La société civile en question    L'ex-ministre de la Justice vide son sac    Oran n'aura plus soif    Les moteurs de la débrouille    «Les grandes firmes attendent de la visibilité»    Amman condamne la décision de l'entité sioniste    Le Bénin se prépare à retirer ses troupes de la Minusma    La 3e guerre mondiale n'aura pas lieu    Les dernières retouches    Le Palais des sports fait peau neuve    Les Verts sans forcer    «Il y a le feu au lac!»    Les directeurs des CEM se rebellent    Sonatrach se diversifie    Lala Aïni tire sa révérence    Prestation de l'association «Mezghena» d'Alger    «Tant de féminicides...»    Accession en Ligue 1: le Président Tebboune félicite l'USM Khenchela et le MC El Bayadh    La loi portant régime général des forêts bientôt sur la table du gouvernement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Chanegriha se rend à la Base navale principale de Mers El-Kebir    Real Madrid : Trois noms pour renforcer l'attaque    L'Emir Abdelkader, un homme, une foi, un engagement...    Mémoires de Sadek Hadjeres. Tome 2    L'importance de la société civile dans le développement global soulignée    Migration internationale: l'approche algérienne exposée devant l'AG de l'ONU    Naftal: des projets d'investissement de plus de 250 Mds Da pour les 5 prochaines années    JM-2022 : le complexe de tennis d'Oran aux normes internationales    Sahara occidental: l'activiste américaine McDonough déterminée à dénoncer les pratiques répressives du Maroc    Tizi Ouzou: 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni du 24 au 28 mai    JM Oran-2022: cinq manifestations culturelles internationales prévues    Le prisonnier sahraoui Lamine Haddi soumis à des traitements "cruels et inhumains" dans les geôles marocaines    Petites et moyennes entreprises : une conférence nationale mardi sur la garantie financière    Forte activité pluvio-orageuse, à partir de lundi, sur des wilayas du Sud    Lutte/championnat d'Afrique : l'Algérie termine avec 48 médailles dont 14 en or    Chafia Boudraâ, figure incontournable du cinéma algérien tire sa révérence    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Industrie: Contacts avancés avec des constructeurs mondiaux de voitures    Raison politique ou économique ?    Académie algérienne des sciences et des technologies: Des académiciens expatriés interpellent l'APN    Oran - Omnisports: Emouvantes retrouvailles des sportifs    Nouvelle pandémie, nouvelle alerte    Variole du singe: L'Algérie n'est pas à l'abri    Canicule: La Protection civile en alerte    L'armée s'engage    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    Ministère de l'Intérieur: Le wali de Khenchela démis de ses fonctions    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un accord global signé entre Gouvernement et le mouvement des archs hier soir
La plate-forme d'El Kseur
Publié dans El Watan le 16 - 01 - 2005

sera appliquéeLe chef du gouvernement et le Mouvement des archs sont parvenus hier en fin de soirée à un accord global sur la mise en œuvre de la plate-forme d'El Kseur.
Selon une source proche de la délégation le chef du gouvernement a donné son accord pour la satisfaction de toutes les revendications contenues dans la plate-forme d'El Kseur suivant le document de mise en œuvre élaboré par le Mouvement des archs en 2003. Par ailleurs, notre source nous a indiquée que les revendications sur les incidences de la crise (accord de janvier 2004) seront appliquées immédiatement. Le texte final de l'accord était en phase d'élaboration hier tard dans la soirée. Rappelons que les deux parties s'étaient quittées la veille après une rencontre marathonienne de douze heures. « Le dialogue s'est déroulé dans de bonnes conditions. Il n'y a pas de blocage », ont indiqué des sources proches de la délégation des archs. « Les négociations de vendredi ont abouti à une entente définitive sur l'application du protocole d'accord » conclu le 6 janvier 2004, ont-elles ajouté. Ce protocole prévoit la prise en charge par les autorités du pays des dommages ou incidences générés par la crise de Kabylie. Six incidences en tout, dont certaines ont été à des degrés divers satisfaites, notamment l'amnistie fiscale pour les commerçants et les professions libérales, le règlement du contentieux avec Sonelgaz, les excuses de la télévision nationale à propos de la couverture de la marche du 14 juin 2001 organisée par les archs à Alger et la réintégration des travailleurs. L'incidence relative à la levée des poursuites judiciaires contre les délégués du mouvement citoyen et à la libération des manifestants a été, quant à elle, actualisée pour englober la libération des manifestants du sud du pays et celle du directeur du quotidien Le Matin, Mohamed Benchicou. Rien n'a filtré cependant sur les termes de l'accord concernant ce point, ni sur celui relatif à la révocation des élus de Kabylie issus des élections locales de 2002. Une revendication éminemment politique ayant suscité en son temps une levée de boucliers du FFS et du PT, lesquels avaient répliqué en brandissant la validation du scrutin par le Conseil constitutionnel. Avant de rencontrer Ahmed Ouyahia, les dix-neuf délégués du mouvement citoyen se sont réunis dans la matinée d'hier en vue de se concerter sur la meilleure approche à adopter au sujet de la plate-forme d'El Kseur. D'après nos sources, les délégués ont changé de stratégie préférant une discussion « globale » de cette feuille de route, et ce, afin d'éviter l'épisode des pourparlers du 24 janvier 2004 qui avaient échoué sur l'officialisation de tamazight. La plate-forme d'El Kseur exige, entre autres, le jugement par les tribunaux civils de tous les auteurs, ordonnateurs et commanditaires des assassinats, l'annulation des poursuites judiciaires contre les manifestants et la mise en place d'un plan socioéconomique pour la région de Kabylie.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.