliminé sur 50 mètres en Chine    Mouvement au sein des chefs de sûreté de wilaya    Ouverture demain du Salon international des dattes    Exploitation des mines d'or dans le Sud : les discussions avec les partenaires étrangers avancent    CNAS : tenter de réduire les accidents du travail    Ouadhias (Tizi Ouzou) : Deux voleurs de batteries de relais téléphoniques identifiés par la police    Soins des Algériens en France : Y a-t-il un changement ?    Issiakhem : Il aurait sans doute ri !    Léo Rojas, nous y étions !    Kamel Messaoudi : Le chanteur qui a osé    La menace terroriste plane à nouveau sur la France    Bouira : Le DJS sur la sellette !    Tournoi de beach-volley demain et dimanche à Oran    Le FLN part en favori    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    Sidi-Saïd prend de vitesse ses détracteurs    L'auto-satisfecit algérien    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Défaitisme    L'histoire à méditer    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Six millions d'Algériens sont diabétiques
Enquête sur le Diabète, l'obésité, la HTA et les maladies cardiovasculaires
Publié dans El Watan le 15 - 11 - 2018

25% de la population algérienne âgée de 18 à 69 ans est hypertendue et 15% diabétique.
Un quart de la population algérienne âgée entre 18 et 69 ans souffre d'hypertension artérielle, alors que la prévalence du diabète est de 14,4% avec deux diabétiques méconnus pour un connu – sans compter la population âgée de 69 ans et plus – suivi de l'obésité et du surpoids qui touchent plus de 50% de la population, selon les résultats de l'enquête nationale sur la mesure du poids des facteurs de risque des maladies non transmissibles présentés, hier, par la direction de la prévention au ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière à l'occasion de la célébration de Journée mondiale du diabète, selon l'approche Stepwise de l'OMS.
L'enquête s'est donc penchée sur les huit facteurs essentiels, à savoir la pression artérielle élevée, la consommation d'alcool, la faible consommation de fruits et légumes, l'inactivité physique, le surpoids et l'obésité, la glycémie élevée et les dyslipidémies. «Des modules optionnels relatifs à la santé orale, à la santé mentale, aux violences et traumatismes et à la politique antitabac ont été également intégrés», lit-on dans la présentation de l'étude.
Le tabac, qui est incriminé dans l'apparition de certains cancers, touche 16,5% de la population concernée par l'enquête, et l'âge moyen du début de consommation de tabac fumé pour les deux sexes est de 17,6 ans. Pour l'hygiène alimentaire pour laquelle des recommandations ont été établies par l'OMS, notamment pour les fruits et légumes, 85,3% des répondants ont déclaré consommer moins de cinq portions de fruits et de légumes par jour sans différence significative selon le sexe ni l'âge.
S'agissant de la consommation de sel, 23,5% des sujets enquêtés ont déclaré ajouter toujours ou souvent du sel ou des assaisonnements salés au moment de la préparation des repas, alors que 17% des répondants ont déclaré consommer toujours ou souvent des aliments transformés riches en sel avec une prédominance masculine et pour les sujets jeunes et ils sont 93,2% à utiliser de l'huile végétale pour la préparation des repas.
L'inactivité physique, révèlent les résultats de l'enquête, reste peu pratiquée et près d'un quart, soit 23,7% des répondants n'ont pas respecté les recommandations de l'OMS et cette proportion a augmenté avec l'âge, 32,8% chez les plus de 60 ans et elle est plus importante chez les femmes.
A propos des risques de maladies cardiovasculaires, l'enquête a révélé que 51% des hommes âgés de 40 à 69 ans affirment recevoir un traitement médicamenteux et des conseils pour prévenir les crises cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux, contre 53,3% de femmes. Pour ce qui est de la santé bucco-dentaire, 13,6% des enquêtés avaient des prothèses dentaires amovibles, dont 10% des hommes et 17,3% des femmes, et 58,2% des répondants affirment se brosser les dents au moins une fois par jour, dont 71,5% des femmes et 47,1% des hommes.
Les résultats de l'enquête à propos des accidents de la voie publique ont également dévoilé que 7% des enquêtés ont déclaré avoir été impliqués dans un accident de la route durant les 12 derniers mois et 94,1% des personnes qui circulent en moto ou en scooter affirment ne pas porter de casque en tant que conducteur ou passager, contre 24% des usagers de véhicule qui ont déclaré ne pas mettre la ceinture de sécurité en tant que conducteurs ou passagers.
Concernant la santé mentale, l'idée du suicide a traversé l'esprit de 3,1% de la population enquêtée au cours des 12 derniers mois précédant l'enquête et 0,8% ont déclaré être déjà passé à l'acte. Ces résultats, jugés par les spécialistes «catastrophiques», illustrent parfaitement leurs inquiétudes exprimées depuis quelques années et appellent les autorités sanitaires à agir le plus tôt possible pour éviter l'hécatombe.
«Ces chiffres reflètent une certaine réalité, mais je pense que les prévalences annoncées sont plutôt plus élevées, car il faut savoir que des erreurs peuvent être commises dans la lecture de certains paramètres», relève un spécialiste des maladies métaboliques qui appelle les pouvoirs publics à prendre des mesures en urgence. A noter que cette enquête nationale inscrite dans le programme de coopération avec l'OMS a été lancée en 2016 et a touché 7450 ménages.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.